This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
jeudi, 07 août 2014 07:06

Qui est le premier minimaliste iranien ?

Qui est le premier minimaliste iranien ?

L’auteur du Minimalisme et les histoires minimalistes présente Sadeq Hedayat, le premier minimaliste iranien. Mehdi Khadem Koulay, qui a récemment terminé son ouvrage, sur le minimalisme, explique qu’il y a traité la philosophie de l’apparition du minimalisme et qu’il en a cité des exemples dans différentes branches d’art dont la peinture et l’architecture qui ont favorisé le terrain au minimalisme. L’auteur évoque ensuite la littérature et le roman minimaliste. Le livre se penche sur les théories du minimalisme et les modalités de sa genèse pour examiner son apparition dans la littérature iranienne ; l’auteur a évoqué les romans minimalistes iraniens des années 80 jusqu’à 2012. « Contrairement à ce qu’on pourrait penser qu’en raison des conditions politiques et sociales dans le segment temporel des années de la guerre imposée, les œuvres minimalistes devraient être absentes des vitrines des librairies, on remarque que le plus grand nombre de ces œuvres datent des années 90, explique Mehdi Khadem Koulay qui évoque la tendance minimaliste en Iran : dans ces conditions particulières de la vie moderne, la vitesse, les genres de communications, la littérature minimaliste est une branche qui s’épanouit au fil du temps. En l’occurrence nous avons eu des œuvres brillantes dans ce domaine, dont le summum est certaines nouvelles de Belqeys Soleymani. «Dans ce monde contemporain qui avance en pleine vitesse, la littérature minimaliste sera donc très apprécié par le public iranien, souligne Mehdi Khadem Koulay, pour qui Sadeq Hedayat, l’auteur de La Chouette aveugle est le premier minimaliste iranien ; d’autres écrivains iraniens comme Ibrahim Golestân, Sadeq Tchoubak et Belqeys Soleymani sont dans la lignée des écrivains minimalistes.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir