This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
dimanche, 05 juin 2011 12:48

Histoire de l'Iran (1)

L'Iran de la Préhistoire - Paléolithique

Le territoire de l’Iran laisse des vestiges d’occupation humaine et des vestiges culturels datant du Paléolithique.

Des instruments de pierre du Paléolithique inférieur ont été retrouvés, dans le Baloutchistan, dans le Sud-Est de l'Iran actuel. C’est dans cette région qu’a été découverte une grande quantité d’outils en pierre qui comptent parmi les plus anciens découverts, en Iran, remontant à presque 800.000 ans. Des vestiges d’un campement de chasseurs qui daterait de cette période ont été, également, découverts, près de Tabriz, dans le Nord-Ouest de l'Iran.

 

Dans de nombreuses régions montagneuses de l’Asie centrale, le dépôt d'importantes couches sédimentaires, survenu, lors des glaciations du Pléistocène supérieur (fin du Paléolithique), a contribué à faire disparaître de nombreux sites.

Des grottes occupées, pendant le Paléolithique moyen, ainsi que des vestiges moustériens, ont, aussi, été découverts. Des preuves d’une occupation moustérienne ont, en effet, été retrouvées, dans le bassin occidental de la rivière Hirmand, dans le Sud-Est de l'Iran, et les archéologues espèrent en découvrir d’autres, dans cette région, qui s’étend, jusqu’en Afghanistan. Pendant le Paléolithique supérieur, on constate un développement des arts et l’utilisation de nouvelles méthodes du travail de la pierre.

 

Néolithique

Le processus de sédentarisation, de production stable d’aliments, à travers le développement de l’agriculture et de l’élevage, ainsi que la mise en place de routes commerciales (sur de courtes distances), entre des communautés relativement proches, a débuté, au cours du Néolithique. La société et les arts se développent, de façon de plus en plus complexe. L’évolution vers une économie néolithique peut être observée, en Iran occidental et au Nord de l’Irak, par exemple, dans les sites de Jarmo, ou Ganji Darreh.

Au Nord-Ouest de l’Iran, la transition vers une économie de production de biens commence, durant le Mésolithique (10.000 ans avant J.-C.). À Ghar-e Karmarband ont été découverts des vestiges qui prouveraient l’élevage de porcs sauvages. Parallèlement, ont été découverts des restes de gazelles perses, de taureaux sauvages et de rennes. Une sépulture de petite fille a, aussi, été retrouvée, son corps était peint à l’ocre rouge, et elle portait des pendentifs de pierre polie, d’os et de coquillages, ainsi que des cônes d’argile, qui pourraient être parmi les premiers essais d’exploitation de ce matériau, ce qui amènerait, plus tard, à la poterie. Pendant cette période, commencent les premières tentatives de domestication des ovins. Ce processus, commencé, pendant le Mésolithique, se serait terminé, au début du Néolithique.

L’entrée, dans le Néolithique, est datée, en Iran, entre le VIIe et le VIe millénaire av. J.-C. Tureng Tepe et Yarim Tepe fournissent les preuves que la vallée de Gorgan possédait des centres d’agriculture, au VIe millénaire av. J.-C., ainsi que des habitations faites en brique de deux types différents : certaines avec un foyer en hauteur et des murs recouverts de fumée, d’autres, sans espaces pour le feu, plus petites, avec un sol péniblement rendu lisse. Des figurines d’argile très stylisées ont été découvertes, dans ce dernier type d’habitations, ainsi que des ornements d’os et d’obsidienne.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir