This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 15 décembre 2014 05:03

De l’interculturel avec «Londres, Rome, Téhéran, Amsterdam»

Pour Amy Strange Londres, Rome, Téhéran, Amsterdam est une pièce d’interculturalité par sa thématique et la composition de son groupe d’acteurs.

L’actrice britannique de Londres, Rome, Téhéran et Amsterdam dit que son voyage en Iran a été pour elle l’occasion de connaître mieux le pays et de comprendre une différente philosophie de la vie.

Amy Strange, actrice britannique de Londres, Rome, Téhéran et Amsterdam, représenté ces jours-ci à Talar Vahdat à Téhéran, évoque d’autres expériences d’interculturalité de sa carrière artistique : « j’ai eu d’autres projets à Londres que je peux qualifier d’interculturels, car j’y ai coopéré avec d’acteurs venus de quatre coins du monde. »

« Dans mes projets londoniens, les pièces auxquelles j’ai contribué n’avait peut-être pas une thématique interculturelle, mais les membres des groupes étaient pourtant de différentes nationalités. Mais avec Londres, Rome, Téhéran, Amsterdam, je participe à un projet qui se concentre sur la question d’interculturalité. »

L’actrice explique ensuite la ressemblance entre cette pièce et son expérience du théâtre classique anglaise : « Dans nos pièces classiques, il y a des procédés que nous utilisons assez souvent, comme regarder directement les spectateurs. On en trouve aussi de nombreux exemples dans les films de Charlie Chaplin. »

Quant à la coopération des membres du groupe de Londres, Rome, Téhéran, Amsterdam, et les échanges d’expériences parmi les acteurs, Amy Strange dit : « Cela dépend d’abord du fait que si les acteurs veulent ou non d’apprendre les choses les uns des autres. L’actrice iranienne Ideh Aboutalebi nous a rejoints au mieux du projet. Elle est très forte pour les mouvements du corps. L’Italienne Marta Paganelli chante formidablement. Quand nous voulions faire des mouvements du corps ou chanter nous nous référions donc à elles. »

En ce qui concerne l’expérience de son voyage en Iran, Amy Strange dit : « Nous avons eu la chance de visiter non seulement Téhéran mais d’autres endroits du pays. Téhéran est différent d’autres villes iraniennes, et les choses vont très vite dans cette ville. Mais la visite de Yazd, avec son architecture sublime et exceptionnelle, était une expérience tout à fait différente. En visitant les villes différentes, j’ai eu la chance de connaître une autre philosophie de la vie. »

Londres, Rome, Téhéran, Amsterdam, écrit et mis en scène par Arvand Dashtaray, est représenté à la salle Hafez à Téhéran, avec la participation d’acteurs iraniens, italiens, néerlandais et britanniques.

 

Source : Iran Theater

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir