This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 08 décembre 2014 06:59

Découverte d’un portail achéménide

Au terme de quatre saisons de fouilles dans le site Tol-e Ajor, les archéologues ont mis au grand jour des secrets de ce site historique à 3 km de Persépolis. Les archéologues y ont découvert un portail achéménide, bâti avant Persépolis ; selon eux, ce portail ressemble beaucoup à celui d’Istar au Babylone et appartient à un palais achéménide. La mission mixte archéologique irano-italienne y a déjà découvert  des briques moulées et vernissées  avec des motifs des animaux fabuleux, dont le Dragon-serpent Marduk qui figure également sur la porte d’Ishtar de Babylone.


Les archéologues ont conclu au terme des fouilles dans le site Tol-e Ajor que le monument du site, qui est un portail d’un palais achéménide, bâti avant Persépolis, est échafaudé selon la tradition et le style architectural babyloniens. « Les murs épais et les couloirs d’entrée et de sortie nous montrent que ce qui est enfoui des siècles durant à Tol-e Ajori, est un portail, explique Ali-Reza Asgari Chaverdi, le président iranien de la mission archéologique irano-italienne.

Le portail de Tol-e Ajori est un édifice rectiligne  de 40*40m dans son axe nord-sud et 30*30 dans son axe est-ouest. Les murs épais ont 10 à12 m d’épaisseur et entourent une pièce rectiligne de 40m². Cette pièce centrale s’ouvre sur un couloir de 5 m sur les deux ailes sud-est et nord-ouest. Or ce qui est très important dans les fouilles archéologiques à Tol-e Ajori est la découverte des briques moulées et vernissées avec des motifs des animaux fabuleux. Ces motifs sont une composition des animaux mythiques des époques élamites et achéménides dans la tradition du sud-est de l’Iran, Suse et la Mésopotamie. Des milliers de ces briques de 33*33 cm et de 11 cm d’épaisseur ont été employés dans la construction du portail.

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir