This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 11 mai 2015 09:00

USA : fusillade lors d’un concours de caricatures du Prophète (swa)

USA : fusillade lors d’un concours de caricatures du Prophète (swa)
IRIB- Dimanche soir à Garland, dans la banlieue de Dallas, un concours de caricatures du Prophète a été organisé.

Plusieurs figures d'extrême droite étaient conviées à l'événement tel que le néerlandais Geert Wilders. Alors que le concours de dessins touchait à sa fin, deux hommes ont ouvert le feu sur le parking. Ils ont ainsi blessé un policier dont les jours ne sont pas en danger. En effet, les forces de l'ordre avaient été déployées pour monter la garde devant le centre. Les deux suspects ont été abattus par les policiers déjà présents sur les lieux.

Le concours avait rassemblé près de 200 personnes, qui n'avaient rien remarqué jusqu'à l'arrivée de la police à l'intérieur du centre. L'événement a été organisé par l'AFDI (American Freedom Defense Initiative), une association qui se dit défendre la liberté d'expression mais qui au final, s'avère être une organisation anti-Islam. Elle est d'ailleurs largement critiquée hormis par les figures d'extrême droite.

Les responsables de cette association se sont saisis de l'occasion pour crier au terrorisme et à la « guerre contre la liberté d'expression », se comparant alors à Charlie Hebdo. Ils se sont d'ailleurs empressés de publier sur leur page Facebook « Qu'allons-nous faire ? Allons-nous nous livrer à ces monstres ? ». Au terme du concours, le gagnant devait remporter près de 10 000 dollars.

Toutefois, Jean-Baptiste Thoret, critique cinéma de Charlie Hebdo a déclaré, « Comme vous l'avez dit, vous avez un mouvement anti-islamiste [au Texas] et le problème de Charlie Hebdo n'est pas du tout le même. Il s'agissait seulement de critiquer toutes sortes de religions, sans faire mention de personnes en particulier. Vraiment, cela n'a rien à voir »

Cet événement ainsi que les moyens déployés en disent long sur les orientations et les motivations de cette association. Déjà connue, notamment pour avoir placardé des affiches anti-Islam dans les transports, l'AFDI se réclame pour la « liberté d'expression » alors qu'elle affiche clairement des propos islamophobes et qu'elle organise des événements visant les musulmans. Si l'association n'était pas consciente de ses orientations islamophobes, elle n'aurait sans doute pas demander des mesures de sécurité renforcées lors de ce concours. Pamela Gellar, la Présidente du groupe d'extrême droite AFDI, et organisatrice du concours avait déboursé près de 10 000 dollars pour assurer la sécurité de ce concours.






Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir