This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
jeudi, 24 avril 2014 10:59

Ghahveh Khaneh : mélange pictural de la mythologie et la religion

IRIB- Le style pictural dit Ghahveh Khaneh (littéralement : maison de café) apparut vers la fin du règne de la dynastie qadjar et arriva à son apogée à l’époque de la révolution constitutionnaliste et au début du règne de la dynastie des Pahlavi. Aujourd’hui les meilleurs exemples de cette école de la peinture populaire iranienne sont conservés au musée Reza Abbassi de Téhéran. Sur le plan thématique, ce style pictural est directement influencé par les récits épiques du Livre des Rois de Ferdowsi. Les héros de la mythologie iranienne apparaissaient souvent sur les toiles des peintres de ce style populaire. Mais très vite, le style Ghahveh Khaneh s’est approché aussi des thèmes religieux : les peintres représentaient dans leurs œuvres les scènes des histoires religieuses pour mettre en relief les épisodes épiques de la vie des saints. Ainsi l’événement de l’Achoura est devenu l’un des thèmes majeurs de la peinture dite Ghahveh Khaneh. C’est en dehors des courants académiques et des écoles d’arts officielles, que les dessins de Ghahveh Khaneh ont pris naissance. Ce qu’on appelle Ghahveh Khaneh, n’est autre que le café traditionnel, où l’on s’adonnait, tout en discutant, à la dégustation de l’amère et noire texture riche en caféine. "La peinture de Ghahveh Khaneh", désigne une forme artistique simple et populaire de peinture à l’huile évoquant généralement des sujets religieux, des scènes héroïques et quelque fois des festivités. Des artistes s’inspirèrent du courant naturaliste, très en vogue à l’époque, pour inventer, eux qui n’avaient pas fréquenté les grandes écoles artistiques, une forme inédite de dessin. Pour certains, l’invention de ce genre pictural populaire et religieux remonte à l’époque safavide.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir