This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mercredi, 11 décembre 2013 08:03

L’Iran a perdu son père des sciences de la communication

L’Iran a perdu son père des sciences de la communication

Le 7 décembre est marqué dans le calendrier iranien par la journée de l’Etudiant ; or cette année les professeurs et les étudiants des sciences de l’information et de la communication ont accompagné l’un de leur éminent professeur à sa demeure éternel, s’étant éteint le 5 décembre à Téhéran. Le professeur Kazem Motamednejad a eu une grande part dans l’évolution et le progrès des sciences de la communication et du journalisme en Iran, de sorte que l’on a surnommé à juste titre le père des sciences de la communication d’Iran.

Né en 1934 dans le sud du Khorasan (nord-ouest), le professeur Kazem Motamednejad a passé ses études primaires et secondaires dans sa ville natale et il fit ses études supérieures à Téhéran et en 1960 il obtint son doctorat en Droit. Il embrassa à la même époque en collaborant avec le journal de Keyhan le journalisme, un métier qu’il aima passionnément toute sa vie. Quelques années plus tard, il obtient une bourse de la Sorbonne d’où il obtint un doctorat en sciences politiques mais sa passion pour le journalisme restait toujours vive et il obtient cette fois-ci un doctorat de l’Institut de Presse et des Sciences de l’Information de Paris. Dès son retour en Iran il fonda avec d’autres collègues en 1967 l’Institut de Presse et des Relations publiques qui fut transformé trois ans plus tard en la Faculté des Sciences de la communication sociale.

Le professeur Motamednejad s’adonna entièrement à la promotion des sciences de la communication en Iran ; il fut à l’origine de nombreux instituts et associations ; il lança des stages et des projets de recherches sur le journalisme ; ce qu’il considérait comme nécessaire pour le développement des sciences de l’information en Iran.

Le professeur Motamednejad a signé quelque 70 articles scientifiques et a eu un rôle de premier plan dans l’organisation des séminaires et des colloques sur les sciences de la communication. Il a aussi formé des milliers d’étudiants et rédigé des dizaines de livres : Les mass-médias, Le journalisme, Le journalisme contemporain, Méthodes de recherches dans la presse, Les droits de la presse : une étude comparée des principes juridiques de la liberté de la presse, Les droits des journalistes, Les droits de la communication…

Ce fut avec  Les mass-médias du professeur Motamedinejad que le disours de la communication fut introduit pour la première fois en Iran. Avant de faire paraître ses ouvrages, il les distribuait parmi ses étudiants sous forme de notes.

Des concepts tels que l’indépendance professionnelle des journalistes, le pacte de l’éthique professionnelle, la sécurité professionnelle des journalistes… qui sont monnaie courante chez les professionnels de la presse, ont été évoqués pour la première fois par le professeur Motamedinejad. La nouvelle technologie de communication : le processus historique, les structures juridiques et administratives, les défis politico-économiques  est un de ses plus importants ouvrages dans lequel il parle de l’historique du télégraphe, du téléphone, de la radio, du cinéma, de la télévision, du satellite et de l’internet. Le livre examine l’évolution des technologies médiatiques et du capitalisme mondiale ainsi que le processus de la privatisation des structures des médias. Tout en se penchant sur le processus de l’évolution des mass-médias, le livre étudie en parallèle leur lien avec les rivalités des grandes puissances et en donnent une analyse claire et perspicace.

Au terme d’une longue carrière fructueuse, le professeur  Kazem Motamednejad s’est éteint le 5 décembre 2013 à Téhéran. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir