This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 23 juillet 2012 07:12

L'Islam chiite (87)

Grâce au Nom de Dieu le Tout-Miséricordieux et Très-Miséricordieux, chers auditeurs, nos dernières émissions de cette série furent d’une forme différente que celle à laquelle vous êtes habitués. En effet, comme nous avions le plaisir d’accueillir dans nos studios notre ami et fidèle auditeur Abou Mahdi et qu’il posait des questions et faisait des réflexions intéressantes en rapport avec notre sujet, nous avons préféré vous faire tous profiter de sa présence et de notre dialogue.

Comme Abou Mahdi le faisait remarquer d’emblée, les versions sunnites et shiites de la vie des Prophètes, que la Paix soit avec eux, divergent parfois à un point tel qu’on a l’impression qu’il ne s’agit pas des mêmes personnes. Les sunnites invoquent ainsi à l’appui de leur vision un certain nombre de versets coraniques qui semblent apparemment faire état de « péchés » accomplis par des Prophètes, depuis Adam, prototype de l’humanité et de la Prophétie, jusqu’au Sceau des Prophètes, Mohammad fils de ‘Abd Allâh, Dieu le bénisse lui et les siens ainsi que tous les Guides divins, en passant par Noé, Abraham, Moïse, David, etc.

Les enseignements des Gens de la Demeure prophétique, Dieu les bénisse et leur donne la Paix, réfutent catégoriquement ces visions erronées fondées sur des méprises dans la compréhension des mots et versets de la Révélation coraniques, d’une part, et plus encore sur l’acceptation de récits inauthentiques de l’Ancien Testament et des commentaires midrashiques juifs. Quant aux récits concernant Mohammad, Dieu le bénisse lui et les siens, ils résultent essentiellement de la désinformation et des manipulations faites par la lignée des Omeyyades, afin de dévaloriser celui qu’ils avaient tout d’abord combattu en vain ainsi que sa famille et justifier du même coup leur reprise en main du pouvoir politique qui leur avait échappé lors de la victoire des musulmans sur l’establishment mecquois.

Il se peut alors, à tout le moins en partie, que ce soit pour expliquer et justifier après coup ces récits inauthentiques et manipulés que les théologiens sunnites en vinrent à élaborer la prophétologie que nous avons évoquée dans nos précédentes émissions et que nous allons brièvement rappeler avant d’en venir à l’examen des principales ambiguïtés, quiproquos et contradictions de leurs lectures et des corrections qu’y apportent les enseignements des Gens de la Demeure prophétique, la Paix soit avec eux.

Comme nous l’avions vu, la prophétologie sunnite repose tout entière sur une conception irrationnelle de la toute-puissance et de la liberté divines qui voudrait que Dieu agisse sans qu’aucune raison ne détermine Ses choix, car ce serait à leurs yeux une contrainte et limitation incompatible avec Sa Toute-puissance. Les choix divins ne seraient donc motivés, de manière totalement arbitraire, que par un pur et simple bon vouloir divin, ce qui les fait plus ressembler aux tyranniques caprices d’un potentat qu’aux décisions réfléchies et pleinement justifiées d’un être bon et sage.

Pour les shiites, avons-nous vu par contre, il est absolument inconcevable que Dieu puisse ainsi agir sans raison, voire contrairement à la raison. Si aucun choix ne s’imposait à Lui comme meilleur et plus justifié que d’autres, aucune décision ne pourrait l’emporter sur une autre et, comme « Dieu ne joue pas aux dés », pour reprendre les fameux mots d’Einstein, Il n’aurait aucune raison de faire exister quelque chose et absolument rien n’existerait hormis Lui.

Contrairement à la vision sunnite, donc, le choix divin est pour les shiites tout à la fois le plus libre qui soit et le plus rigoureusement déterminé qui soit, car bien loin de s’opposer, ces deux qualités vont au contraire de pair. En effet, Dieu est le seul et unique Être nécessaire et Bien absolu et Il se connait Lui-même comme tel. Il connaît donc du même coup et ipso facto, de manière nécessaire et immédiate, non seulement l’ensemble de tous les biens possibles compris en Sa science, mais aussi et surtout la meilleure combinaison de biens possibles, que le grand philosophe Leibnitz désignait comme « le meilleur des mondes possibles ».

 

Ces points théoriques fondamentaux rappelés et résumés, nous allons dans nos prochaines émissions nous tourner vers leurs implications terrestres en considérant de plus près certaines opposition radicales entre les versions sunnites et shiites de la vie des Prophètes et de leur Sceau, Mohammad, Dieu les bénisse tous et leur donne la Paix.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir