This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 26 novembre 2013 09:36

Mahneshan : un paradis terrestre




Préparez-vous à un voyage plein d’aventure : notre itinéraire commence par la route ancienne de Tabriz, pour nous conduire dans une ville avec des non-dits au niveau du tourisme et de géologie. Un thesaurus, dans le nord-ouest de la province de Zanjan, qui n’a pas encore dévoilé tous ses secrets.

 Mahneshan, avec son passé de plus de quatre millénaires, offre aux touristes des paysages inouïs et des sites historiques.

Si vous empruntez l’ancienne route de Tabriz vous arrivez à un panneau qui vous appelle à tourner à gauche vers une ville qui est un coin du paradis terrestre.  Dès que vous vous trouvez sur la route principale de Mahneshan, il vous reste encore 130 km pour arriver à la destination c’est-à-dire la citadelle de Behestan. Ce chiffre pourrait vous décevoir mais plus vous avancez sur cette route plus vous vous rassurez que vous êtes en route pour le paradis, vous vous sentez plus décidés dans votre choix. Soyez pourtant prudent car la route est si belle que vous serez bien tenté de mémoriser pour toujours ces paysages dans des photos.

 

Depuis les vastes plaines et les terrains agricoles jusqu’aux maisons des paysans, en passant par les hauteurs de mille couleurs de Mahneshan, tous et tout subjuguent l’homme, le menant à s’arrêter et prendre des photos. C’est à ce moment-là que vous vous demandez : comment s’appelle-t-elle cette ville ? Vous vous rappelez : Mahneshan. C’est là que vous devez noter que Mahneshan s’appelait dans les temps anciens Madneshan et s’est transformé au fil du temps en Mahneshan.

Poursuivez votre chemin ! Les paysages se font de plus en plus beaux et splendides. La route, avec ses doux détours vous souhaitent la bienvenue alors que vous, vous êtes toujours surpris devant ces paysages époustouflant.

Après avoir traversé les plaines, les collines, les champs agricoles, les frêles et timides coquelicots en bordure de la route, les champs de blés et les hauteurs multicolores, vous arrivez à des villages d’une ancienneté de 4000 ans, et un peu plus loin vous arrivez à la rivière de Qezel Ozan, qui traverse toute la province de Zanjan. Tout au long de la route vous pouvez contempler les montagnes au sommet pointu ou arrondi, de belles montagnes de mille couleurs qui n’ont pas besoin d’évoquer leur valeur géo-touristique.

Après ces hauteurs, resplendissant sous les rayons du soleil, tout une palette de couleurs  de l’Unique Créateur, vous pouvez aussi admirez les petites tours cylindriques que la plèbe appelle les « tuyaux de djinn ». Vous poursuivez votre route et vous arrivez à un village : Ili Bulaq, qui est la voie menant à l’un des plus beaux sites de Mahneshan. Vous voilà devant une bifurcation ; si vous tournez à droite vous irez directement à Mahneshan et si vous allez à gauche vous vous trouvez dans le village d’Ilaq Bulaq, regardez uniquement devant vous : une citadelle qui se distingue par son architecture symétrique et plus loin des vergers. La citadelle de Behestan datant de l’époque mède, est taillée même dans le rocher. Après les mèdes, les achéménides y ont résidés.  La citadelle était  toujours habitée  à la période médiane islamique.

 

 

 

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir