This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 19 novembre 2011 03:25

L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran (1)

L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran, qui détermine, tous les ans, l’heure exacte du passage à la nouvelle année iranienne, est, également, chargé, depuis l’an 2000, d’élaborer le calendrier officiel du pays. Ainsi, cette institution scientifique est devenue l’organisme chargé du calendrier, en Iran.

La géophysique est une science qui étudie la Terre par les méthodes de la physique. Les origines de cette science moderne remontent à la seconde moitié du XVIe siècle et aux travaux du physicien anglais, William Gilbert (1540-1603), qui établit pour la première fois, une théorie d’ensemble concernant le magnétisme terrestre, assimilant la Terre à un aimant. Un siècle plus tard, son compatriote Isaac Newton (1642-1727) exposa sa théorie de la gravitation, d’après laquelle tous les corps s’attirent avec une force inversement proportionnelle au carré de leur distance. La science géophysique est devenue, aujourd’hui, une science multidisciplinaire : aéronomie, climatologie, géomagnétisme, gravimétrie, hydrologie, sismologie, vulcanologie, etc.

L’histoire de cette science moderne remonte, en Iran, aux années 1950 : en 1957, "The International Council of Scientific Unions" (Conseil international des unions scientifiques) avait lancé un projet mondial - celui de l’Année Géophysique Internationale (AGI) - de juillet 1957 à décembre 1958, appelant les universités et les centres de recherches scientifiques de tous les pays du monde à développer les recherches liées aux différentes disciplines de la géophysique. C’est dans le cadre de ce projet international que le professeur Hossein Kashi Afshâr a fondé l’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran.


Pendant les premières années de ses activités, l’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran a consacré ses recherches à trois disciplines importantes : la sismologie, le géomagnétisme et la gravimétrie. En 1970, l’Université de Téhéran a inauguré deux autres nouveaux départements, au sein de l’Institut de Géophysique : le département des sciences géophysiques et le département de la physique spatiale. Actuellement, cet institut forme des étudiants en maîtrise et des doctorants, dans différentes disciplines, dont la sismologie, l’électromagnétique et la gravimétrie (département des sciences géophysiques), ainsi que la météorologie (département de physique spatiale). Les groupes de recherches scientifiques de l’Institut de Géophysique participent aux différents projets de développement en Iran, au niveau régional et national, dans des domaines aussi variés que l’exploration des réserves et des gisements souterrains, la construction des barrages hydrauliques, les industries minières, le transit et la construction des réseaux routiers et ferroviaires, l’agriculture, l’environnement, et les projets de développement des infrastructures.
A suivre

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir