This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 09 mai 2015 05:12

A la Foire du livre de Téhéran

 A la Foire du livre de Téhéran

L’autoroute menant aux locaux de la Foire du livre était totalement bouchée, ce qui n’empêchait pas pour autant la foule des visiteurs. En voiture ou à pied, en bicyclette ou en moto, tout ce monde s’y empressait. Il nous restait encore un long chemin, à parcourir avant d’arriver aux salles de l’exposition. Notre équipe de reportage se mêla à la foule des bibliophiles. Sacoche en bandoulière, bouteille d’eau minérale dans la main, casques protégeant les têtes des rayons du soleil, hommes et femmes, jeunes et vieux, seul ou en famille, tout ce monde se rendait, selon sa préférence, aux différentes salles, s’attardait devant les stands, interrogeait les étagères, choisissait un livre, le feuilletait, s’y oubliait quelques minutes, puis le remettait à sa place, prenait un autre… parfois l’achetait, le fourrait dans un immense sac où se côtoyaient déjà d’autres livres.  Dans ce climat de bon enfant, toute cette foule joyeuse profitait largement de ce beau jour printanier de Téhéran, sous l’œil bienveillant du mont Demavend, qui pointait dans l’horizon.

Dépêchons-nous, il faut se procurer un catalogue et un guide de la Foire. Mais par où commencer ? Les salles sont si nombreuses, les programmes si variés, qu’on ne sait pas vraiment par où commencer et où en finir ; on s’y perd si facilement 

 La 28ème Foire internationale du Livre de Téhéran a ouvert ses portes, le 6 mai, avec quelque 465.000 titres dont 300.000  iraniens et 165.000  étrangers.

Ont participé à cette exposition 2.450.000 éditeurs iraniens ainsi que des éditeurs venus de 65 pays. Quelque 437 journalistes iraniens et 76 étrangers couvriront cette Foire. Cette année la Foire internationale du livre de Téhéran s’est choisie pour  devise « Lecture, Dialogue avec le monde ».

Le gouvernement contribue activement au succès commercial de la Foire du livre en subventionnant un système de chèques-achat pour les étudiants, qui y viennent très nombreux.

Des bureaux de poste permettent d’ailleurs, aux particuliers comme aux professionnels, d’expédier les achats partout en Iran ; et les Iraniens surtout les jeunes, issus de différentes couches sociales s’y rendent pour acheter des livres pendant ces dix jours.

Pour un accès plus facile des visiteurs, l’exposition a été répartie en plusieurs salles: des salles consacrées aux livres pour enfant et jeune, une salle réservée aux éditeurs des ouvrages didactiques, une autre, aux éditeurs de livres de connaissances générales, et la salle  de la Presse universitaires.

Le soleil descend dans l’horizon, et nous, épuisés mais contents, nous quittons la Foire du livre de Téhéran. Les rues d’alentours sont toujours pleines de ces hommes et des femmes, pour la plupart des jeunes, qui les sacs bondés de livres, cherchent encore un autre stand pour se perdre, ne serait-ce que pour quelques instants, dans le monde merveilleux du livre.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir