This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 02 mai 2015 16:20

Centrafrique : Musulmanes agressées physiquement et torturées par les anti-balakas

Centrafrique : Musulmanes agressées physiquement et torturées par les anti-balakas
IRIB- Le génocide en Centrafrique de la part des anti-balakas, milices chrétiennes envers les musulmans continue dans le silence le plus absolu. Le peuple musulman centrafricain est oublié.

 

Des populations musulmanes civiles ont été la cible de massacres infâme allant jusqu'au cannibalisme par les milices chrétiennes de triste renommé  surnommées "anti-balakas".

En effet, sous prétexte de vengeance contre les troupes Sélékas composées de musulmans, les anti-balakas ont profité du climat de terreur pour imposer un véritable conflit ethno-confessionnel en Centrafrique.

Les miliciens chrétiens anti-balakas  n'ont pas hésité à massacrer les musulmans, les découper à la machette, les brûler, et même les manger ( cannibalisme).

Depuis les musulmans centrafricains sont morts par milliers et les déportés se comptent eux par centaines de milliers.

Ceux qui ne sont pas morts ou qui n'ont pas réussi à fuir ont été pris en esclavage par ces milices cannibalistes. Ils tuent les hommes et gardent les femmes.

De pudiques témoignages parviennent car comme souvent dans les génocides, ce sont les femmes qui sont la cible première des hommes sans foi, ni loi.

De nombreuses femmes ont été détenues et agressées physiquement en étant touchées dans leur dignité et honneur par ces miliciens.

De multitude de femmes sont tombées enceinte suite à ces agressions.

Au nord-ouest de Bangui, des groupes armés anti-balaka (majoritairement composée de chrétiens) exploitent en toute impunité ces nomades musulmans qu'ils ont progressivement réduits en esclavage.

Certaines ont réussi à être libérées lors de l'opération de "pacification" et témoignent des tortures qu'elles ont subi quotidiennement.

De nombreuses associations dont Human Rights Watch dénoncent ces crimes de guerre.

Mais personne n'est punie alors que les commanditaires de ces exactions sont connus de tous. Il y'a peu d"espoir d'ailleurs d'une quelconque justice puisque le projet de cour pénale spéciale vient d'être entériné par les parlementaires.

islametinfo

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir