This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
vendredi, 20 février 2015 11:13

Molana Jalal al-Din, figure universelle (3)

Chacun m’a compris selon mon cœur

Mais nul n’a cherché mes secrets

Mon secret, pourtant n’est pas loin de ma plainte

Mais l’oreille et l’œil ne savent le percevoir

 

L’immensité de la pensée de Molana Jalal al-Din et l’universalisme de sa personnalité multidimensionnelle ont fait de lui le point de mire des chercheurs et des penseurs du monde entier dont les Européens. Nous avons dit, dans les précédentes éditions qu’il fait, maintenant, plus de cents ans que les Européens connaissent Molana, avec la traduction en anglais de ses poèmes par Sir William Johns, Edward Brown, Arthur John Arberry. L’engouement des anglophones pour le poète-mystique persan, Molana Jalal al-Din ne s’est non seulement pas réduit, au fil des siècles, mais aussi s’est renforcé. La traduction en anglais, par Coleman Barks, de l’œuvre de Molana a joué un rôle de premier plan dans l’initiation du public américain à l’œuvre de Molana, sa traduction a fait le tour du monde  et s’est vendue à plus d’un demi million d’exemplaires, et cela, sans compter les nombreuses  traductions en d’autres langues ! Citons aussi Jonathan Star, Shahram Shiva, Dick Chopra et Helminisky qui ont aussi une grande part dans la présentation de Molana aux Américains. D’éminents chercheurs anglophones comme  William Chitik et Franklin Dean Lewis ont, à l’époque contemporaine, étudié à fond l’œuvre molavienne.

Franklin Dean Lewis occupe, parmi les chercheurs anglophones, qui se sont consacrés à la littérature persane et la gnose,  une place de choix,  grâce à son  étude érudite et exhaustive sur l’œuvre de Molana Jalal al-Din. Il a passé 25 ans à l’apprentissage de la langue et la littérature persanes et il fait maintenant sept ans qu’il enseigne le persan. En d’autres termes, il s’est exclusivement consacré, durant ces 32 ans, à la langue et la littérature persane et à toutes les autres branches dont la connaissance s’avère nécessaire pour mener une profonde et érudite étude sur le farsi. A titre d’exemple, Lewis maîtrise aussi la langue et la littérature arabes ainsi que les sciences islamiques. Sa thèse de doctorat, qui avait pour thème Sanaï et la genèse du ghazal persan, lui a valu le prix de la Fondation des recherches iraniennes. Il a aussi signé des articles tels que « Hafez et la musique », « Le Golestân de Saadi », qui sont publiés dans l’Encyclopédie Iranica. Son œuvre maîtresse, Molana, passé et présent, de l’Est à l’Ouest a eu le prix de la Société d’amitié de la Grande-Bretagne et du Koweït.

 

Ce fut en 1970, en Californie que Lewis s’initia pour la première fois, à travers les études de Coleman Barks et Arberry, la pensée mystique de Molana Jalal al-Din. Il constata des lacunes dans ces études et même une certaine vulgarisation de l’œuvre molavienne afin de la réduire au niveau d’un vaste public pas forcément érudit. Selon Lewis, ses prédécesseurs s’étaient peu intéressés aux aspects historiques de la vie du poète persan. Il mena donc ses études, dans une perspective historiques et les focalisa sur les réalités historiques. Le fruit de tant d’années de recherches sans répit fut Molana, passé et présent, de l’Est à l’Ouest, où Lewis donne en premier lieu  une biographie détaillée de Molana. Il se penche ensuite sur la pensée de Molana, et l’étudie à travers le prisme de l’histoire. Il a consacré aussi tout un chapitre à l’influence de la pensée molavienne sur les penseurs, les écrivains, les artistes mêmes les hommes politiques de l’Orient et de l’Occident. Lorsqu’on feuillette les  650 pages de ce livre prestigieux, on ne peut s’empêcher d’admirer les nombreuses données collectées sur la vie de Molana, les chiffres et les bilans concernant cette époque, qui ont fait de cette étude érudite une véritable encyclopédie sur Molana, citant en plus la quasi-majorité de penseurs et de chercheurs iraniens, turcs, arabes, indiens, pakistanais, afghans, européens, américains qui se sont intéressés d’une manière ou autre à Molana et à son œuvre. Lewis ne s’est pas contenté à mentionner les livres et les articles qui ont pour thème Molana. Il a  répertorié les films, les cassettes vidéo et audio, les opéras, où sont abordés le poète persan et son œuvre. Lewis n’a pas aussi oublié, dans son livre,  les sites web qui se sont intéressés à Molana et il en donne une liste détaillée pour qui veut surfer sur la toile.

Or, la majeure partie de Molana, passé et présent, de l’Est à l’Ouest est adonnée à Molana lui-même. Lewis suit l’itinéraire de Molana depuis qu’il a vu le jour jusqu’à son décès. Il évoque son entourage depuis son père Baha walad, le Sultan des oulémas, jusqu’à son maître érudit Borhan al-Din Tarmazi, ses enfants, ses disciples, sans oublier bien sûr, Shams de Tabriz,  celui qui fut à l’origine de l’évolution fondamentale qui marqua à jamais Molana.  Celui dont la rencontre changea le cours de la vie de Molana Jalal al-Din, lui offrant le joyau de l’amour.

Dans un autre chapitre de son Molana, passé et présent, de l’Est à l’Ouest, Franklin D. Lewis étudie, à travers sa loupe critique et objectif, les dires des biographes et historiens anciens tels que Sepahsalari, Aflaki, Jami et Dolatshah Samarkandi, les réalités sur la vie de Molana, et les dégageant du halo de légendes et de contes dont ces derniers l’avaient entouré. En lisant Molana, passé et présent, de l’Est à l’Ouest, le lecteur connaîtra tout sur Molana : où et comment il avait fait ses études, avec qui il s’est familiarisé tout au long de sa vie, qui était son entourage. Le lecteur se trouvera en plein XIIIe, vivra les conditions politique, sociale, économique, spirituelle de cette époque, bref tous les facteurs qui ont eu, d’une manière ou autre, déterminé le cours de la vie de Molana.

Franklin D. Lewis explique, lui-même, dans une interview, les éléments et les motivations qui l’ont mené à rédiger un tel livre. Outre l’intérêt que manifestent les Occidentaux à Molana, c’était le souci de faire un portrait véridique, exhaustif et objectif du poète-mystique persan, sur la base de documents historiques et fiables, qui l’a conduit à écrire ce livre. Il a voulu accomplir un travail scientifique et objectif, qui ne se réalisera que sur la base d’une recherche érudite, continue et globale sur une vaste gamme de thèmes liés à Molana.

 

A suivre…

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir