This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 12 mai 2015 17:48

Spécial Auditeurs du 12 mai 2015 (2ème partie)

Spécial Auditeurs du 12 mai 2015 (2ème partie)
IRIB- Au menu de cette émission : Un savant persan, qui a revivifié l'école chiite ; le Forum sur l'Image du Prophète, dans les arts

..................................................................

- Bonjour et bienvenus à cette émission du Spécial Auditeurs, programme, qui vous est présenté en deux volets, chaque semaine.
- Un chaleureux Bonjour, de ma part, aussi, à tous nos chers interlocuteurs, que ce soit des auditeurs ou des internautes fidèles à la Radio francophone iranienne, à ceux ou celles-là même qui viennent de la découvrir
- Revue de vos messages et des sujets culturels, comme toujours, au menu de cette émission. Au menu de l'émission d'aujourd'hui, on a, donc, prévu de parler d'un savant et jurisconsulte iranien, qui a revivifié l'école chiite, mais aussi, d'un événement culturel et artistique, survenu, très récemment, en Iran, afin de glorifier l'image de notre grand prophète, dans les arts. Restez à l'écoute.

..................................................................

- Comme à l'accoutumée, le programme commence par la revue de vos lettres, mails, messages ou commentaires, et c'est parti pour le premier message d'aujourd'hui.
- On commence par notre internaute, Suzan Jean, et son commentaire, en réaction au titre qui disait : «Yémen: des dizaines de morts et de blessés, à Hajjah». Suzan Jean nous dit :
- Merci à Iran French Radio, pour ce très bon article, qui est comme le reste de vos articles, bien renseigné! L'Arabie du clan sioniste Saoud va regretter son agression contre le Yémen et en paiera le prix fort: les Saoud se sont engagés dans une impasse qui les déconsidère, déjà, aux yeux des peuples de la région: attaquer un peuple arabe, par des bombardements intenses, n'était pas très intelligent, et cela met en évidence l'alliance renforcée Jeddah/Tel-Aviv contre la République Islamique d'Iran, via le Yémen... Les Saoud ont perdu d'avance!
- Nous sommes contents que les articles publiés par le site de la radio vous aient plu. Et ravis de vous relire de nouveau. Nous saluons, aussi, notre fidèle internaute, Ettaieb, qui s'est attardé sur ce titre d'actualité : «Quneitra, bombardé par Israël, le Hezbollah réagit...» ; et voici ce qu'il en pense :
- Les Sionistes savent que Nasrallah n'a jamais parlé en l'air.
- Merci de votre tout petit commentaire, Ettaieb, et à la toute prochaine fois. Et on ferme la page de la messagerie de cette émission par les quelques mots qu'un autre fidèle internaute, Djilali Benmouffok, nous a écrits, pour commenter un titre d'actualité irakienne, disant : «Projet US, pour démembrer l'Irak, Sadr réagit» ; et c'est en ces termes qu'il le commente :
- Que les représentants du peuple Irakien ne perdent pas de temps avec des discours ethniques ou religieux ; il faut, impérativement, que les richesses pétrolières soient, tout simplement, irakiennes et souveraines...
- Merci de votre assiduité à suivre l'actualité de la région, à travers la radio francophone iranienne, et à la toute prochaine fois.

..................................................................


- Le 19ème jour du mois d'Ordibehesht du calendrier persan, (qui tombait, cette année, le 9 mai), est baptisé la Journée de la commémoration du Cheikh Koleyni, grand savant et jurisconsulte chiite persan. A cette occasion, nous avons décidé de vous en parler, même, brièvement, dans cette émission.
- De son vrai nom Mohammad ou plus complètement
(محمد بن یعقوب بن اسحاق کلینى رازى), le Cheikh de Koleyn, grand jurisconsulte et traditionniste chiite, vivait, dans la première moitié du 4ème siècle de l'hégire lunaire, (10ème de l'ère chrétienne). Koleyn est le nom de son village natal, situé à 38 km de ville historique de Rey, au Sud-Ouest de la route reliant Qom à Téhéran. Selon l'illustre géographe musulman, Yaqût Hamavi, Rey était, à l'époque, plus grande qu'Ispahan. Il n'existait, après Bagdad, en Orient, aucune ville plus prospère que Rey. Aujourd'hui, encore, Rey accueille tous les Téhéranais qui veulent fuir l'air pollué et la vie trop machinale de la capitale.
- Cheikh Koleyni a vu le jour, à l'ère du vénéré Imam Hassan Askari, 11ème Imam des chiites. Il était, donc, contemporain des quatre ambassadeurs et émissaires spéciaux du vénéré Mahdi, le Promis, (Que Dieu hâte sa parousie). Quoique ces quatre personnes figurent parmi les plus grands faqihs et traditionnistes chiites, c'est Koleyni, qui demeurait la personnalité religieuse la plus réputée de cette époque.
- Le peuple louait en lui sa parole juste, sa conduite probe, sa grande érudition et sa connaissance parfaite des hadiths. Il est relaté que Chiites et Sunnites se référaient à lui, pour obtenir une fatwa, puisque les adeptes des deux écoles lui accordaient toute leur confiance, ce qui lui avait valu son titre de Thegat ol-eslam (Homme de confiance de l'Islam), ce qu'il méritait, d'ailleurs, dûment. De Koleyni, il reste un prestigieux ouvrage, "Kafi", qui est, toujours, enseigné, dans les centres et écoles islamiques.
- Le savant sunnite, Ibn Athir Jarzi, écrit, dans son Jâm'e ol-osûl: Dieu donne une mission, à chaque siècle, à un homme, pour maintenir toujours vivante sa religion. Ceux qui ont revivifié l'école chiite, sont, au premier siècle de l'hégire, Mohammad ibn Ali Baqer, (5ème Imam des Chiites), au début du 2ème siècle, Ali Ibn Moussa al-Reza, et au début du 3ème siècle, Abou Jaafar Mohammad ibn Koleyni.
..................................................................

- Les efforts de certains, pour ternir l'image et le cheminement du grand prophète de l'Islam, ont mis une lourde responsabilité, sur les épaules des artistes désireux de présenter les conceptions les plus sublimes par un langage différent.
- Cela a été l'une des plus importantes motivations, pour organiser le «Forum international sur l'image du vénéré Mohammad, (Que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants), dans l'art», qui a eu lieu, les 6 et 7 mai, à l'Université de Zahedan, Chef-lieu de la province du Sistan-Baloutchistan, dans le Sud-Est de l'Iran, en présence des invités iraniens et étrangers.
- Des oulémas chiites et sunnites, des responsables locaux ou nationaux, des chercheurs et des professeurs d'université, venus de différents pays du monde, dont l'Egypte, la France, les Etats-Unis, le Bangladesh et la Turquie, ont participé à ce forum, le premier du genre, précise le secrétaire du forum.
- La représentation de l'image du prophète de l'Islam autour de l'axe de l'unité constitue l'un des plus importants objectifs de ce Forum international, qui a accueilli, dans le cadre de ses programmes, les ateliers artistiques et les expositions d'enluminure et de calligraphie sur le grand prophète de l'Islam.
- Les extraits des 193 des 480 articles reçus par le secrétariat ont été publiés en persan et anglais. 110 articles vont être publiés, dans le format de livre complet, et le reste fait l'objet des discours scientifiques élaborés dans le cadre de cet événement.
- Toujours, selon le secrétaire de ce premier Forum international, sur l'image du prophète de l'Islam, dans l'art, nombre de villes iraniennes, dont la capitale, Téhéran, avaient été proposées, pour accueillir ce forum, mais puisque la province du Sistan-Baloutchistan offre un bon exemple d'unité entre différentes ethnies et religions, on a décidé que cet événement ait lieu, dans la ville de Zahedan, d'autant plus qu'il y avait une préférence, pour les provinces frontalières. Il est, donc, prévu que le Forum sur l'image du grand prophète, dans l'art, ait lieu, tous les deux ans, dans une des provinces frontalières iraniennes.
..................................................................

- Chers auditeurs, notre émission se termine ici. N'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions et critiques, sur tous les programmes diffusés par notre radio. Et oui, je vous rappelle encore une fois que vous pouvez nous proposer des sujets culturels touchant l'Iran ou votre propre pays ! Et n'oubliez pas de suivre les différentes pages de la Radio, comme les pages Radio Francophone, Palestine libre, Afrique IRIB, Islam IRIB et Culture iranienne, sur Facebook. N'hésitez pas, non plus, à y réagir ! Au revoir !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir