This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 05 novembre 2013 04:18

Persépolis : les escaliers

L'escalier central

Un escalier monumental symétrique à deux volées divergentes permet d’accéder à la façade Ouest de la terrasse de l’Apadana. Cet escalier principal, ou escalier de Persépolis, est sans aucun doute l’une des œuvres d’art les plus remarquables de l’époque Achéménide. Ajouté par Xerxès I (486-465), cet accès remplace l'accès initial qui se faisait par le Sud de la terrasse et devint alors la seule entrée importante. Il fut entièrement décoré de bas-reliefs, très bien conservés, qui représentent le cadre des festivités de Nowrouz ou le Nouvel An iranien le 21 mars, où les émissaires de tous les peuples soumis à l’Empire Perse apportaient leurs offrandes au pied du Roi et où toutes les satrapies sont représentées. Ce double escalier, en pente douce, mène au sommet, à 20 m au-dessus du sol.

Il fut construit de façon symétrique, avec des blocs massifs de pierre taillées et chevillées, sur le côté Ouest de la grande muraille. Il possède 111 marches de 6,90 m de large et 31 centimètres de profondeur pour une hauteur de 10 centimètres. À l'origine ces mesures auraient été pratiquées afin de permettre aux nobles de le monter à cheval. D’après de nouvelles théories, elles permettaient aux dignitaires en visite de monter les escaliers, tout en gardant un aspect royal, avec facilité en raison de la faible distance entre chaque marche. Au centre, entre les rampes de l’escalier se tiennent huit gardes, en deux groupes affrontés. Au-dessus d’eux est représenté le symbole d’Ahura-Mazda, un disque solaire ailé et de chaque côté, une même scène d’un lion attaquant un taureau.

L'escalier Est

Il est recouvert par les débris du toit incendié de l'Apadana et fut remarquablement préservé. Il se divise en trois panneaux (Nord, central, et Sud). Le panneau Nord montre la réception de Perses et de Mèdes. Le panneau Sud montre la réception de personnages provenant des nations assujetties. L’escalier comporte de multiples symboles de fertilité : Germes et fleurs de grenade ou arbres et graines. Les panneaux portent des inscriptions indiquant que ce fut Darius 1er (522-486 avant J.-C.) qui construisit le palais et que Xerxès 1erI (486-465 avant J.-C.) le compléta et demanda à Ahura-Mazda de protéger le pays de la famine et des tremblements de terre.

Initialement polychromes, les frises qui l'ornent répondaient aux impératifs fixés par le souverain. Le panneau Sud qui représente l’arrivée des délégations provenant de vingt-trois nations assujetties est remarquable. Cependant, l’identification exacte des tributaires qui y sont représentés est difficile en l’absence d’inscription. On se base généralement pour la reconstitution sur le costume des personnages, les objets et animaux amenés en tribut.

Les vingt-trois délégations, d’après Dutz, Stierlin et Briant, sont par ordre : Les Mèdes qui apportent des vêtements, des bracelets ou des torques, un glaive, des pots, de la vaisselle et des chevaux. Les Susiens apportent une lionne et ses lionceaux, des glaives et des arcs. Les Arméniens apportent un étalon et un vase à deux anses. Les Ariens apportent une peau de léopard, des pots et un chameau. Les Babyloniens apportent des vêtements, de la vaisselle, un taureau. Les Lydiens apportent de la vaisselle, des vases à gros goderons, de bronze ou d'argent, des bracelets, un char et chevaux. Les Arachosiens apportent des vases et un chameau. Les Assyriens apportent deux béliers, des peaux, un vêtement, des coupes et des vases. Les Cappadociens apportent des vêtements et un cheval. Les Égyptiens apportent des vêtements et un taureau. Les Scythes Sakas apportent de la vaisselle, des bracelets à fermoirs et un cheval. Les Ioniens apportent des tissus et de la vaisselle. Les Parthes apportent des vases et un chameau. Les Gandhariens apportent un bouclier, des lances et un buffle. Les Bactriens apportent un chameau et des vases. Les Sagartiens apportent des vêtements et un cheval. Les Sogdiens apportent un cheval, des haches, des objets pouvant être des torques et un glaive. Les Indiens apportent des haches, des paniers de provisions et un âne.

Les Thraces (ou Scythes Européens) apportent des boucliers et un cheval. Les arabes apportent un dromadaire. Les Drangiens apportent un bouclier et un bœuf. Les Somalis (ou Lydiens), l’origine de cette délégation est controversée, apportent un bouquetin, un charriot et deux chevaux. Enfin les Nubiens (ou Éthiopiens ou Abyssiniens, il s’agit de sujets négroïdes) apportent un okapi ou une girafe, des défenses d’éléphant et un vase.

L'escalier Nord

Il fut ajouté par Xerxès 1er (486-465 avant J.-C.) afin de faciliter l’accès à l’Apadana à partir de la porte des nations. Les reliefs de cet escalier déclinent les mêmes thèmes que ceux de l’escalier Est, mais sont plus dégradés. Le panneau central montrait initialement les Rois Xerxès I et Darius I (522-486) et un officiel. Ce dernier pourrait être un Ganzabara, le Gouverneur du Trésor, ou un Chiliarque (Officier commandant la garde). Ce relief fut par la suite déplacé au Trésor et fut remplacé par un autre montrant huit gardes.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir