This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 07 avril 2015 07:58

Spécial Auditeurs du 6 avril 2015 (1ère partie) (Audio)

Spécial Auditeurs du 6 avril 2015 (1ère partie) (Audio)
IRIB- Au menu de cette émission : Bouchehr, une attraction touristique à ne pas rater

 

..............................................................

- Bonjour et bienvenus à une nouvelle édition du Spécial Auditeurs, programme, qui vous est, entièrement, consacré. Comme d'habitude, nous lirons, d'abord, vos messages, et vous parlerons, ensuite, de divers sujets touchant la civilisation, l'histoire et la culture iraniennes.

- Permettez-moi d'abord de dire Bonjour, moi aussi, à nos chers auditeurs. Et quant à l'émission d'aujourd'hui, nous allons parler d'une région iranienne où sont réunies une culture populaire riche, une nature incroyable et des attractions touristiques les unes plus attrayantes que les autres. On va parler de Bouchehr. Restez avec nous.

..............................................................

- On va, donc, commencer le programme, par une revue de vos lettres, mails, messages ou petits commentaires. Voyons quel est le premier message d'aujourd'hui.

- Avant de lire le premier message de l'émission d'aujourd'hui, nous tenons à remercier tous nos chers auditeurs ou internautes qui nous ont envoyé leurs messages de félicitation et leurs mots d'amitié, à l'occasion de l'arrivée de la nouvelle année iranienne. Cela nous va droit au cœur ; à son tour, la radio francophone iranienne tient à vous exprimer ses meilleurs vœux de santé et de réussite, à vous tous, dans cette nouvelle année solaire, et pour toujours. Et on passe au premier message de l'émission d'aujourd'hui....

- Le premier message de l'émission d'aujourd'hui nous est parvenu de notre fidèle internaute Magrof, qui a réagi au titre disant : «Syrie: pourquoi Washington a-t-il fait volte-face?», et Magrof de nous en dire :

- La substance du régime, aux USA, est le terrorisme. Ils sont incapables de fonctionner autrement. Comment pouvez-vous croire à la loyauté ou à la sincérité des USA ?! Si les USA cherchent un semblant de paix avec Bachar al-Assad, c'est pour obtenir son soutien à Sissi d'Égypte, parce que les USA préparent une attaque massive contre l'Algérie, via Sissi et la Libye. Les USA ont besoin d'une coalition entre l'Iran, la Syrie et l'Égypte, afin de pouvoir attaquer l'Algérie. Sans soutien de l'Iran, ni la Syrie, ni le Liban ! Réveillez-vous svp ! Ne tomber pas dans le piège stupide des USA. Ils veulent détruire l'Algérie.

- Ravi de vous relire Magrof, et à la toute prochaine fois. Place au message suivant, celui que notre internaute VV nous a écrit, en réaction à un titre d'actualité, la «Production massive des missiles de croisière», (en Iran), et voici son commentaire :

- Les Iraniens ont tout intérêt à produire des armes stratégiques, de façon optimale, et de sécuriser tout le front syrien, irakien et libanais avec de telles armes! À l'image de la Russie, l'Iran se doit de structurer, aussi bien, sa défense, que son économie, en fonction du monde en développement! L'ennemi est le monde développé en chute libre, celui qui, aujourd'hui, a moins de moyens qu'hier et en aura, encore, moins, demain (...) En structurant son économie, en fonction de la Chine et de l'Inde, l'Iran et tout le bloc pro-iranien peuvent assurer leur autosuffisance et leur sécurité économique! Il ne sert à rien de vouloir plaire au monde entier, quand, parmi ce monde, certains émergent, et d'autres chutent, en vociférant comme le diable! Créer une armée eurasiatique entre Russes, Chinois, Indiens et tous les Musulmans voulant défendre leur souveraineté serait la solution adaptée, à long terme, la plus crédible

- Merci de votre analyse, VV, et à plus. Un autre internaute, qui se présente, comme «Ahmedi», a réagi ce titre : «Les navires russes, en route vers Bab el-Mandeb». Et voici ce qu'il ou elle en pense :

- Que Dieu bénisse tous les peuples libres et braves des pays démocrates prêts à s'opposer à la tyrannie, aux ennemis de l'humanité, dépourvus de toute conscience, et à leur donner une bonne leçon, en les contraignant à respecter le droit de peuples libres, à choisir leur dirigeant et à vivre dans la dignité

- Cher ami (e), nous vous disons bienvenu(e) au club des auditeurs ou internautes de la radio francophone iranienne, en espérant pouvoir vous relire prochainement.

..............................................................

- Bouchehr est un territoire étrange. D'étranges convictions sont répandues et une étrange architecture existe dans ce territoire. On ne parlerait jamais assez du tissu géographique et de la culture populaire de Bouchehr, le pays de la datte et des chants créatifs.

- Le port de Bouchehr est le territoire de l'humidité et de la chaleur extrême, le berceau des hommes courageux du Sud, l'étendue des perles, du pétrole, du gaz et des «lanj », bateaux à passagers ou de transport typiques du Sud. Depuis la fin janvier, jusqu'à la fin avril, la province de Bouchehr, ce paradis du Sud iranien, offre la meilleure destination, pour un voyage extraordinaire, exceptionnel et riche. Parler des beautés de Bouchehr, d'une manière qui soit digne de son nom, dépasse le cadre de cette émission ; on va, pourtant, essayer de vous présenter, brièvement, les attractions visuelles, artistiques, culturelles et naturelles de ce port historique.

..............................................................

- Vu son ancienneté, Bouchehr a eu différents noms, à différentes époques : on l'appelait «Râm Ardeshir », «Abou Shahr», «Rey Shahr», etc... En fait, c'est à Ardeshir, roi sassanide, qu'est attribuée l'édification de Bouchehr, bien que certaines sources disent qu'avant même cette époque, c'est-à-dire, à l'ère Achéménide, pas mal de commerce se faisait par le biais du port de Bouchehr avec l'Inde et l'Afrique du Nord. Au fil de son histoire marquée par des vicissitudes, le port de Bouchehr a, toujours, été, pour le pays, une porte de transactions avec le monde étranger ; l'existence des consulats de divers pays, dont la Grande Bretagne, l'Inde et les Pays-Bas vient à l'appui de cette affirmation.

- Les «Bouchehris» ont été parmi les premiers Iraniens à avoir disposé d'une presse locale ; «Âvâ-ye Djonub», (La Voix du Sud), l'une des revues les plus anciennes de l'Iran, en fait partie.

- Bouchehr est composé de deux secteurs principaux : le secteur ancien, couvrant les quartiers des pêcheurs, qui s'étendent sur les deux côtés Est et Ouest de la ville, et le secteur couvrant les quartiers du Nord et du Sud, qui sont apparus plus tard, avec l'arrivée des émigrés, venus d'un peu partout du pays. Les quartiers «Kouti», des «Behbahani» et des «Dehdashti» font partie des vieux quartiers de Bouchehr et qui représentent un tissu plutôt historique. Bouchehr est si fière d'une place aussi importante, que le 18 du mois d'Esfand du calendrier iranien porte un joli nom, qui se formule, ainsi : la journée du «Port de Bouchehr, le trésor du golfe Persique».

- A Bouchehr, il y a des lieux, qui méritent d'être, absolument, visités. La région ancienne de «Rey Shahr» en fait, certes, partie. Cette zone ancienne mérite, donc, d'être présentée avec plus de détails, dans cette émission.

..............................................................

- La zone ancienne de Rey Shar

Au Sud de Bouchehr, il existe une région, dont l'ancienneté s'estime à 3.000 ans, avant JC. Le célèbre bas-relief de Shutruk-Nahhunte, (roi élamite, dont le règne va, environ, de 1185 à 1160, avant J.-C), un bas-relief à l'écriture cunéiforme, découvert dans cette région, laisse conclure que Rey Shahr a été une partie importante de l'empire élamite et un pont assurant la liaison entre cet empire et le monde extérieur. Plus tard, à l'époque sassanide, cette région retrouvera une importance particulière, pour devenir, pendant la période islamique, et, surtout, sous le règle de Nader Chah Afshar ; (18ème siècle) ; l'un des ports commerciaux les plus importants de la Perse.

- «Khâneye Malek»

«Khâneye Malek» ou le bâtiment de Malek est situé à une petite distance du Bouchehr actuel, qui couvre le centre du Bouchehr ancien. Ce bâtiment a une intéressante particularité, en ce sens qu'il a été érigé avec un plan architectural étranger, mais avec des matériaux de construction locaux. Ce bâtiment, vieux de presque 100 ans, hérité de l'époque Qâdjâr, a été le domicile d'une personnalité influente du Sud, dénommée Malek-ot-Todjâr, qui, au cours de déplacements, en Europe, est attiré par l'architecture européenne, dont il s'inspirera, dans la construction de ce bâtiment. Plus tard, au cours de l'occupation de l'Iran, pendant la Seconde Guerre Mondiale, les Britanniques font leur base de ce bâtiment. Ainsi, une grande partie des objets précieux se trouvant à l'intérieur de la maison est pillée ou mise aux enchères avec la faillite de son propriétaire. Faute de travaux sérieux de restauration, à l'époque Pahlavi, ou plus tard, ce bâtiment reste, quand même, toujours, l'une des attractions de Bouchehr.

..............................................................

Chers auditeurs, les attractions de Bouchehr ne se limitent pas, bien évidemment, à celles dont nous avons parlé, dans cette émission, mais faute de temps, on va garder le reste, pour la prochaine émission, et on se donne rendez-vous, très, très, prochainement, pour un autre volet de l'émission Spécial Auditeurs. A plus.

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir