This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 15 juin 2015 09:02

Spécial Auditeurs du 16 juin 2015 (2ème partie)

Spécial Auditeurs du 16 juin 2015 (2ème partie)
IRIB- Au menu de cette émission : Un village qui abrite le symbole de l'ingénierie hydraulique ancienne des Perses !
- Bonjour et bienvenus à cette émission du Spécial Auditeurs, programme, qui vous est présenté en deux volets, chaque semaine.
- Un chaleureux Bonjour, de ma part, aussi, à tous nos chers interlocuteurs, que ce soit des auditeurs ou des internautes fidèles à la Radio francophone iranienne, à ceux ou celles-là mêmes qui viennent de la découvrir.
- Revue de vos messages et des sujets culturels, comme toujours, au menu de cette émission. Et dans l'émission d'aujourd'hui, nous allons parler d'un village qui abrite le symbole même des antécédents de l'ingénierie hydraulique, en Iran. Restez à l'écoute !
..........................................................
- Comme à l'accoutumée, le programme commence par la revue de vos lettres, mails, messages ou commentaires. (Nous saluons notre collègue, qui va nous parler de vos messages et lettres électroniques. On est prêt.
..........................................................
- Bonjour à tous ! Et merci de partager avec nous vos opinions sur nos émissions ou actualités. Pour commencer, nous saluons notre très fidèle auditrice, Hadassah BORREMAN, qui, en réaction à une actualité ayant pour titre : «Turquie/Législatives : le parti d'Erdogan perd la majorité absolue», nous a écrit :
- Erdogan perdant, c'est bien fait pour son orgueil! En voyant une vidéo où une foule manifestait, en faveur d'Erdogan, lors de la campagne électorale, je m'étais demandée : «Qu'est ce qui fait courir les gens, pour Erdogan, alors que celui-ci est injuste, coléreux et ambivalent, dans ses décisions, tant à l'intérieur de la Turquie, que dans sa politique étrangère, où il agit en criminel ? C'est, surtout, une défaite personnelle, pour Erdogan et son parti. Qui voudrait être gouverné par un tel «Sultan», qu'il rêve d'être? Espérons que cet échec permettra au parlement d'opter des lois, en faveur du peuple turc, et enlèvera la honte, dont Erdogan a couvert le peuple. Aussi, espérons que cela aura une retombée favorable, pour la Syrie, qui souffre de la politique criminelle daesho-turque.
- Ravis de vous relire Mme BORREMAN, et à la toute prochaine fois ! Une actualité sur le «Sommet de la coalition anti-Daesh, à Paris» a fait réagir notre internaute, Mehdi Mountather, voici ce qu'il en pense :
- La fin des Jihadistes de Satan Daesh, Boko Haram, la fin de l'état de Satan, Israël, et l'application de la charia islamique, par les pays arabes, immédiatement, pour se sauver des terroristes et de leurs fondateurs, les franc maçons et les dictateurs arabes, condamnés à l'enfer.
- Et la justice divine finira-t-elle par inclure tous les criminels et leurs protecteurs. Merci, et à la toute prochaine fois ! Et un autre titre d'actualité, sur la Turquie, et «l'opposition (qui) appelle Erdogan à cesser de soutenir le terrorisme» a fait réagir notre internaute Sam, que nous sommes ravis de lire, en ces termes :
- C'est extraordinaire, de la part d'un Frère musulman, comme le président Türk, de le voir aider l 'EI, en Syrie, et, ailleurs, en Libye, et il continue de maintenir le Traité de défense avec Israël.
- A part ça, nous tenons à remercier Bruno Ledion, qui nous a écrit, depuis la France. Ayant l'expérience, dans le domaine du journalisme et de larédaction, il souhaite coopérer avec la radio francophone iranienne. Sa demande sera, certes, transmise à la direction de notre radio.
- Et pour terminer, voici la lettre que notre ami auditeur et collaborateur, Pierre Dortiguier, nous a écrite, récemment, toujours, dans le cadre de l'échange de vœux, entre la Radio et ses interlocuteurs, à l'occasion du 15 du mois de Chaaban. Après avoir remercié, chaleureusement, nos collègues, Pierre Alireza Dortiguier nous a écrit :
-(...) et que vos pensées causées par l'anniversaire de l'Imam du Temps soutiennent et votre âme et la grande patrie iranienne et celle des fidèles à la bienheureuse famille prophétique. Très cordialement.
Merci, cher Pierre Ali-Reza, et à Plus !
..........................................................
- La voûte «Shâh Abbassi» serait l'ouvrage historique iranien au plus grand record ! Avec 60 mètres de hauteur, ce symbole de l'ancienneté de l'ingénierie hydraulique, en Perse, se réserve le titre du plus grand et du plus ancien barrage-voûte au monde, restant, pour une durée de 550 ans, le barrage le plus haut de la planète ! Mais il y a un autre point intéressant, qui ne se trouve dans aucune autre construction hydraulique ancienne : avec une largeur de pas plus d'un mètre, en partie supérieure, la voûte «Shâh Abbassi» est, aussi, le barrage le moins épais du monde ! Et ce barrage a été construit, pour endiguer les inondations.
- Pour découvrir la voûte ou le barrage «Shâh Abbassi», il faudra vous rendre dans le village de «Kharv», un village, vieux de 700 ans, près de Tabas, et, aussi, près de la source d'eau, Morteza Ali.
- En haut de la source, se trouve une vallée étroite, où est érigée la voûte «Shâh Abbassi», une construction hydraulique, qui date de l'ère safavide. Les archéologues disent que les bas-reliefs montrant des chèvres des montagnes, gravées sur la façade extérieure de la voûte, symbolisent le souhait de la population de l'époque, d'avoir, en abondance, de l'eau, de la fertilité et de la prospérité. D'autres considèrent ces chèvres comme étant des symboles des anges gardiens, chargés de protéger les sources de l'eau et de prier, pour l'abondance et la prospérité.
- Situé, dans une région montagneuse, à 25 km au Nord-Est de Tabas, le village de Kharv jouit de bonnes facilités de résidence et de distractions. Parmi les importantes attractions de ce village, on pourrait mentionner la Forteresse ancienne de Kharv, la voûte Shâh Abbassi, la source d'eau chaude et minérale de Morteza Ali, la source d'eau Jaafari, la Maison du Guèbre et les Vieux Cyprès.
- Le village, que la population locale appelait, également, «Khoor», dans le passé, est partagé en deux parties de «Oliyâ» et de «Soflâ», qui veulent dire les parties du haut et du bas. En automne, il est recommandé de faire une petite marche matinale à pied, entre ces deux parties, en traversant les ruelles-jardins rénovés et les fermes de safran, sans oublier de visiter les cyprès plurimillénaires et la forteresse historique, héritée de l'époque des Ismaéliens, qui, fort malheureusement, a été abandonnée, dans un mauvais état.
-Le «Kâl-e sar darreh» est une merveille naturelle de cette région. Dès qu'on entre, dans le Kâl, qui signifie, dans ce contexte, grand fossé, on découvre des choses intéressantes, à commencer par la source d'eau Jaafari, qui nous accueille, en début de chemin, avec ses adorables poissons. En marchant sur une petite distance, on arrive à la première source d'eau chaude. A partir de là, lorsqu'on avance à contre-courant de l'eau, on découvre que les sources, du côté gauche, ont de l'eau chaude, alors que l'eau qui sort, du côté droit, est froide ! Dans certaines parties du chemin, vous aurez un pied, dans l'eau froide, et l'autre, dans l'eau chaude !
- Parmi les vieux cyprès, il y a un arbre, plus célèbre que les autres, qui fait partie du patrimoine naturel de Tabas, vieux de plus de mille ans ! La hauteur de ce cyprès est d'environ 25 mètres, et le périmètre de son tronc, à une hauteur de 1 mètre et demi, est de 6 mètres et demi.
- A noter que la ville de Tabas est une ville située, en plein désert, à l'Ouest du Khorasan du Sud. Cette ville appartenait, 11 durant, à la province de Yazd, jusqu'à il y a 3 ans. Certains disent que le nom de Tabas était à l'origine, «Tab-bas», le mot «tab» signifiant, en persan, la chaleur, et le mot «bas», signifiant très, énormément. Ce qui veut dire que le mot Tabas, dans son ensemble, montre, déjà, qu'il s'agit d'une région à haute température. D'autres disent que le nom de Tabas vient des langues seldjoukides, tandis que, dans son carnet de voyage, Nasser Khosro appelle cette ville «Tabas-e Guilaki» !
..........................................................
- Chers auditeurs, notre émission se termine ici. N'oubliez pas que vos suggestions et critiques, sur tout le contenu Web ou Onde Courte de la radio francophone iranienne, seront les bienvenues. Suivez les différentes pages de la Radio sur Facebook et n'hésitez pas à y réagir ! Au revoir !
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir