Imprimer cette page
lundi, 10 novembre 2014 06:41

Spécial Auditeurs du 9 novembre 2014, (1ère partie)

IRIB- Au menu de cette émission : l'ambiance d'Achoura, au Théâtre de la Ville, la place des universités iraniennes s'améliore, 4 enregistrements iraniens, sur la liste de la Mémoire du Monde, plus la messagerie...

 

.......................................................

- Bonjour et bienvenus à une nouvelle édition du Spécial Auditeurs, programme, qui vous est, entièrement, consacré. Comme d'habitude, nous lirons, d'abord, vos messages, et vous parlerons, ensuite, de divers sujets touchant la civilisation, l'histoire et la culture iraniennes. On s'intéressera, aussi, à la vie de la société iranienne, au rythme des importants événements ou évolutions du jour, que ce soit de la culture, du sport, des sciences ou autres, ayant un rapport quelconque avec l'Iran ou les Iraniens. Et quant à l'émission d'aujourd'hui, nous allons parler des Nuits d'Evénements, au Théâtre de la Ville, des universités iraniennes et de nouveaux enregistrements iraniens, sur la liste Asie-Pacifique de la Mémoire du Monde. Restez à l'écoute.

.......................................................

- On va, donc, commencer le programme, par une revue de vos lettres, mails, messages ou petits commentaires. Voyons quel est le premier message d'aujourd'hui.

- Le premier message de l'émission d'aujourd'hui vient de notre internaute Magrof, qui a réagi au titre qui disait : «Les soldats australiens rejoignent les forces iraniennes, en Irak ?!» ; et Magrof de nous en dire :

- En réalité, ce sont les terroristes de Daesh, qui cherchent, avec l'appui de l'Australie de s'infiltrer, chez les forces de Ghods. Pas de confiance, svp, aux alliés des USA !

- Merci Magrof pour votre fidélité à l'actualité publiée par la radio francophone iranienne. Place maintenant à Annie Croche, qui nous a écrit ce petit mot :

-Bonjour ! Ecœurée, depuis des années, par les mensonges grandissants des médias français, j'écoute, quotidiennement, vos émissions, avec intérêt.

- Et nous vous disons Bienvenue au Club des internautes et auditeurs de la radio francophone de Téhéran et Bonne écoute !!!

- «France: élu du FN, converti à l'Islam, suspendu pour prosélytisme». Ce titre a fait réagir notre internaute SEPH, qui a écrit :

- La laïcité, c'est le droit de tout à chacun de pratiquer sa religion ou de ne pas en pratiquer : le parti de Florian Philippot est spécialisé dans la chasse aux Arabes et aux Musulmans, en France : Bombes contre les mosquées, agressions violentes de musulmans,...

- Ravis de vous relire SEPH. Et un autre internaute Abulae a commenté le titre disant : «Les USA soutiennent Daesh!! (Général Jazayeri)», et c'est en ces termes qu'il nous dit :

- Le seul objectif des Américains est de détruire la région et non de défendre les civils et la stabilité: les Jihadistes ont une mission et les USA les aident...

- Merci d'avoir partagé votre opinion, Abulae ! Et pour fermer la page de la messagerie de cette émission, voyons ce que nous a écrit notre internaute, Aboubakar FOTSO, en réaction à un article ayant pour titre «Violence inaugurale...» :

- Personne, parmi ces fous de la démocratie, où les bombes et les balles ont remplacé les bulletins de vote, n'est aujourd'hui poursuivi, à la CPI, pour les crimes, qu'ils ont et continuent de commettre. Nous, peuple d'Afrique, préférons nos dictatures à vos salles démocraties (...)

- Merci Aboubakar FOTSO et bonne navigation sur les pages Web de la french.irib.

.......................................................

«Nuits d'événements», au Théâtre de la Ville, à l'occasion du mois de Moharram

- On est, encore, au mois de Moharram, qui rappelle le deuil du prince des martyrs, l'Imam Hossein, (Béni soit-il), troisième Imam des chiites, et de ses 72 fidèles compagnons. Moharram est, souvent, accompagné de rituels et de cérémonies religieuses, qui attirent, chaque année, en grand nombre, nos compatriotes, dans tous les villages et toutes les villes d'Iran. On peut citer, entre autres, les plats votifs offerts aux endeuillés et aux voisins, les cérémonies de deuil se déroulant, dans les Hosseiniyeh, mais aussi et surtout, le Ta'ziyeh.

- Ta'ziyeh est un drame religieux versifié, qui raconte les événements de la vie du Prophète et de sa descendance, notamment, l'événement de Karbala et le martyre de l'Imam Hossein, (petit-fils du Prophète) et de ses 72 compagnons, tués au combat, par Omar Saad, (un commandant de l'armée de Yazid).  Ta'ziyeh est une forme théâtrale, qui trouve ses racines, dans l'art et la culture plusieurs fois millénaires de l'Iran. Ce genre dramatique s'est développé, pendant la période islamique, surtout, sous la dynastie chiite des Safavides, (1501-1722).

- La lecture du texte du "Martyr du grand homme vénéré par le ciel" a été présentée, au Théâtre de la Ville, à Téhéran, dans le cadre des «Nuits d'événements», à l'occasion des cérémonies du mois de Moharram. Ce programme, soutenu par le Centre des arts dramatiques, avait prévu  neuf représentations de Ta'ziyeh, par cinq groupes théâtraux, dont celui dirigé par Afshin Hashemi.

- Afshin Hashemi, qui faisait la lecture de sa pièce, "Le martyre du grand homme vénéré par le ciel", au Théâtre de la Ville, croit que la sauvegarde des méthodes et des formes dramatiques classiques est une nécessité indéniable.

- «Le texte est la réécriture d'un ancien Ta'ziyeh intitulé "Le Martyre de l'Imam Hossein" ; j'ai écrit le texte, il y a cinq ans, et nous présenterons la lecture de cette pièce, dans le cadre des «Nuits d'événement», dit le metteur en scène.

- «Les dialogues de ce texte ressemblent aux répliques versifiées de Ta'ziyeh, sans qu'ils en respectent, nécessairement, le rythme poétique ; d'autant plus que, dans certaines parties, j'ai utilisé la poésie moderne. Dans la représentation, je me sers, aussi, des opportunités que nous offre le drame religieux du Ta'ziyeh, c'est-à-dire, la musique et les chants classiques iraniennes, la coloration des costumes, etc. Comme dans le Ta'ziyeh, les Bons chantent les mélodies musicales, tandis que les Méchants répondent en contre-chant. Cependant, cette pièce n'est pas un drame religieux de Ta'ziyeh».

- Afshin Hashemi évoque, ensuite, l'importance et la valeur de ces formes artistiques classiques : «Partout dans le monde, on sauvegarde les formes dramatiques classiques, comme le Ta'ziyeh. On organise leur représentation et forme de nouveaux artistes, dans ce domaine».

(Avec theater.ir)

.......................................................

- Deux universités iraniennes voient leur place s'améliorer, dans les classements mondiaux

- L'Université iranienne des sciences et de la technologie, (Iran University of Science and Technology, IUST) a fait un bond de 19 rangs, pour se classer à la 193ème place, sur la liste prestigieuse des 500 meilleures universités du monde, dans le domaine de la technologie et de l'ingénierie, établie par l'Université nationale de Taïwan.

- De même, L'Université Libre d'Ispahan, Khorasgan, a obtenu la médaille d'or de la gestion de la qualité mondiale (World Quality Commitement 2014) de Paris. Cette récompense illustre la fidélité des universités gagnantes envers leurs engagements, en matière de technologie et d'innovation.

.......................................................

Quatre œuvres iraniennes, enregistrées sur la liste Asie-Pacifique de la Mémoire du Monde

- A l'occasion de la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel, qui tombe le 27 octobre, 4 œuvres culturelles iraniens ont été enregistrées, sur la liste Asie-Pacifique de la Mémoire du Monde de l'UNESCO.

- Il s'agit de l'ouvrage historique «Al-Masalek va Al-Mamalek» (Les religions et les pays), présenté par le Musée national d'Iran, Vandidad, (texte religieux zoroastrien), présenté par l'Université de Téhéran, la collection des documents écrits et picturaux de Karbala, présentée par le ministère iranien des Affaires étrangères, et la série de documentaires «La vie du corail», (écosystème du golfe Persique), produite par l'IRIB.

- «Pour enrayer l'uniformisation du monde, il est impératif de sauvegarder la diversité culturelle, sous toutes ses formes, et le matrimoine audiovisuel, aussi, fait partie de la mémoire du monde. L'important, c'est que la mémoire du monde est censée être équilibrée et précise, de manière à inclure les patrimoines documentés, tangibles ou immatériels de toutes les nations du monde», a affirmé le Dr. Saïdabadi, secrétaire général de la Commission nationale iranienne de l'UNESCO.

- «Mémoire du monde» est un programme, créé en 1992, sous l'égide de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture, (UNESCO), visant à sensibiliser la communauté internationale à la richesse du patrimoine documentaire, à la nécessité d'assurer sa conservation, pour les générations futures, et à le rendre accessible à un large public.

.......................................................

- Ici s'achève cette édition du Spécial Auditeurs. On se donne rendez-vous très, très prochainement, pour un autre volet de l'émission. A très bientôt.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir