This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 03 juin 2013 04:01

Carnet de voyage : Kandalous, l'émeraude du Mazandéran

 
Lorsque l’homme et la nature vivent en totale cohérence, c’est un collage sublime qui nait et renait. Le village historique de Kandalous, en est un exemple par excellence. Suivant la route pleine de détours de Ramsar, dans le Mazandéran, vous arrivez à un moment sur la pente pas trop rude des montagnes de l’Alborz à un village perdu au milieu d’une nature verdoyante, donnant sur un panorama splendide et époustouflant. Vous êtes dans le village de Kandalous avec ses maisons en bois, ses arbres surtout ses noyers. Kandalous, ce village plurimillénaire qui a vécu, durant sa longue histoire, différentes civilisation.

 

Vous pouvez maintenant traverser ses ruelles et ses allées pavées de pierre et admirer le paysage pittoresque de ses maisons anciennes pour la plupart en deux étages avec des toits couverts de tuile, de petits iwans, des fenêtres en bois ; la modernité n’a pas cependant épargné ce tissu traditionnel ; çà et là des villas tout flambant neuf s’y démarque et donne une touche moderne aux petites maisons rurales, serrées les unes contre les autres.

La première chose qui retiendra votre attention, dès votre arrivée à Kandalous, c’est la production des plantes officinales. De ce point-là la route se divise en deux : la première branche vous conduit en aval du village vers Nitch-Kouh tandis que la seconde mène en amont de Kandalous et le parc. Un peu plus loin vous arrivez au musée de Kandalous, surplombant tout le village. Il vous suffit en fait d’une quinzaine de minute de marche à travers les ruelles du village pour parvenir à ce musée en deux étages, qui conserve dans ses vitrines des poteries, des céramiques, des manuscrits, des parures, des lunettes et des fusils datant depuis l’époque safavide jusqu’à nos jours. Dans la section de texture du musée vous pouvez admirer des tapis, des parures et des vêtements ruraux, des sculptures, des tableaux de peinture traditionnelle et de Kahveh-Khane.

Dans la section consacrée aux vaisselles et aux outils traditionnels, le musée expose depuis des fuseaux et des quenouilles jusqu’aux des outils pour élevage et chasse en passant par une variété de lampes. Le musée de Kandalous compte dans son thesaurus, une collection inédite de 300 serrures et verrous ainsi que des passeports anciens d’Iran, des photos de la visite de Nasserodin Shah, roi qajar à Kandalous.

Le complexe agricole de Kandalous est doté d’un musée de plantes officinales, fondé en 1986. Le musée jouxte un jardin botanique de dix hectares avec 250 espèces de plantes qui sont génétiquement précieuses pour le pays.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir