This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 27 octobre 2014 07:46

Spécial Auditeurs du 26 octobre 2014, (1ère partie)

IRIB- Au menu de cette émission : Festival international du théâtre de rue, à Marivan, les illustrateurs iraniens soutiennent les enfants de la guerre, salon aérospatial de Téhéran, plus, la messagerie...

 

..........................................................

- Bonjour et bienvenus à une nouvelle édition du Spécial Auditeurs, programme, qui vous est, entièrement, consacré. Comme d'habitude, nous lirons, d'abord, vos messages, et vous parlerons, ensuite, de divers sujets touchant la civilisation, l'histoire et la culture iraniennes. On s'intéressera, aussi, à la vie de la société iranienne, au rythme des importants événements ou évolutions du jour, que ce soit de la culture, du sport, des sciences ou autres, ayant un rapport quelconque avec l'Iran ou les Iraniens. Et quant à l'émission d'aujourd'hui, nous allons parler de théâtre, de l'illustration engagée et de l'aérospatial. Restez à l'écoute.

..........................................................

- On va, donc, commencer le programme, par une revue de vos lettres, mails, messages ou petits commentaires. Voyons quel est le premier message d'aujourd'hui.

- Le premier message de l'émission d'aujourd'hui vient d'une internaute et amie de longue date, Hadassa BORREMAN, qui commente ce titre : «Comment cette résistance des terroristes est-elle possible, à Aïn al-Arab». Voici ce qu'elle en pense :

- "Comment cette résistance des terroristes est-elle possible?" Quelle question!? A quoi doivent-ils résister? La coalition internationale ne les bombarde pas, elle bombarde des bâtiments vides. "Par erreur", elle bombarde les anti-Daesh, et, "par erreur", les armes et autres aides destinées à ceux qui combattent les terroristes ne leur parviennent pas, mais arrivent chez les terroristes! Des erreurs, qui ne sont pas justes. Je ne comprends pas la Syrie, ni l'Irak, maintenant que l'intention de cette fameuse coalition est claire, pourquoi ces Etats n'expulsent-ils pas cette coalition et ne détruisent pas leurs machines de guerre???

- Merci de vous relire Hadassa BORREMAN et à la toute prochaine fois. Place au message suivant, celui que notre internaute Charles nous a écrit, en réaction au titre, qui disait : « «Al-Qaïda» et «Daesh», conçus contre la RII (Guide suprême)» ; et Charles de nous en dire :

- Pourquoi les Iraniens prêchent l'amour, et les Occidentaux, la haine? La bible parle d'amour du prochain et le Coran parle, aussi, de l'amour du prochain. Mettons les enfants des décideurs devant les conditions, dans lesquelles vivent les enfants palestiniens, irakiens, afghans, maliens, centrafricains, (etc..), et tirons une conclusion, sur la haine armée.

- Merci Charles de votre réflexion. Et pour fermer la page de la messagerie de cette émission, voici le message d'Aboubakar FOTSO. Pour commenter le titre disant : «Kobani: les S-400, en route pour la Syrie?!!», il s'exprime en ces termes :

- Pour la paix, dans le monde, il faut que les peuples exigent le changement de gouvernements, aux USA, au Royaumes Uni, en France et en Allemagne. Ce sont ces pays, qui, par leur orgueil, sèment le désordre sur la planète.

- Merci Aboubakar FOTSO de votre assiduité à suivre l'actualité du jour, à travers la radio francophone iranienne, et à la toute prochaine fois.

..........................................................

9ème Festival international du théâtre de rue, à Marivan

- Le samedi 18 octobre, le 9ème Festival du théâtre de rue, à Marivan, (dans la province iranienne du Kurdistan), a commencé ses travaux, avec le défilé du carnaval des artistes, qui est parti de Place Sarbaz, vers le nouveau parc de la ville, Parc Shano.

- Ces cérémonies ont été, chaleureusement, accueillies, par les habitants de la ville et les responsables. Le Directeur général du Centre des arts dramatiques, Hossein Taheri, s'est réjoui de l'accueil populaire à ce festival, car, «le théâtre ne vit qu'avec la présence du public».

- Ensuite, le secrétaire exécutif du festival, Fateh Badparva, a pris la parole, pour donner quelques explications : «Pour cette édition du festival, le secrétariat a reçu 225 œuvres, pour la section libre, et 64 œuvres, pour la section des cultes. Finalement, 23 œuvres ont été retenues, pour la section libre, et 5 autres, pour la section des cultes. En outre, il y a trois spectacles qui seront présentés, dans la section internationale, venant de l'Irak, de l'Arménie et de l'Azerbaïdjan, et les organisateurs espèrent que les prochaines éditions accueilleront plus de participants étrangers. Une œuvre du Festival de la libération de Khorramchahr et une pièce pour enfants et adolescents sont les deux invitées spéciales de notre festival».

- «Le Conseil municipal de Marivan a consacré un budget de 550 millions de Rials à la construction du Parc Shano, afin de contribuer aux efforts de la mairie, pour créer une meilleure ambiance, pour la tenue du Festival du théâtre de rue. C'est la première fois, dans le monde, qu'un site spécial est consacré au théâtre de rue, ce qui prouve l'intérêt et l'importance que la province et les habitants de la ville y accordent. J'espère que cela servira de modèle aux autres villes», a dit un membre du Conseil municipal de Marivan.

- Shano, statue du 9ème Festival du théâtre de rue de Marivan, inspiré de son logo, a les mains en l'air. Son créateur, le sculpteur Ebrahim Advayi, qui l'a façonnée, avec l'aide de Sirvan Shabrendi, se dit fier d'avoir pu terminer son projet, dans les temps, malgré les mauvaises conditions climatiques, et ce, par l'amour et l'enthousiasme d'embellir encore plus Marivan, une ville pauvre, d'ailleurs, en statues et éléments urbains, et de préparer la ville à mieux accueillir le festival.

- Faite de feuilles en métal, d'une hauteur d'environ 7 mètres, Shano suggère le mouvement et le dynamisme, qui caractérise le théâtre, tout en gardant l'équilibre, ajoute le sculpteur.

- Selon Aryan Rezaee, l'un des artistes participant au Festival de Marivan, la protestation est la caractéristique principale du théâtre de rue. «Le théâtre de rue a un caractère protestataire, et se représente, sans publicité, et d'une manière improvisée, à l'extérieur». Ce théâtre peut, donc, permettre différentes techniques, dont les techniques «mono-théâtre forum, c'est-à-dire, des monologues, basés sur le débat, qui est l'une des sept techniques du théâtre forum», ajoute l'artiste, pour dire qu'il est faux d'appeler théâtre de rue, tout spectacle, qui se représente dehors».

(Avec theater.ir)

..........................................................

Les illustrateurs iraniens, mobilisés sur la Toile, pour soutenir les enfants frappés par la guerre, au Moyen-Orient

- «My Graceful East is in Grieve! For children in War-Torn Middle East» ou «Mon Orient plein de grâce est triste, pour les enfants frappés par la guerre, au Moyen-Orient» est le titre d'une exposition artistique virtuelle, qui vient d'être téléchargée, sur le site de la société des illustrateurs iraniens, (www.casi.ir).

- Cette exposition a été organisée par l'association culturelle et artistique des illustrateurs iraniens, en signe d'appui aux enfants du Moyen-Orient, qui sont frappés par les conflits. Les œuvres de 37 illustrateurs, sélectionnées, parmi les artistes participants, ont été, également, exposées au regard du public, à la galerie Laleh de Téhéran, précise le chef du Conseil d'administration de la société des illustrateurs iraniens.

- «Avec 130 œuvres de 130 illustrateurs, la version virtuelle de l'exposition a été téléchargée, maintenant, pour permettre aux artistes d'unir, tous, leur voix, pour dire qu'ils sont pour la paix et la justice, dans la région», ajoute Kianoosh Gharibpour.

- «Nous sommes responsables envers les peines et la tristesse des enfants de notre bel Orient, qui est le berceau des civilisations et des rêves de l'Humanité. Comme les autres artistes de notre pays, les illustrateurs iraniens ne restent pas inactifs, et par les œuvres qu'ils créent, ils soutiennent les enfants frappés par la guerre, au Moyen-Orient», ajoute le président du Conseil d'administration de la société des artistes illustrateurs iraniens.

..........................................................

5ème salon aérospatial, à Téhéran

- Le 5ème salon aérospatial de l'Iran a eu lieu, dans un des terminaux de l'aéroport Mehrabad de Téhéran.

- 162 sociétés iraniennes ont exposé au regard du public leurs derniers acquis, dans le domaine de la maintenance et de la réparation des avions, de la télécommunication aérienne, des équipements et pièce détachées, de l'électronique, des radars et des sites aérospatiaux, à cette exposition, qui se fixe pour but de renforcer les capacités collectives des sociétés, qui sont restées toutes proches des milieux scientifiques, et, surtout, afin de rehausser les interactions nationales et internationales, dans ce domaine particulier.

..........................................................

- Chers auditeurs, ici s'achève ce volet du Spécial Auditeurs. On se donne rendez-vous, très, très, prochainement. Merci d'avoir été avec nous et à la prochaine.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir