This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
vendredi, 11 mai 2012 15:07

L'Islam chiite (73)

 
Grâce au Nom de Dieu le Tout-Miséricordieux et Très-Miséricordieux, chers auditeurs, dans nos dernières émissions, consacrées à faire le point sur le chemin parcouru ensemble jusqu'ici, nous avons rappelé que l'islam shiite considère la religion comme un arbreplongeant ses racines dans la nature intellectuelle de l'être humain pour fonder et justifier rationnellement la Révélation. Ces principes rationnels sont au nombre de cinq : 1. L'unicité du Principe premier ; 2. Sa nécessaire perfection et justice ; 3. La nécessité qu'Il révèle aux êtres rationnels les moyens d'atteindre à leur accomplissement et 4. qu'Ilgarantisse sa Révélation contre toute altération ; enfin, 5. la nécessité d'une vie posthume où règne la justice.

 

Le tronc de la religion est ainsi constitué par la Révélation et les Prophètes et Imams qui en sont les dépositaires et garants. L’histoire religieuse de l’humanité est ainsi celle de ces Guides divins et la « vraie religion » est la reconnaissance de tous ces Guides vivifiée par l’adhésion au Garant vivant en chaque époque, car sans ce lien vivifiant, la religion privée de sève n’est plus qu’un arbre mort en voie de fossilisation. Dieu ne pouvant être injuste, tout peuple depuis que l’homme existe a eu son ou ses Guides porteurs de la Révélation divine, comme l'énonce explicitement le Coran.

En raison de la nécessaire présence en chaque époque d'un Garant de la Révélation, chaque mission prophétique est suivie d'une lignée d'héritiers : à Abraham succéda Ismaël, suivi de son frère Isaac et de la lignée dont l’Ancien Testament retrace l’histoire ; à Moïse succéda Josué, à Jésus-Christ l’apôtre Simon-Pierre et enfin à Mohammad son cousin ‘Alî fils d’Abû Tâleb, suivi des Imams de leur descendance.

Si les fondements de la religion sont des principes relevant exclusivement de la raison, l’attitude de l'homme vis-à-vis des dépositaires de la Révélation, quelles que soient ses justifications, est en définitive une décision et un acte volontaires d'adhésion ou de refus, d'acceptation ou de rejet, de confiance ou de défiance, bref de foi ou de mécréance.

 

Nous somme ainsi menés au cœur de l'islam shiite, constitué par ceux qu'il désigne comme Gens de la Demeure prophétique, la Paix soit avec eux.L'expression s'applique certes à tout l'ensemble des Arguments de Dieu garants de Sa Révélation, mais elle désigne plus particulièrement et éminemment la lignée des Imams de la famille du Sceau des Prophètes, Mohammad, Dieu le bénisse lui et les siens.

Il y a pour l'islam shiite un parallèle évident entre Abraham et la lignée des Prophètes de l'Ancien Testament issus de lui, d'une part, et Mohammad et les Imams de sa descendance, d'autre part, parallèle explicitement exprimé par la plus célèbre prières musulmanes de bénédiction sur le Prophète, qui dit : Ô mon Dieu, bénis Mohammad et la famille de Mohammad tout comme tu bénis Abraham et la famille d'Abraham.

Abraham est explicitement qualifié dans le Coran d'« Imam pour les gens », sans plus de spécification. La bénédiction qui touche Mohammad et sa famille comme elle toucha Abraham et la sienne est leur élection commune à cet "Imamat universel"en continuité les uns des autres. D'autant que, tout comme la Prophétie passa d'Ismaël à son frère Isaac, puis à la descendance de ce dernier, l'Imamat passa de l'aîné au cadet des petits-fils de Mohammad, puis aux fils de ce cadet.

 

D'autres éléments tirés de la Révélation coranique et des faits et dires du Prophète Mohammad, Dieu le bénisse lui et les siens, constituent pour l'islam shiite des désignations patentes, voire explicites de la famille de Mohammad, et au premier chef de son gendre et cousin 'Alî fils d'Abou Tâleb comme garants de la Révélation après le Prophète.

En particulier, au retour du Pèlerinage qui précéda sa mort de quelques mois, le Prophète réunit tous les pèlerins avant qu'ils ne se séparent pour regagner leurs régions d'origine et leur déclara :

« Je laisse parmi vous les deux trésors : l’Ecrit de Dieu et ma parenté, les gens de ma demeure ; ils ne se sépareront pas jusqu'à ce qu'ils viennent à moi au Bassin [paradisiaque] » ;

Le Prophète éleva alors la main de 'Alî, que la Paix soit avec lui, et ajouta :

« Celui dont je suis le maître, celui-ci est son maître. O mon Dieu, sois l’ami de son ami et l’ennemi de son ennemi ».

Ces propos, avec diverses variantes, se trouvent rapportés dans quasiment toutes les sources musulmanes, sunnites comme shiites, qui plus est « par de nombreuses voies de transmission remontant à une vingtaine de compagnons », et ils ont de ce fait été explicitement authentifiés par les plus grands oulémas, même si le commun des musulmans n’en a pour la plupart jamais entendu parler. Ils connaissent par contre tous une variante, dans laquelle il n'est pas fait mention de la famille du Prophète, alors même que cette variante n'apparaît dans aucun des six livres fondamentaux du sunnisme et qu'elle ne possède pas la moindre chaîne de transmission authentique, les trois seules chaînes évoquées étant constituées de rapporteurs uniques et comportant chacune au moins un rapporteur rejeté à l’unanimité des spécialistes de la science du hadith.

 

Les Gens de la Demeure prophétique garants de la Révélation sont pour l'islam shiite quatorze impeccables et infaillibles qui sont : le Prophète Mohammad lui-même, Dieu le bénisse lui et les siens, sa fille Fâtima et son époux ‘Alî, cousin du Prophète, leurs deux fils Hassan et Hossein, et neuf descendants de Hossein, le dernier étant l’Imam Mahdî, qui vit depuis plusieurs siècles dans l’incognito le plus total en attendant d’accomplir la mission d’instaurer pour l’humanité entière un règne de justice et de bonheur..

Le statut exceptionnel de ces 14 infaillibles est exprimé par un hadithd'un de ces Imams disant : « Le premier d’entre nous est Mohammad ; le dernier d’entre nous est Mohammad ; celui du milieu est Mohammad ; nous sommes tous Mohammad. » En apparence, ce propos repose sur le fait que le premier, le septième et le quatorzième des Infaillibles se nomment tous trois Mohammad. Mais plus profondément, ce qui ressort de la fin du propos est que ces quatorze personnes participent d’une seule et même réalité spirituelle apparaissant sous quatorze formes, une réalité spirituelle que les shiites nomment « lumière de Mohammad » — nûr mohammad.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir