This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mercredi, 10 juin 2015 09:19

Spécial Auditeurs du 8 juin 2015 (1ère partie)

Spécial Auditeurs du 8 juin 2015 (1ère partie)
IRIB- Au menu de cette émission : Une ville de lilliputiens, en Iran du 5ème siècle avant J.C ?!
.............................................................

- Bonjour et bienvenus à une nouvelle édition du Spécial Auditeurs, programme, qui vous est, entièrement, consacré. Comme d'habitude, nous lirons, d'abord, vos messages, et vous parlerons, ensuite, de divers sujets touchant la civilisation, l'histoire, la culture et la société iraniennes.
- Permettez-moi, d'abord, de dire Bonjour, moi aussi, à nos chers auditeurs. Et quant à l'émission d'aujourd'hui, nous allons parler d'un sujet un peu étrange : l'existence hypothétique d'une ville de lilliputiens très ancienne, en Iran ! Restez avec nous !
.............................................................

- On va, donc, commencer le programme, par une revue de vos lettres, mails, messages ou petits commentaires. (Ecoutons ensemble notre cher (chère) collègue, qui va nous parler de vos messages. C'est parti :

- Bonjour à tous ! C'est, toujours, un plaisir de rendre compte des messages des interlocuteurs, de quelque façon que ce soit...Tout récemment, on échangeait avec les amis auditeurs ou internautes nos vœux et mots d'amitié, à l'occasion du 15ème jour du mois lunaire de Cha'ban, marquant l'anniversaire de la bienheureuse naissance de l'Imam du temps, que Dieu hâte sa parousie. Je profite de l'occasion, pour renouveler, encore, une fois, mes meilleurs vœux à tous. Que la paix éternelle s'étende sur notre monde !
- Et puis, saluons, maintenant, notre internaute Allouche. Il s'est attardé sur une actualité publiée par le site de la radio, avec pour titre : «Israël critique l'ONU, pour avoir reconnu une ONG palestinienne». Je vous cite ici ce que ce cher internaute a exprimé en ces mots :
- L'ONU a, toujours, fermé les yeux sur les crimes d'Israël, et aujourd'hui, il critique cette organisation d'avoir reconnu l'ONG palestinienne ! Ira-t-il jusqu'à traiter l'ONU d'anti-sémitisme ?
- Bonne question Allouche ! Et merci encore ! Passons à un autre petit commentaire. C'est notre internaute Driss, qui l'a écrit, pour réagir au titre d'actualité qui disait : «Le renseignement égyptien, contre le départ d'Assad», et Driss de nous dire :
- Un départ du président syrien serait une véritable catastrophe, pour l'ensemble de l'Orient, et, surtout, pour les tous les pays arabes, ce qui conduira à un véritable éclatement de conflits. Mais avant d'être une question, qui touche l'ensemble de l'Orient, c'est, avant tout, une affaire arabe...
- Merci Driss pour votre petite analyse et à la toute prochaine fois. Je tiens, également, à saluer et remercier ces trois amis, qui nous ont proposé leur collaboration avec la radio francophone iranienne. Il s'agit de Roger Mulyayta Kambale, de Luc Michel et de Djerar Amar. Nous nous en sentons vraiment fiers ! Mais malheureusement, nous devons dire que la radio francophone de l'IRIB n'est pas, pour l'instant, en mesure d'embaucher de nouveaux collègues, pour des raisons, purement, administratives. Mais comme nous l'avons annoncé, dans des lettres écrites aux internautes, vous pouvez nous faire part de l'actualité politique, sociale ainsi que culturelle de votre pays, en les envoyant vos commentaires à notre adresse électronique, nous les mettrons sur notre site, avec mention de source.
- Et pour terminer, nous saluons, également, Smaïn, (Ismaïl), qui nous a adressé un court message d'amitié, embelli par la célèbre formule de Salawat. Quant à nous, nous lui disons bienvenu, parmi les interlocuteurs de la radio francophone iranienne, et espérons que notre amitié radiophonique durera longtemps. Merci à tous et à plus !
.............................................................

- Le fait qu'il existe une ville de lilliputiens nous remet en mémoire une bande dessinée, diffusée plus d'une fois, par la télé, durant les précédentes décennies. «Les Voyages de Gulliver», le roman de Jonathan Swift, qu'ont lu beaucoup d'entre nous, et qui a donné naissance à plusieurs long-métrages ou films d'animation.
- Bien que l'existence des lilliputiens soit restée une fable, dans la ville de Shahdad, à l'Est de la province de Kerman, en Iran, une ville historique est sortie de la terre ; cette ville avait la réputation d'avoir été la «ville des nains» vu la structure de ses ruelles et ses maisons, une ville d'une ancienneté de 5.000 ans, qui aurait abrité d'adorables êtres humains de très petite taille !
- Jusqu'en 1846, on estimait très peu probable l'existence de civilisations anciennes, dans cette plaine déserte, située à 100 km à l'Est de Kerman, en bordure occidentale du désert de Lout. Au cours des études, effectuées cette même année, par le département de géographie de l'Université de Téhéran, des objets ou récipients en terre, qui renforçaient la possibilité de l'existence de civilisations, aux voisinages du désert de Lout, ont été trouvés.
- Huit étapes de fouilles archéologiques ont abouti à la découverte de cimetières appartenant aux 2ème et 3ème millénaires avant J.C, mais aussi, de fours de fonte du cuivre et de pas mal d'objets et de récipients en terre et d'airain. Après la victoire de la révolution islamique, les fouilles archéologiques ont repris, au désert de Lout, après une interruption de 17 ans.
- Ces fouilles ont permis, cette fois-ci la découverte d'un ensemble de maisons et d'ateliers, ce qui a, d'ailleurs, éclairci beaucoup de points obscurs, à propos de l'architecture et de la vie des gens, dans le monde ancien de Shahdad. Le partage du terrain en plates-bandes, et les divers objets découverts, dans chaque partie, laissent conclure que Shahdad était composée de différents quartiers, dont chacun correspondait à un groupe d'artisans, un peu, comme les syndicats d'aujourd'hui. De même, plus de 800 tombes anciennes ont été étudiées par les archéologues, au cours des fouilles, dans cette zone historique.
- Les dernières recherches archéologiques, effectuées à Shahdad, montrent que les habitants de cette ville l'auraient quitté, suite à une famine, et dans l'espoir, pourtant, d'y retourner, mais cela fait 5.000 ans qu'ils n'ont pas regagné leur ville.
- «Les portes des maisons abandonnées ont été couvertes par de la terre et leurs habitants ont laissé des affaires à l'intérieur des maisons. Cela prouve que les habitants ont pris leur temps, pour préparer leur départ. On est, aussi, persuadé que des facteurs, comme les séismes et la mauvaise situation économique ou sociale, n'auraient pas été à l'origine de l'abandon de la ville ; ce serait, plutôt, une famine, qui a conduit les gens à quitter cette ville ancienne», précise un responsable des fouilles archéologiques, effectuées à Shahdad.
- Les maisons et les ruelles, à Shahdad, ont, quand même, une architecture bizarre, révélant que les murs, les plafonds, les fours et les niches auraient tous été conçus et construits, pour être utilisés par des humains de très petite taille. Pourtant, certains archéologues rejettent, catégoriquement, cette hypothèse, pour arguer que les dimensions de la ville ont été réduites, au fil du temps, et à cause d'un processus naturel d'usure.
- Depuis la découverte de la ville des nains, dans le district de Shahdad, et la circulation de fables, sur les gens, qui y auraient habité, on a entendu, de temps à autre, parler de la découverte d'une dépouille de taille lilliputienne. Le dernier cas concerne la découverte d'un corps momifié d'une taille de 25cm, et qui aurait dû être trafiqué, en Allemagne, et vendu à 80 milliards de dollars.
- La nouvelle de l'arrestation de deux trafiquants recherchés et de la découverte d'un cadavre incroyable s'est vite répandue, au travers de la province de Kerman. Une fois, cette affaire médiatisée, la police et les responsables du patrimoine culturel de Kerman, soucieux de mettre fin aux dires et rumeurs, ont demandé que la situation de ce cadavre mesurant 25 cm et appartenant à un humain de 17 ans, dont on ignore dans quelles conditions il aurait été momifié, soit clarifiée ; or, on ne sait pas encore pourquoi les nains de Shahdad ne sont jamais retournés dans leur ville, qu'ils avaient, un jour, abandonné, avec beaucoup de précaution !
.............................................................

- Et bien, le Spécial Auditeurs est terminé, pour aujourd'hui. Mais vous le savez bien, on se donne rendez-vous très, très prochainement. Donc, à très vite et Au revoir !


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir