This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
jeudi, 21 mai 2015 05:07

Interdire le voile à l'université, un mépris envers les étudiantes

Interdire le voile à l'université, un mépris envers les étudiantes
IRIB- « L'interdiction du port du voile ou tout autre signe religieux visible par des étudiant-e-s à l'Université n'a pas de base légale (à l'exception de cas concernant la sécurité ou l'hygiène).
Y voir une menace contre l'institution universitaire relève d'une défiance à l'encontre des universitaires qui seraient jugés inaptes à former des esprits libres et à ouvrir de nouveaux champs de connaissances. C'est aussi mépriser les étudiantes et les étudiants en les tenant pour incapables d'exercer leur esprit critique et de prendre distance avec leurs croyances. »

Par cette déclaration, le Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (Cneser) se positionne contre toute loi visant à interdire le port de signes religieux à l'université. Par 37 voix pour, trois abstentions et un refus de prendre part au vote, le comité consultatif auprès du ministre chargé de l'Enseignement supérieur a adopté une motion, lundi 18 mai, soumise par la Conférence des présidents d'université (CPU), qui s'est toujours positionnée contre l'idée d'une nouvelle loi d'interdiction comme voulue par la droite.

Le CNESER, rappelant « son attachement » à la loi de 1905, « une loi de tolérance et de liberté », et au respect du principe de laïcité, estime que « la vraie menace est ailleurs. Elle réside dans le risque d'intrusion des religions et d'idéologies diverses dans la science, le contenu des enseignements ou des champs de recherche, au mépris de la liberté de chaque enseignant d'exprimer sa pensée et de la liberté des étudiantes et étudiants inscrits d'assister aux enseignements dispensés, et en violation des franchises universitaires ».

C'est en permettant à tous les citoyens français comme aux ressortissants étrangers d'exercer, dans le respect de chacun, librement leur foi ou de ne pas en avoir, que l'Université pourra continuer d'œuvrer à la modernité de la société française et de promouvoir les valeurs humanistes à l'international.

saphirnews

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir