This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 01 décembre 2014 11:50

Spécial Auditeurs du 30 novembre 2014, (1ère partie)

IRIB- Au menu de cette émission : De Bouchehr à Putrajaya, Les bibliothèques qu'il faut découvrir, avant de mourir, Plus d'un réalisateur iranien, aux Oscars 2015, plus, la messagerie...

 

.................................................................

- Bonjour et bienvenus à une nouvelle édition du Spécial Auditeurs, programme, qui vous est, entièrement, consacré. Comme d'habitude, nous lirons, d'abord, vos messages, et vous parlerons, ensuite, de divers sujets touchant la civilisation, l'histoire et la culture iraniennes. On s'intéressera, aussi, à la vie de la société iranienne, au rythme des importants événements ou évolutions du jour, que ce soit de la culture, du sport, des sciences ou autres, ayant un rapport quelconque avec l'Iran ou les Iraniens. Et quant à l'émission d'aujourd'hui, nous allons parler des Iraniens au Festival international des Arts et Cultures islamiques, en Malaisie, des deux bibliothèques iraniennes qui valent la peine d'être découvertes, d'un musicien iranien en concert, au Conservatoire de Bruxelles, et des réalisateurs iraniens, aux Oscars 2015. Restez avec nous.

.................................................................

- On va, donc, commencer le programme, par une revue de vos lettres, mails, messages ou petits commentaires. Voyons quel est le premier message d'aujourd'hui.

- Le premier message de l'émission d'aujourd'hui nous est parvenu de notre internaute Suzan Jean, qui, en réaction au titre disant : «Idlib/Damas : reddition en masse !», a écrit :

- L'Armée arabe syrienne, formée de soldats héroïques, défend au prix de lourds sacrifices, le peuple et ses valeurs morales. Vive l'Armée arabe syrienne!! Mort aux Wahabo-salafistes...

- Ravis de vous relire, Suzan Jean, et à la toute prochaine fois. Le message suivant vient d'un internaute, répondant au nom de Forkanien. Pour réagir au titre qui disait : «Les USA veulent ouvrir leur ambassade, à Damas !», Forkanien s'est exprimé en ces termes :

- L'erreur à ne surtout pas commettre, ce n'est, certainement, pas le moment de laisser l'ennemi s'installer à Damas. Cela aurait, notamment, pour conséquence, la multiplication des actions terroristes. Nous l'avons vu, en Irak.

- Nous disons à Forkanien, Bienvenu au club des internautes et auditeurs de la radio francophone iranienne, et passons au dernier message de l'émission d'aujourd'hui, celui qu'un internaute avec, Halâl, pour identifiant, nous a écrit, pour commenter ce titre : «Des images inouïes du plus ancien Coran du monde attribué à l'imam Ali (AS)» ; et Halâl de nous en dire :

- De toutes les façons, depuis la révélation, le Livre de Dieu a, toujours, été transmis, par voie orale et de mémoire ... Le souhait de bénédictin, pour cette écriture, serait, maintenant, d'actualiser un Coran calligraphié, avec le même style que celui que nous venons d'observer ici, dans cette extraordinaire retrouvaille manuscrite de la noble main de Sayyednâ 'Allyun sur lui et sur Sa Famille, la Prière et le Salut Divin. " Dieu est Beau, Il aime la Beauté. " wa es-Salâm.

- Merci Halâl, et à la toute prochaine fois.

.................................................................

Des spécialités gourmandes, à la musique rituelle bouchehrie, au Festival de Putrajaya

- Cette année, les Iraniens ont fait preuve d'une présence active et plutôt attrayante, à ce 2ème Festival international de Putrajaya des Arts et Cultures islamiques, qui a eu lieu, fin octobre, début novembre, en Malaisie.

- Les merveilles du monde de l'Islam, l'exposition «Al-Aqsa», axée sur la cause palestinienne, l'exposition des livres islamiques, la musique rituelle et les discours sur la civilisation et l'architecture islamique, faisaient partie des programmes du Festival de Putrajaya, auquel avaient participé les artistes venus d'une dizaine de pays islamiques.

- Dans la délégation iranienne, on remarquait, surtout, des artistes des provinces de Bouchehr, de Markazi (centrale) et de Téhéran. Les artistes iraniens ont exposé au regard d'un public passionné leurs œuvres, dans différents domaines, dont des spécialités de souvenirs artistiques, l'artisanat, la calligraphie, la peinture et la miniature, la photographie, la musique, mais aussi, la cuisine et la pâtisserie. Les stands de gourmandises ont attiré un grand nombre d'amateurs de friandises, au cours du festival.

- Des œuvres de ciselure sur cuivre, des mosaïques et des tapis persans ont été présentés, dans le secteur de l'artisanat, tandis que Mme Elaheh Gharibzadeh, enseignante et traductrice, a présenté au public des spécialités gourmandes de la province de Bouchehr : des dattes joliment présentées et le succulent mélange de dattes et de tahini, sorte de crème de sésame.

- Il y avait, aussi, un programme de présentation des vêtements iraniens, notamment, dans le secteur Fashion islamique, les vêtements masculins des ethnies iraniennes ont été présentés au public.

- Le chercheur et joueur de Ney Anban, (sorte d'instrument à vent ou flûte en bois), Mohsen Charifian, qui est chef de l'ensemble musical Liyan, accompagné par Mohammad-Hassan Karimi, joueur d'instruments de musique traditionnels, ont exécuté des morceaux de la musique rituelle de Bouchehr, au Festival de Putrajaya, qui coïncidait avec le mois de Moharram. Selon les artistes bouchehris, la musique rituelle de la province de Bouchehr se vante d'un attrait et d'une richesse impressionnants, qui assurent à ce style artistique un grand nombre de sympathisants, à l'intérieur du pays, tandis que cet art a, aussi, été, largement, présenté, à l'échelle mondiale.

.................................................................

Deux bibliothèques iraniennes, sur la liste «A voir, avant de mourir !!» de l'IFLA

- Deux bibliothèques d'Iran : la bibliothèque du Bazar de Téhéran et la Bibliothèque d'Astan Quds Razavi de Meched ont été placées sur la liste des «1001 bibliothèques du monde à voir, avant de mourir !!», établi par l'IFLA.

- A rappeler que l'IFLA est le sigle anglais de la Fédération internationale des associations et des institutions de bibliothèque. Pour établir cette liste, l'IFLA à ses propres critères, comme l'architecture du bâtiment, l'emplacement, les programmes créatifs et la façon de l'interaction avec le public.

- A titre d'exemple, la bibliothèque du Bazar de Téhéran est située, dans la très belle et historique maison de Sultan Beygom, l'une des proches du Roi Qâdjâr, Nassereddin Shah, qui recèle, également, une magnifique salle des miroirs. Avec, environ, 6.000 titres de livres aux sujets divers, dont et surtout, le musée et le Bazar, cette bibliothèque se trouve dans la Maison de la Culture du Bazar de Téhéran, tout près de la place Imam Khomeyni ou Toupkhaneh.

.................................................................

Shahryar Sharif-Pour joue du vibraphone, au Conservatoire royal de Bruxelles

- Chaque année, en décembre, le Conservatoire royal de Bruxelles organise, pendant une semaine, des concerts, sur fond des compositions musicales de différents styles et de différentes époques.

- Cette année, il est prévu qu'un morceau écrit pour le vibraphone, par le musicien iranien, Shahryar Sharif-Pour, soit exécuté, le 12 décembre, au Conservatoire royal de Bruxelles. Quelques jours avant, le 4 décembre, il devra jouer du Santur, en solo.

- Shahryar Sharif-Pour est l'étudiant en maîtrise de musique, au Conservatoire royal de Bruxelles, et c'est la 3ème année de suite que ses œuvres sont exécutées par l'orchestre de ce conservatoire.

.................................................................

Le court-métrage d'une réalisatrice iranienne, parmi les 10 éventuels meilleurs films des Oscars 2015

-Le court-métrage d'une réalisatrice iranienne a été placée sur la liste préliminaire des 10 meilleurs films des Oscars 2015.

- Selon l'ISNA, Parvaneh (Papillon), court métrage de 25 minutes de Talkhoun Hamzavi, est l'un des 10 films sélectionnés, à partir des 141 qualifiés, dans cette catégorie d'Oscars. Ce film a été réalisé en langue allemande et Talkhoun Hamzavi le fera participer aux cérémonies des Oscars, en tant que représentant du pays où elle réside, la Suisse.

- Parvaneh raconte l'histoire d'une jeune fille afghane, qui est arrivée, dans un camp de réfugiés, en Suisse. Lorsqu'elle apprend que l'état de santé de son père est grave, elle décide d'envoyer à sa famille, en Afghanistan, tout l'argent qu'elle a obtenu, de façon illégitime, à l'étranger. Pour le faire, elle est obligée d'aller à Zurich ; mais son passeport n'est plus valide et elle ne peut pas envoyer l'argent. Elle y rencontre Emily, une fille avec qui elle expérimente pas mal d'aventures.

- Les nominés définitifs des Oscars seront annoncés, le 15 janvier 2015 et les cérémonies sont prévues, le 22 février 2015, au Dalby Hall de Los Angeles. On a, déjà, dit, dans cette émission, qu'«Emrouz», (Aujourd'hui), le film de Reza Mirkarimi représentera l'Iran, aux Oscars 2015, et on espère qu'il obtiendra l'Oscar du meilleur film en langue étrangère. Un autre film, «Quelque mètres cubes d'amour», réalisé, toujours, par un cinéaste iranien, Jamshid Mahmoudi, représentera notre voisin de l'Est, l'Afghanistan, aux Oscars.

.................................................................

- Ici s'achève cette édition du spécial Auditeurs. On se donne rendez-vous, très, très prochainement, pour un autre volet de l'émission. A la toute prochaine fois.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir