This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
jeudi, 20 mars 2014 04:48

Qu'est-ce que le Nowrouz ?

 
L’équinoxe du printemps comme fête : le Nowrouz est la fête traditionnelle iranienne célébrant le nouvel an du calendrier iranien (premier jour du printemps). La fête est célébrée par certaines communautés le 21 mars, et par d'autres le jour de l'équinoxe vernal, qui a lieu le 20, 21 ou 22 mars.

 Le Nowrouz est célébré depuis au moins 3000 ans (certains mentionnent plus de 15.000 ans) et s’est profondément ancré dans la culture iranienne. Aujourd'hui, la fête de Nowrouz est célébrée dans de nombreux pays qui ont été des territoires ou qui ont été influencés par l'Empire Perse: en dehors de l'Iran, on peut citer l'Irak, l'Afghanistan, des parties du Moyen-Orient aussi bien que dans les ex-républiques soviétiques du Tadjikistan, de l'Ouzbékistan, de l'Azerbaïdjan, du Kazakhstan, et du Kirghizstan. La fête est aussi célébrée par les Parsis en Inde et en Turquie, où elle est appelée Nevruz en Turc et Newroz en Kurde.

Le 21 mars, correspondant au Nowrouz, a été reconnu le 23 février 2010, comme la "Journée internationale de la Culture de la Paix" par l'Assemblée générale de l'ONU. Le projet de résolution de la Journée internationale de Nowrouz a été adopté à l'unanimité, reconnaissant cette fête d'origine perse comme une journée internationale.

Dans le cadre d'une initiative commune, l’Iran, la République d'Azerbaïdjan, l'Afghanistan, le Tadjikistan, la Turquie, le Turkménistan, le Kazakhstan et le Kirghizstan avaient rédigé conjointement cette résolution. Projet initial de la résolution a été signé, le 23 novembre 2009, au siège de l'ONU, à New York, par les ambassadeurs de ces pays.

Ce projet qui s'inscrit totalement dans le cadre des objectifs prônés par la Charte de l'ONU et la Convention internationale de sauvegarde du patrimoine culturel, explique notamment que le Nowrouz symbolise l'unité culturelle et des traditions vieilles de plus de trois millénaires, célébrées par plus de 300 millions de personnes dans le monde, dans une vaste aire géographique allant du Moyen-Orient à l'Asie centrale, en passant par le Caucase, les pays riverains de la Mer noire et les Balkans.

Le Nowrouz avait déjà été inscrit le 30 septembre 2009 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'UNESCO.

Les symboles de Nowrouz :

Les Haft Sîn : La tradition principale de Nowrouz est la mise en place des Haft Sîn - les sept 'S', sept objets dont le nom commence par la lettre S ou "sîn" de l'alphabet Persan, qui sont sept objets spécifiques disposés sur une table correspondant aux sept créations et aux sept immortels les protégeant.

 

 

Haji Firûz : Le traditionnel porteur des couleurs de Nowrouz est un personnage appelé Haji Pirûz, ou Hadji Firuz. Il symbolise la renaissance du dieu du sacrifice sumérien, Domuzi, qui était tué à la fin de chaque année et renaissait pour le début de l'année nouvelle. Portant du maquillage noir et un costume rouge, Haji Firûz chante et danse dans les rues avec tambourin et trompette en distribuant ses bons vœux pour l'arrivée de la nouvelle année.

Khaneh tekani : La tradition veut qu’on prépare le renouveau de la nature, en nettoyant la maison de fond en comble un mois auparavant. La fête dure 13 jours et commence par la visite aux grands-parents, puis aux autres membres de la famille et enfin aux amis. Le treizième jour (Sizdeh bedar, « au dehors le 13e », il faut aller pique-niquer. Il s’agit de se débarrasser de la malchance en allant pique-niquer à la campagne et en jetant à l'eau les graines germées, sabzeh, qui sont censées avoir récolté toute la malchance et toutes les maladies.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir