This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 07 juillet 2014 04:45

Carnet de voyage : Sabzevâr, scène de combat mythique

A l’ouest de la province du Khorasan, Sabzevâr, l’ancien Beyhaq, a vu le jour, il y a quatre millénaires. Avec une telle ancienneté, il ne serait donc pas très improbable qu’elle soit la scène d’une tragédie, célébrée par le chantre de la poésie épique persane, Ferdowsi dans son Shâh-Nâme. Il s’agit du combat de deux héros mythiques, Rostam et Sohrâb, d’un père et d’un fils, qui sans se connaître s’étaient engagés dans un combat sans merci ; un combat avec un dénouement tragique :  Rostam tue son fils Sohrâb. Les archéologues ont découvert, il y a une dizaine d’années  un casque et une armure très anciens dans le centre-ville, près de la place de la Mairie, découverte qui a renforcé l’idée selon laquelle Sabzevâr aurait été le champ de ce combat mythique. Il y a aussi une cinquantaine de documents historiques qui le confirment. Quant à la place de la Mairie, de son ancien nom place Div-e Sepid, elle est citée de nombreux historiens anciens dont Abol Hassan Beyhaq qui avait écrit en 1149 dans son célèbre livre d’histoire, Târikh-e Beyhaqi (l’histoire de Beyhaq) : « …en hiver, on recouvre la Place d’une matière blanche pour la protéger contre la pluie et la neige. »

James Down, orientaliste anglais du XVIIe siècle, rapporte ainsi l’histoire du voyage du roi safavide, Chah Ismaël   : « Lors de la fête organisée à l’occasion de l’arrivée du Roi à Sabzevâr, les habitants recréèrent le spectacle du combat mythique entre Rostam et Sohrâb, qui fut aimablement accueilli et admiré par le roi épris lui-même du Shâh-Nâme ; en fait, ce spectacle est régulièrement organisé à Sabzevâr et attire, à chaque fois, des foules immenses … »

 

Sabzevâr, qui était une étape de la Route de la Soie, a aussi été le berceau de grandes figures scientifiques, littéraires et culturelles d’Iran. De 1337 à 1386, Sabzevâr a été la capitale de la dynastie locale de Sarbedârân, dont, en 1332. Sous l’égide des Sarbedâr – littéralement celui qui est prêt à mourir – le peuple se souleva  contre les Moghols. Ils fondèrent en 1337 leur gouvernement avec Sabzevâr pour capitale.

 

La ville de Sabzevâr a un millier de monuments historiques datant de diverses époques et enregistrés sur le Patrimoine national. La Grande Mosquée de Khosro-shir, le caravansérail de Farâmarz Khan, le temple du feu d’Azarbarzin Mehr et la tour de Khosrogerd en sont de bons exemples.

  

Edifié en 1112 sur ordre de Tâdjoddoleh Abol Qâssem le Seldjoukide, la tour  de Khosrogerd, merveille d’architecture, du haut de ses 33 mètres  dévoile les techniques de construction propres à l’époque seldjoukide (1037-1194). Barre gigantesque au plan carré recouverte à l’extérieur de calligraphies coufiques, cette tour érigée à 5 km de Sabzevâr guidait autrefois les voyageurs sur la Route de la Soie. Aujourd’hui,  ouvrant les portes du Khorasan, ce monument historique dit la bienvenue aux voyageurs.  il accueille toujours aimablement les nouveaux venus.

  

Située dans une région à la fois steppique et vallonnée, Sabzevâr jouit d’un climat varié et d’une biodiversité remarquable, changeante d’un village à l’autre.

 

Parmi les attraits naturels de la région, on peut citer le petit parc protégé de Shir Ahmad, à 5 km du sud de la ville de Sabzevâr.  Ce site naturel de 25 000 hectares abrite la faune et la flore de la région.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir