This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 13 avril 2015 07:11

Spécial Auditeurs du 13 avril 2015, (1ère partie)

Spécial Auditeurs du 13 avril 2015, (1ère partie)
IRIB- Au menu de cette émission : Ilâm, pays des couleurs, portail d'une civilisation plurimillénaire

- Bonjour et bienvenus à une nouvelle édition du Spécial Auditeurs, programme, qui vous est, entièrement, consacré. Comme d'habitude, nous lirons, d'abord, vos messages, et vous parlerons, ensuite, de divers sujets touchant la civilisation, l'histoire et la culture iraniennes.

- Permettez-moi d'abord de dire Bonjour, moi aussi, à nos chers auditeurs. Et quant à l'émission d'aujourd'hui, nous allons parler d'une région iranienne la plus située à l'Ouest et qui recèle pas mal d'attraction touristiques et naturelles. Restez avec nous.

....................................................

- On va, donc, commencer le programme, par une revue de vos lettres, mails, messages ou petits commentaires. Voyons quel est le premier message d'aujourd'hui.

- Le premier message de l'émission d'aujourd'hui nous a été adressé par notre internaute Alouche, qui a réagi au titre disant : «L'Irak durcit le ton contre la formation d'une Force arabe conjointe» ; et voici ce qu'il (elle) pense :

- Cette armée arabe sera aux ordres états-uniens sionistes ? Non, une force arabe doit se diriger vers l'extérieur, c'est-à-dire, envers tout ennemi attaquant un pays frère d'Islam...

Ravis de vous relire Alouche et à la toute prochaine fois. Place, maintenant, à Mark Jean, auquel nous disons bienvenu parmi les internautes et auditeurs de la radio francophone iranienne. Pour commenter le titre disant : «Violation de l'espace aérien du Liban par les avions israéliens», Mark Jean nous a écrit :

- Je me demande si le Liban n'a pas de missile, pour se défendre. Arrêter de vous plaindre,  abattre cet avion, c'est votre droit.

- Et on passe au message écrit par notre fidèle internaute, Paix et Amour, qui a commenté le titre disant : «Yémen : la Chine rejoint les partisans de la trêve», et paix et amour, d'en dire :

- "Guerre au Yémen" ce n'est pas une guerre, c'est un Génocide du peuple yéménite, de la part de Al-e-Saoud, comme le génocide du peuple palestinien sous les yeux de tout le monde (...) Les peuples demandent à quoi sert toutes ces instances internationales, à part payer les employées de nos impôts, pour tuer.

- Merci, Paix et Amour, de votre fidélité à Radio Téhéran, version française. Et voici, pour fermer la page de la messagerie de cette émission, les quelques mots de notre autre fidèle internaute Haydar, en réaction au titre qui disait : «Jaïsh al-Adl responsable de l'attaque contre les gardes-frontières iraniens»

- HAYDAR a exprimé, en fait, ses condoléances aux familles des victimes, et appelé à exterminer tous les terroristes. Grand Merci à Haydar, pour sa compassion, et nos remerciements, aussi, à tous nos chers auditeurs ou internautes, qui s'expriment sur le contenu, diffusé sur les ondes ou publié sur le site de la radio francophone iranienne.

....................................................

- Chers auditeurs, pour cette émission, on a décidé de voyager, ensemble, à Ilâm, un territoire, qu'on pourrait qualifier de pays des couleurs, de portail d'une civilisation plurimillénaire.

- La province d'Ilâm, située le plus à l'Ouest iranien, est un territoire encerclé de vallées et de hautes montagnes. Fière d'une riche histoire et civilisation, Ilâm cache les non-dits d'une histoire plurimillénaire.

- La province d'Ilâm est l'héritage de la très ancienne civilisation élamite. L'étendue de cette province faisait partie de la civilisation ancienne élamite, apparu au 3ème millénaire avant J.C. La civilisation élamite vécut, jusqu'en l'an 645 avant J.C, et jouissait d'une grande autorité, au cours de cet âge d'or.

- Equivalant du mot «Elam», en langue sumérienne, et d'«Elamtu», en Akkadien, Ilâm signifie «les monts ou le pays du lever du soleil». Les informations et les vestiges les plus importants qu'on connaît sur Ilâm de l'ère pré-islamique, remonte à la dynastie sassanide. La majeure partie des œuvres historiques d'Ilâm appartient, ainsi, à l'ère de la dynastie sassanide, dont la capitale Ctésiphon, l'itinéraire principal, pour entrer à l'intérieur de l'empire, n'était pas loin de l'Ilâm actuelle. La superficie de la province d'Ilâm s'estime à, environ, 2.000 km carrés, avec une population de 558.000 âmes, suivant les résultats d'un recensement démographique, effectué d'il y a 4 ans. Le chef-lieu d'Ilâm porte le même nom que la province.

- La province d'Ilâm recèle beaucoup d'attractions touristiques. Dans cette émission, on va, brièvement, parler de certains monuments historiques ou anciens de cette province, qui font d'elle le plus bel endroit et une très belle destination touristique.

....................................................

- La ville historique de Seymareh

Avec une superficie de 200 hectares, la ville historique de de Seymareh constitue la plus vaste zone historique de la province d'Ilâm et l'un des premiers lieux historiques à avoir été enregistrées sur la liste du patrimoine national. Les fouilles et études, effectuées jusqu'à aujourd'hui, montrent que cette ville historique appartient à l'époque sassanide et aux premiers siècles de l'époque islamique. Un système d'égouts souterrains existait, à Seymareh, il y a, environ, 1.400 ans, et cela est un phénomène presque inégalable, dont parlent les archéologues, en rapport avec cette région historique.

- Colline historique «Ali-Kosh»

La colline historique «Ali-Kosh» est l'un des premiers lieux où l'homme a vécu une vie de sédentarité. Il existe même une thèse d'archéologie, selon laquelle cette région est devenue, pour ses habitants, au cours de la Révolution Néolithique, (la première révolution agricole), le décor d'un bouleversement rapide et radical du mode de vie, marqué par le passage d'une économie de prédation, à base de chasse et de cueillette, à une économie de production, marquée, notamment, par l'agriculture et l'élevage. Selon les études archéologiques, les grains d'orge et de blé, mais aussi, des féculents, étaient plantés, et certains animaux, dont la chèvre, s'apprivoisaient, dans cette région, à l'ère préhistorique, et au cours du 8ème millénaire, avant J.C.

- «Kâkh-e Vâli»

«Kâkh-e Vâli» ou le château de Vâli est un monument construit sur une colline historique  connue sous le nom de «Tchoghâ Mirak», en 1326 de l'hégire lunaire, sous le règne du Roi Qâdjâr Mohammad-Ali Shâh et de Gholâm-Rezâ Khân-e Vâli, gouverneur local. Erigé sur une superficie d'environ 2.500 mètres carrés, ce château a une espace habitable de presque 1.500 mètres carrés.

- «Atashkade-ye Siâh-Gol»

«Tachkade-ye Siâh-Gol» est le seul temple du feu restant, presque, intact de la province d'Ilâm, et qui est situé sur une route avoisinante, sur son passage, pas mal d'œuvres et de monuments historiques. Le temple du feu Siâh-Gol, dont l'ancienneté remonte à l'ère sassanide et aux premiers siècles de l'ère islamique, a été enregistré sur la liste du patrimoine national.

....................................................

- Cher auditeurs, notre voyage en province d'Ilâm se termine ici, faute de temps. On se donne rendez-vous, très, très prochainement, pour découvrir, ensemble, d'autres attractions de la belle province d'Ilâm. A la prochaine.


....................................................

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir