This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 27 avril 2015 09:27

Nahju-l-balâgha (17)

Nahju-l-balâgha (17)

Quiconque ne parle pas pendant trois jours d’une douleur dont il souffre,  et s’en plaint uniquement auprès d’Allah, Allah l’en guérira.

Qui n’a pas de pudeur, ne vaut rien.

Celui  qui a trop d’angoisse, sa tristesse s’éternise.

Celui qui vit très longtemps, ses malheurs se multiplient.

Qui pose des qustion pendant son enfance saura répondre pendant sa maturité.

Qui ne s’efforce pas pendant son enfance, ne s’ennoblit pas lors de sa maturité.

Qui parle peu voit ses péchés diminueer.

Qui tient rigueur à ses frères  de chaque faute voit ses amis se raréfier.

Qui ment beaucoup sa splendeur diminue (sa splendeur en prend un  coup).

Quiconque cherche la puissance chez quelqu’un d’autre qu’Allah sera humilié.

Quiconque cherche une guidance autre que celle d’Allah, s’égare.

Qui plaisante beaucoup perd son sérieux

Qui a peu de pudeur a peu de piété.

Quicoque a peu de piété son cœur meurt.

Qui a le coeur mort va en Enfer.

Quiconque frappe à la porte d’Allah- Il est Glorieux et Sublime- Il lui ouvre Sa porte.

Qui mange peu, sa pensée s’éclaircit.

Qui se rassasie trop, la réplétion l’étrangle.

Celui qui souffre de réplétion, voit sa perspicacité se voiler..

Plus dans cette catégorie : « Nahju-l-balâgha (16)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir