This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 14 octobre 2014 07:51

Spécial Auditeurs du 13 octobre 2014, (2ème partie)

IRIB- Au menu de l'émission : Bon anniversaire, Poète des couleurs, 70 groupes étrangers au Festival de théâtre, pour le jeune âge, "La Dame d'Ourmia", prix spécial du Festival de Vaasa, en Finlande, plus la messagerie

 

.....................................................

- Bonjour et bienvenus à cette émission du Spécial Auditeurs, programme, qui vous est présenté en deux volets, chaque semaine. Revue de vos messages et des sujets culturels, comme toujours, au menu de cette émission. Et quant à l'émission d'aujourd'hui, on va vous parler d'un poète-peintre contemporain iranien, de renommée mondiale, du Festival de théâtre pour le jeune âge et d'un film iranien, qui a brillé à un festival finlandais, sur la nature et l'environnement. Restez à l'écoute.

....................................................

- Comme à l'accoutumée, le programme commence par la revue de vos lettres, mails, messages ou commentaires. Merci, avant tout, à tous nos chers auditeurs ou internautes, pour leur participation à l'émission, et c'est parti, pour le premier message d'aujourd'hui :

- Le premier message de l'émission d'aujourd'hui, c'est notre internaute, Gerd Walther, qui l'a écrit, en bas du titre, qui disait : «Le monde regarde la France avec stupéfaction, par José Fort». Et voici ce qu'il en pense :

- La France, un vassal des Etats-Unis? (...) En vérité, la France est un vassal sioniste...

- On dit Bienvenu au club des auditeurs et internautes à Gerd Walther et on passe au message suivant, celui d'un internaute, avec, pour identifiant, Suzan Jean. Pour commenter le titre disant : «Chute d'Assad: de quoi Riyad a-t-il peur?!», elle nous a écrit :

- Derrière la famille Saoud se trouve le vrai chef d'orchestre: Israël ! Mais la République arabe syrienne ne tombera pas, car ses alliés veillent.

- Merci Suzan et ravie de votre contribution, en espérant vous relire prochainement.

- Et pour fermer la page de la messagerie de cette émission, lisons le message de Grandloup74, qui a réagi au titre, qui disait : «Hong Kong : les protestataires se retirent». Et Grandloup74 de nous dire :

- La Chine a raison de s'opposer à ces manifestations organisées par les piliers des USA, dans le seul but de déstabiliser les pays, qui résistent à leur velléité de domination. La démocratie n'est qu'un prétexte. En "Occident", le Pays Basque, la Bretagne, la Savoie, la Ligue du Nord, etc.. se voient refuser tout référendum, et l'Ecosse a vu le sien, complètement, bidonné !(...)

- Merci, cher ami, et à la toute prochaine fois.

....................................................

Bon anniversaire, Poète des couleurs et Peintre de la parole !!!

- La tombe du poète contemporain persan de renom, Sohrab Sepehri, (1928-1980), au village Machhad-e Ardahal de Kâchân, a été couverte de fleurs, le jour de son anniversaire, mardi 15 Mehr du calendrier iranien, le 7 octobre.

- Les passionnés de Sohrab s'étaient donné rendez-vous, mardi 7 octobre, au pied de sa tombe, afin de commémorer le souvenir du poète, en lisant ses poèmes, mais aussi, la Fatiha, la sourate d'ouverture du Coran, le livre sacré des Musulmans, qu'on récite pour l'âme de la personne décédée.

- Selon le Président du département de la langue et de la littérature persanes de l'Université de Kâchân, Ali-Reza Fouladi, qui était présent, lui aussi, à cette cérémonie organisée, spontanément, par les passionnés de Sohrab, dans la poésie sepehrienne, on remarque la très forte existence du triangle : le Retour aux Origines, la Présence de Dieu et de la Nature. Il appelle le lecteur à retourner à la pureté de l'enfance, spirituellement, parlant, mais il reste, pourtant, le premier poète contemporain de l'Iran à avoir élaboré, dans sa poésie, un ordre de pensée bien conçu, ajoute ce professeur de littérature persane. Sepehri est, aussi, connu, pour ses peintures. Il est mort, en 1980, à cause d'une leucémie.

- Certaines œuvres de Sohrab ont été traduites en français, dont «Volume vert» (hadjm-e-sabz), Aizy-Jouy, L'Arbre,‎ janvier 2008, «Les Pas de l'eau», traduit du persan par Daryush Shayegan, la Différence, 1991, «Où est la maison de l'ami ?», poèmes, 1951-1977, choisis et traduits du persan, par Jalal Alavinia, Lettres persanes, 2005

- Et pour finir en beauté ce thème, nous vous présentons la traduction de la partie initiale des "Pas de l'eau", qui est, aussi, le titre de l'un des poèmes de Sepehri, et qu'on connaît, également et surtout, sous l'appellation «Ahl-e Kâchânam» ou je viens de Kâchân, qui commence le poème :

Je viens de Kâchân

Je suis peintre

Je fais parfois une cage avec des couleurs, je vous la vends

Pour que le chant du coquelicot, qui se trouve dedans

Rafraîchisse votre cœur flétri de solitude

Oh ! Ce songe qui me vient, ce songe !

Ma toile est morte

Je sais bien que le petit bassin de ma peinture

Manque de poissons.

....................................................

70 groupes étrangers sont candidats au Festival de théâtre, pour enfants et adolescents, à Hamadan

- Le 21ème Festival international de théâtre, pour enfants et  adolescents, a commencé, mardi soir, 7 octobre, ses travaux. Le festival a été inauguré en beauté, avec son train de gaité, passant par les rues de la ville de Hamadan, dans l'Ouest iranien.

- 70 groupes théâtraux participent à ce 21ème Festival international de théâtre, pour enfants et  adolescents, selon son secrétaire. Payam Dehkordi apprécie l'intérêt qu'éprouvent les pays étrangers à participer à cet événement. «Cette année, nous insistons sur la qualité des représentations (...) La plupart des œuvres retenues sont des œuvres théâtrales. Je me préoccupe, surtout, de sélectionner des œuvres de structures dramatiques variées et créatives, profitant d'un haut niveau technique, afin qu'elles puissent donner un nouvel élan au théâtre, pour enfants et adolescents, en Iran», a ajouté Payam Dehkordi.

- «Je crois que le théâtre est un art et un média, fortement, éducatif et pédagogique. J'ai la conviction que le théâtre est capable d'enseigner toutes les sciences. Grâce au théâtre, nous pourrons nous battre contre les délinquances, les dépressions et les milliers de problèmes psychiques et mentaux, qui menacent la jeune génération», poursuit l'artiste de théâtre, de la télé et du cinéma iranien.

(Avec : http://www.theater.ir/fr)

....................................................

"La Dame d'Ourmia", récompensé au Festival de Vaasa

- Le documentaire iranien, intitulé "La Dame d'Ourmia", réalisé par Mohammad Ehsani, a remporté le prix spécial du jury du Festival international du film sur l'environnement de Vaasa, en Finlande, rapporte l'ISNA.

- Ce documentaire iranien a, déjà, remporté un prix, au Festival international du film de Rhodes Island, aux Etats-Unis, et un prix, au Festival international de l'environnement, en Croatie.

- La Dame d'Ourmia est un documentaire poétique et expérimental, sur le lac d'Ourmia, situé au Nord-Ouest de l'Iran, qui se décline. L'histoire est racontée par le lac, qui est la dame mythologique. Consacré à la vie sauvage et à la nature, a lieu, tous les deux ans, dans la ville de Vaasa, située sur la côte Ouest de la Finlande, le Festival international sur l'environnement.

....................................................

- Chers auditeurs, notre émission se termine ici. N'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions et critiques, sur tous les programmes diffusés par notre radio. Avant de se dire au revoir, je rappelle, aussi, que vous pouvez suivre les pages Radio Francophone, Palestine libre, Afrique IRIB, Islam IRIB et Culture iranienne, sur Facebook. Vous y trouverez des sujets intéressants auxquels vous pourrez réagir. Et n'oubliez pas, vous pouvez nous proposer des sujets culturels touchant l'Iran ou votre propre pays. Au revoir.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir