This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 22 septembre 2014 05:32

Yazd, paysages de désert et de montagnes (1)

Une des plus vastes provinces d’Iran,  Yazd embrasse une immense étendue de régions désertiques et montagneuses d’une grande beauté. La nature sauvage de cette province avec sa faune et flore exceptionnelles attire chaque année de nombreux touristes iraniens et étrangers.

Située dans la partie centrale du plateau iranien, la province de Yazd a une superficie de 131 575 km². Les provinces limitrophes sont celles de Semnân et d’Ispahan au nord et à l’ouest, du Khorasan Razavi au nord-est, de Kermân et du Khorasan du sud à l’est, du Fârs au sud-ouest, et de Kermân au sud-est. L’altitude varie de 66 mètres (dans le Kavir Rig Zarrin près d’Aqdâ) à 4075 mètres (hauteur de la montagne Shirkouh). La province de Yazd est une région aride, où il ne pleut que 50 à 100 millimètres par an. Les fluctuations de la température y sont très importantes, tant au cours des saisons qu’au cours de 24 heures (entre 45° les jours d’été jusqu’à -20° les nuits d’hiver). Les températures maximales et minimales au cours de l’année fluctuent en moyenne entre 20° et 7°. La province de Yazd comprend dix districts (Abarkouh, Ardakân, Bâfq, Taft, Khâtam, Sadouq, Tabas, Mehriz, Meybod et Yazd qui est le chef-lieu de la province), 23 villes, et près de cinq mille villages.



La moitié de la province de Yazd comprend des régions désertiques qui font partie des principaux déserts du centre de l’Iran. Les tempêtes de sable y sont fréquentes. Elles durent 40 à 60 jours par an dans la plaine de Yazd-Ardakân. Ces tempêtes sont parfois si intenses qu’elles plongent la région dans l’obscurité. Elles ont pour conséquence la création de collines de sable, en particulier aux alentours de Yazd, Bâfq, Sâand, et Ardakân. Les collines de sable situées aux alentours de la ville de Yazd couvrent une superficie de près de trente mille hectares. On estime qu’elles existent depuis moins de deux mille ans, et qu’elles sont le résultat des activités humaines ayant abouti à une utilisation excessive des plantes. La plantation des arbustes de gaz dans ces régions a ralenti ce phénomène depuis quelques années. Il existe également à certains endroits de la province des étendues de sel qui se forment du fait de l’évaporation de l’eau dans des régions ayant une altitude plus basse que leurs alentours.

 

Deux chaînes de montagnes traversent la province de Yazd. La première correspond à une partie de la chaîne centrale de l’Iran qui s’étend du nord-ouest au sud-est ; la deuxième correspond aux montagnes situées au centre, au nord et à l’est de la province. Les montagnes les plus hautes de la province de Yazd sont le Shirkouh et le Kharânagh. Shirkouh sépare comme un mur le centre de la province des parties occidentales de celle-ci. Cette montagne est couverte en permanence de neige et de glace ; elle joue un rôle capital dans l’alimentation en eau des villes de Yazd, Taft et Mehriz. Les piémonts de Shirkouh sont composés de vallées fertiles dotées d’un climat frais au cours de l’été. Ces régions sont parmi les lieux les plus attrayants de la province et les habitants de la ville de Yazd y séjournent l’été pour fuir la chaleur torride de la ville. Les plaines de la province sont situées entre les montagnes Shirkouh, Kharânaq et les montagnes orientales de la province de Yazd qui sont moins élevées. Les deux plaines importantes de la province sont celles de Yazd-Ardakân et de Bâfq.

 

Les variétés de faune et de flore qui existent dans la province de Yazd sont exceptionnelles ; certaines espèces d’animaux et de plantes sont introuvables dans les autres régions de l’Iran. C’est pour cette raison qu’une vaste partie de la province (2 millions et 700 hectares dans l’ensemble) a été consacrée à la protection des animaux et des plantes sauvages. Il existe quatorze zones protégées dans la province de Yazd ; les plus importantes sont la zone de Kâlmand-Bahâdorân et celle de la montagne Bâfq. Il y a également le parc national de Siâhkouh, près de la ville d’Ardakân. Il existe dans la province de Yazd dix espèces d’animaux en voie d’extinction dont les plus importantes sont le guépard iranien (également appelé le guépard asiatique), l’outarde, la gazelle, et l’onagre iranien. Un grand nombre de guépards iraniens vivent dans deux zones protégées de la province de Yazd, l’une située à proximité de Bâfgh et Ardakân, l’autre à proximité de Tabas.

A suivre...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir