This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 07 février 2015 06:54

Le président d’UNIMA-Belgique : La transmission des sentiments est plus importante que l’apparence des marionnettes

Ronny Aelbrecht, président d’UNIMA-Belgique affirme que les artistes de son pays ne dépendent pas du soutien de l’Etat pour continuer leurs activités artistiques.  Au cinquième jour du 33e Festival international du théâtre de Fajr, Ronny Aelbrecht a prononcé un discours sur le théâtre de marionnettes à l’amphithéâtre Amirkhani dans la Maison des Artistes.

Après ce discours qui a eu lieu dans le cadre des ateliers et des séminaires du festival, l’artiste belge a déclaré dans une interview : « Certains artistes accordent une grande importance à l’apparence et aux mouvements de leurs marionnettes. Mais à mon avis, c’est la transmission des sentiments à travers des marionnettes qui compte avant tout. »

Quant à la situation du théâtre en Belgique et le rôle du secteur privé, il dit : « En Belgique, l’Etat ne soutient pas le théâtre. Par exemple, si les artistes de notre compagnie avaient des problèmes, nous ne pourrions plus continuer nos activités artistiques. En général, en Belgique, les activités artistiques ne sont pas soutenues directement par l’Etat. »

Le président d’UNIMA-Belgique dit qu’il connaissait déjà le théâtre iranien : « En 1998, j’avais participé pour la première fois au Festival du théâtre de marionnettes à Téhéran. J’ai connu le théâtre iranien dans plusieurs festivals internationaux, et j’ai assisté plusieurs fois à la représentation des pièces iraniennes. »

Source. Iran Theater

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir