This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 07 avril 2015 08:16

Spécial Auditeurs du 7 avril 2015 (2ème partie) (Audio)

Spécial Auditeurs du 7 avril 2015 (2ème partie) (Audio)
IRIB- Au menu de cette émission : Bouchehr, trésor du littoral du golfe Persique (la suite)

- Bonjour et bienvenus à cette émission du Spécial Auditeurs, programme, qui vous est présenté en deux volets, chaque semaine.

- Un chaleureux Bonjour, de ma part, aussi, à tous nos chers interlocuteurs, que ce soit des auditeurs ou des internautes fidèles à la Radio francophone iranienne, à ceux ou celles-là même qui viennent de la découvrir.

- Revue de vos messages et des sujets culturels, comme toujours, au menu de cette émission. Et promesse tenue : on va reprendre, dans l'émission d'aujourd'hui, le thème, sur les attractions touristiques et culturelles de Bouchehr. Restez à l'écoute.

.......................................................................

- Comme à l'accoutumée, le programme commence par la revue de vos lettres, mails, messages ou commentaires, et c'est parti pour le premier message d'aujourd'hui :

- «10 conseils, pour ne plus jamais avoir mal aux pieds

Clarice». Ce titre d'actualité a fait réagir notre internaute Clarice qui a écrit :

- Ce sont de bons conseils pour ne plus jamais avoir mal aux pieds. Je ne savais pas qu'on doit marcher les pieds nus autant que possible. C'est logique, comme marcher pieds nus est la position idéale pour nos pieds.

- Chère Clarice, nous sommes contentes que ce titre vous ait plu, et bienvenue parmi les interlocuteurs de la radio francophone de l'IRIB.

- Le message suivant nous est parvenu d'un fidèle internaute : Hassan France, qui a réagi au titre qui disait : «Daesh appelle ses membres à se rendre, en Afrique de l'Ouest». Voici le commentaire qu'il nous a écrit :

- Ces chiens enragés sionisés de Daesh et compagnie ont peu de chance de trouver refuge, en Algérie ou au Maghreb. Ils leur restent 2 solutions : le suicide ou se convertir à l'Islam

- Ravis de vous relire, Hassan ! Place au message qu'un autre nouvel internaute, s'appelant ADOLF KOSHER, nous a écrit, pour commenter un thème, avec pour titre : «Comment abattre le "diable iranien"?!! Voici ce qu'il nous en dit :

- Les Arabes wahhabites et les Sunnites, qui les suivent, sont, tous, des pantins israéliens, rien à voir avec l'Islam et les Musulmans.

- Et nous vous disons bienvenu, Adolf, parmi les internautes et auditeurs de la radio francophone iranienne. Et on ferme la page de la messagerie de cette émission, en lisant le petit commentaire écrit par un internaute, qui se dénomme Neutrino, en réaction au titre disant : «Vœux de Nowrouz d'Obama : les Pasdarans répondent...», Voici son commentaire :

- Il n'existe pas de mot, dans le dictionnaire, pour dire la pourriture que représente les USA envers les malheureux et démunis, sur cette planète ! Ce pays n'est qu'un fruit pourri de l'intérieur, il tombera de l'arbre seul.

- Merci à vous Neutrino, et à tous nos chers auditeurs ou internautes, qui nous font part de leurs opinions.

.......................................................................

- Si vous vous rappelez bien, chers auditeurs, on vous a parlé, précédemment, des attractions touristiques, naturelles et historiques de Bouchehr, au Sud de l'Iran. Pour continuer ce thème, place, maintenant, à un autre lieu historique de cette ville portuaire : le cimetière de «Chaghâb».

- Le cimetière de «Chaghâb» est un cimetière ancien appartenant à l'ère élamite. L'existence de cercueils en pierre, de tonneaux, pour garder des morts, et même des tombes, en forme de cube, prouve que les peuples aux différentes convictions habitaient cette région.

- «Khâneh-ye Ghâzi»

«Khâneh-ye Ghâzi», qu'on pourrait traduire par la Maison du Juge est un autre célèbre bâtiment historique, datant de la dynastie Zand, et qui est situé, dans le quartier des Behbahâni.

- La Maison de Reis Ali Delvari

La Maison de Rais Ali Delvari ou comme on l'appelle de nos jours, le Musée de Rais Ali Delvari, est situé à 45 km de Bouchehr ; y sont exposés au regard du public, le lieu d'habitation et les affaires individuelles de ce grand combattant de la liberté, rappelant les jours de résistance des combattants de «Tanguestân», face à l'occupation étrangère.

- «La Tombe du Général»

«Qabr-e Général» ou la Tombe du Général est, en fait, un obélisque, où est inhumé un général britannique, tué en 1850, par les forces locales. On est porté à croire qu'en plus de ce cadre britannique, 35 autres personnes sont, aussi, inhumées, dans ce cimetière. L'identité de ce général britannique n'a jamais été connue, exactement, et tout ce qu'on dit, à propos de lui, repose sur des hypothèses pas très fiables. Auparavant, à l'époque où les corps y ont été inhumés, ce lieu était un jardin, que la mairie a transformé, plus tard, en jardin public. La Tombe du Général est situé, dans le quartier «Sangui», quartier en pierre de Bouchehr.

.......................................................................

- Achoura à Bouchehr

S'il vous arrive de voyager, à Bouchehr, pendant les jours de l'Achoura, vous aurez la chance de découvrir ce qu'on appelle «Sine-zani-ye Heydari», faisant référence à une cérémonie, au cours de laquelle les fidèles portant le deuil du 3ème Imam des Chiites, marchant au son des tambours, se frappent la poitrine. Cette cérémonie fait partie des patrimoines immatériels les plus intéressants de Bouchehr. Se maintenant debout, sur des cercles concentriques hypothétiques, les endeuillés, dont chacun passe la main autour de la taille de son voisin, chantent des poèmes religieux avec un rythme vif et exalté.

- A Bouchehr, est aussi courante une autre cérémonie assez bizarre, et qu'il faudrait être bien chanceux, pour pouvoir la découvrir, et cela s'appelle la cérémonie de «Zâr», ce dernier étant un être irréel, venu des croyances populaires des peuples africains, plus précisément, de la Tanzanie. «Zâr est un être, qui possède l'esprit des humains et les incite à faire des choses bizarres ; pour chasser cet être malin fictif, la coutume est de frapper sur le «Dammâm» et le «Dohol», deux sortes de tambour. On dirait qu'il y a une sorte d'exaltation, dans cette cérémonie, qui est, d'ailleurs, interdite aux femmes, aux enfants et à ceux qui ont été, une fois, possédés par cet être irréel !!!

- Les Bouchehris ont, aussi, une autre cérémonie, qui s'appelle «Livâ», une fête, où sont au rendez-vous des instruments de musique à percussion et des poèmes, souvent, en arabe ou indien.

- «La musique de Bouchehr»

«Sharveh» est le genre musical le plus ancien, le plus célèbre et le plus important de Bouchehr, et qui est présent à toutes les occasions : la naissance, la berceuse, les noces et le deuil. Il s'agit de distiques, qui se chantent, souvent, en accompagnement de «Ney» et de «Ney Anbân», deux sortes d'instrument à vent. L'improvisation est, largement, permise, dans cette musique chantée, qui honore, surtout, un poète de la région, décédé, très probablement, en début du 20ème siècle.

- La province de Bouchehr abrite, aussi, les meilleures et les plus riches sources d'eau chaude aux valeurs curatives ; on pourrait citer, entre autres, les sources d'eau chaude de «Borâzjan», de «Dâlaki», de «Khânyek», d'«Ahrôm» et de «Niki». Les îles de la province, aussi, font partie de ses attractions touristiques, dont les îles de Khârk, d'«Omm-e-Karam» et d'«Abbâssak». L'existence de plusieurs églises, à Bouchehr, et sur l'île de Khârk, montre la tolérance des habitants de ce territoire envers les autres religions. Ceci dit, l'église Saint Jésus Christ de Bouchehr et l'Eglise ancienne de Khârk font, également, partie des attractions touristiques de cette région iranienne.

.......................................................................

- Chers auditeurs, notre émission se termine ici. N'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions et critiques, sur tous les programmes diffusés par notre radio. Y'a-t-il, vraiment, besoin de rappeler que vous pouvez nous proposer des sujets culturels touchant l'Iran ou votre propre pays ?!! Et n'oubliez pas de suivre les différentes pages de la Radio, comme les pages Radio Francophone, Palestine libre, Afrique IRIB, Islam IRIB et Culture iranienne, sur Facebook. Vous y trouverez des sujets intéressants auxquels vous pourrez réagir. Au revoir !

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir