This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
jeudi, 05 février 2015 08:13

Spécial Auditeurs du 1er février 2015, (1ère partie)

IRIB- Au menu de cette émission : Des racines culturelles communes entre l'Iran et l'Inde ! Nouveaux progrès scientifiques iraniens ; L'Enfant sauvage, au Festival du théâtre de Fajr ! Plus, la messagerie... ............................................................ - Bonjour et bienvenus à une nouvelle édition du Spécial Auditeurs, programme, qui vous est, entièrement, consacré. Comme d'habitude, nous lirons, d'abord, vos messages, et vous parlerons, ensuite, de divers sujets touchant la civilisation, l'histoire et la culture iraniennes. On s'intéressera, aussi, à la vie de la société iranienne, au rythme des importants événements ou évolutions du jour, que ce soit de la culture, du sport, des sciences ou autres, ayant un rapport quelconque avec l'Iran ou les Iraniens. Et quant à l'émission d'aujourd'hui, nous allons parler de découvertes archéologiques, des progrès scientifiques de l'Iran et du Festival du théâtre de Fajr. Restez avec nous. ............................................................ - On va, donc, commencer le programme, par une revue de vos lettres, mails, messages ou petits commentaires. Voyons quel est le premier message d'aujourd'hui.- Le premier message de l'émission d'aujourd'hui vient d'une très fidèle internaute, Hadassah BORREMAN. Pour réagir au titre, qui disait «Les médias US, sous le contrôle des Sionistes», Hadassah nous a écrit :- Nous connaissons le même problème, en Europe. En France, c'est le CRIF, qui gouverne, et les politiciens, médias inclus, s'exécutent ! Aussi, en Belgique, les lobbies sionistes sont actifs à la moindre parole. Combien de déclarations Juives anti-sionistes dénonçant l'hérésie sioniste et les crimes commis contre les Palestiniens n'avons-nous pas envoyées aux rédactions de journaux, jamais rien ne fut publié, dans le monde «libre», de liberté d'expression !!!- Merci Hadassah et à la toute prochaine fois. Le message suivant vient d'un internaute, qui se dénomme Ozdoglu. Il a réagi au titre qui disait : «Syrie : qu'a fait Erdogan au peuple turc?», et voici son commentaire :- Bonjour, C'est toujours facile de critiquer, je suis d'accord sur le fait que cela ne soit pas une bonne chose. Mais la Turquie n'est pas innovatrice, quant à la vente d'armes à but de guerre ! Elle prend exemple sur des pays laïcs, comme la France, qui vend des navires de guerre aux Russes, et ne parlons pas des Américains (...) vous allez, sûrement, dire : "Oui, mais ce n'est pas le peuple qui vend, mais le gouvernement". A ça, je réponds on est tous responsable des actes de son gouvernement...- Merci Ozdoglu et bienvenu au club des auditeurs et internautes de la radio francophone iranienne. Et voici, pour fermer la page de la messagerie de cette émission, les quelques lignes que nous a écrites Magrof, pour commenter le titre disant : «Israël a tué les commandants du Hezbollah" (Isaac Herzog)» :- Israël veut entraîner, officiellement, l'Iran, dans une guerre, au Golan, afin de le surprendre, par la suite, dans une autre guerre avec le groupe terroriste daeshiste de Khorasan, en Afghanistan. (...)- Merci Magrof de votre fidélité à la radio francophone iranienne. ............................................................ Y'a-t-il des racines culturelles communes entre l'Iran central et l'Inde centrale ?!!- «Les résultats de 11 années d'études archéologiques, sur les reliefs calligraphiques de Teymareh, en Iran, montrent que certains signes graphiques ou motifs calligraphiques desdits reliefs se trouvent, aussi, sur les poteries anciennes, découvertes dans la vallée du Sind, dans le Baloutchistan pakistanais, et en Inde centrale».- «Cela prouve l'existence des racines culturelles communes entre les régions en question et le secteur moyen du plateau iranien, plus précisément, à Teymareh», affirme le chercheur Mohammad Nasserifard. A noter que Teymareh est une région entre Mahallat, dans la province Markazi (centrale), et Khomeyn, dans la province d'Ispahan, et où ont été découverts les signes les plus anciens de la civilisation humaine.- «Les signes linéaires découverts en abondance sur les poteries de l'Inde centrale sont des symboles, sous forme d'arc, en trois branches, qui se trouvent, aussi, sur les poteries de Shush et de Jiroft. Ces signes linéaires se voient, également, dans les écritures turques anciennes des pays de l'Asie centrale et du Caucase».- «Ces signes se trouvent, abondamment, dans les reliefs de Teymareh, de Buin Zahra, de Kurdistan et de Hormozgan, et cela montre que ce symbole a eu une semblable et compréhensible fonctionnalité, dans toutes ces régions», ajoute l'archéologue.«Vu leur ancienneté et abondance, ces signes linéaires auraient pu être transférés, au fil des longues années, depuis les régions susmentionnés, et, surtout, Teymareh, vers l'Inde et la vallée du Sind, au Baloutchistan pakistanais», ajoute le chercheur des reliefs d'Iran.- On a établi une interaction avec les chercheurs et archéologues indiens ; ils sont étonnés de découvrir cette continuité entre les œuvres anciennes et il est intéressant pour eux de venir visiter les objets anciens iraniens. Des chercheurs turcs et azéris se sont déclarés, eux aussi, prêts à venir voir de près et d'étudier ces œuvres anciennes, apparemment, aux origines culturelles communes, ajoute le chercheur Mohammad Nasserifard.- C'est ici, en Iran, que ces signes linéaires sont découverts et représentés ; cela pourra aboutir, à l'avenir, au dialogue culturel des peuples, sur fond des œuvres anciennes, et créer un nouveau champ, pour le tourisme, en Iran, précise l'expert. ............................................................ L'Iran continue d'avancer, dans différents domaines de science et de technologie- «L'Iran occupe la première place, en termes de traitement, par implant dentaire, parmi les pays de l'Asie occidentale et de l'Est de la zone méditerranéenne», a-t-on appris du président de l'organisation iranienne de l'ordre des médecins.- Au deuxième congrès de l'association iranienne, pour l'implantologie, le Dr. Zali a, pourtant, déploré l'absence de la couverture d'assurance suffisante, pour ce service de traitement. «Bien qu'il y ait encore un besoin de certains équipements sophistiqués et incontournables, le terrain est très propice au développement de ce domaine de traitement, dans le pays », a-t-il ajouté.- L'Iran a, également, réussi à rehausser sa place, dans le classement des pays avancés, dans le domaine de la nanotechnologie. Fier de ses jeunes scientifiques, l'Iran se place à la 7ème position, sur la liste des pays ayant développé la nanotechnologie, après la Chine, les Etats-Unis, l'Inde, la Corée du Sud, l'Allemagne et le Japon.- Selon un responsable concerné, l'Iran produit, actuellement, une gamme variée de produits basiques de la technologie Nano et est parvenu à la production, à l'échelle industrielle, de ces matériels. ............................................................ 33ème Festival de Fajr : les Français ont monté sur scène une pièce onirique- Nous l'avons, déjà, dit, dans cette édition : dans la catégorie Compétition Internationale de ce 33ème Festival International du Théâtre de Fajr, a participé, cette année, une pièce française. C'est ainsi qu'aux 2ème et 3ème jours du Festival international du théâtre de Fajr, les artistes français ont monté sur scène L'Enfant sauvage.- François Truffaut avait produit, en 1969, un film du même nom, d'après la pièce de Bruno Castan, qui raconte l'histoire d'un enfant, capturé, dans un état sauvage, au 19ème siècle. Cet enfant vécut, pendant douze ans, dans un état sauvage, au milieu de la forêt, jusqu'à ce qu'un chasseur la capture. La pièce laisse entrer les spectateurs, dans un univers onirique, où ils découvriront la gentillesse, l'humour, le pessimisme et l'extraordinaire. La patience et l'espoir, pour l'avenir, sont les thèmes principaux de la pièce. ............................................................ - Ici s'achève cette édition du spécial Auditeurs. On se donne rendez-vous, très, très prochainement, pour un autre volet de l'émission. A la toute prochaine fois.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir