This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 06 octobre 2014 04:55

Spécial Auditeurs du 5 octobre 2014, (1ère partie) (Audio)

IRIB- Au menu de l'émission : Mowlânâ, un fidèle de l'amour, Jeux Asiatiques d'Incheon, «Fish and Cat», au Festival de Sitges, plus la messagerie

- Bonjour et bienvenus à une nouvelle édition du Spécial Auditeurs, programme qui vous est, entièrement, consacré. Comme d'habitude, nous lirons, d'abord, vos messages, et vous parlerons, ensuite, de divers sujets touchant la civilisation, l'histoire et la culture iraniennes. On s'intéressera, aussi, à la vie de la société iranienne, au rythme des importants événements ou évolutions du jour, que ce soit de la culture, du sport, des sciences ou autres, ayant un rapport quelconque avec l'Iran ou les Iraniens. Et dans cette émission, nous allons parler littérature et mysticisme, Sport et Cinéma. Restez avec nous.

- On va, donc, commencer le programme par une revue de vos lettres, mails, messages ou petits commentaires. Voyons quel est le premier message d'aujourd'hui !

- Le premier message d'aujourd'hui vient d'un internaute avec mcfr, pour identifiant. Pour commenter le titre, qui disait : «Christina Fernandez, le leader qui manque aux Arabes!!!,  par Abdul Bari Atwan », mcfr nous a écrit :

- Ce qu'il manque aux Arabes et à l'ensemble du tiers-monde, c'est le courage de dénoncer le ''Mind Control'', ce système de surveillance, par satellite, dirigé par des islamophobes, qui surveillent et harcèlent les gens, en filmant, à travers les murs, en lisant dans les pensées, en torturant et tuant à distance. Tant que le tiers monde, comme les citoyens occidentaux, n'aura pas eu le courage de dénoncer ce système, la situation continuera de se détériorer pour tous.

- Merci mcfr et bienvenu au club des internautes et auditeurs de la radio francophone iranienne.

- «Hollande : "L'Iran doit participer à la guerre contre le terrorisme». Ce titre d'actualité a fait réagir notre internaute Nasser, qui nous en dit :

- Mais la France, a-t-elle fini par comprendre que tout le mal vient de son soutien aveugle au terrorisme, par le paiement de rançons, l'armement des groupes «jihadistes»! Nous ne le pensons pas. La France est malade, gangrénée par l'ingérence américaine et sioniste, ainsi que par sa fausse arrogance. Le problème est que toute sa stratégie vis-à-vis de certains pays arabe et musulmans est basée sur le soutien aux terroristes, la cupidité et l'insolence. Il suffit qu'un groupe prenne les armes contre son gouvernement, qui se trouve être hostile à sa politique ou à celle de ses amis, pour qu'elle le soutienne, en lui collant les faux qualificatifs de "révolutionnaire" ou "opposant modéré".

- Merci Nasser et à la toute prochaine fois. Place, maintenant, à la petite analyse de notre internaute Ali, qui s'est intéressé aux dires de Thierry Meyssan, avec pour titre : «Raids aériens contre la Syrie; la Russie pourrait intervenir». Voyons ce qu'il en pense :

- L'Ukraine est un autre problème, personne ne peut marchander un peuple ; il y a l'Ouest ukrainien, proche de L'OTAN, et l'Est, proche de la Russie ; l'affaire syrienne est un autre objectif des USA, pour affaiblir la montée en puissance de l'Iran, allié objectif de la Russie, dans le Caucase. Négocier l'Ukraine, tout en laissant le Caucase à découvert n'est certainement pas une option plausible ; la Russie va armer Assad et lui offrir les S-300, la carte anti-aérienne va refroidir les ardeurs otanesques, qui sont, aujourd'hui, incapables d'occuper un pays, sans détruire, au préalable, par les airs. Une suprématie aérienne du régime d'Assad sonnera le glas de toute cette agitation et les Russes diront aux Américains : alors, allons-y ensemble bombarder DAESH, les Russes ne vont pas manquer cette occasion.

- Merci Ali pour votre réflexion. Et le dernier message que nous lisons, aujourd'hui, c'est celui d'un internaute, répondant au nom de Khalil, et qui a commenté ce titre : «Les nouvelles accusations de Riyad contre l'Iran...», pour nous en faire savoir :

- Il faut voir le bon côté des choses! Cette intervention nous fait comprendre qu'ils ont réalisé ce que le monde entier sait, déjà, depuis des lustres... Mais, ils ont peur, ils manquent de ressources, et surtout, ils ont pris conscience qu'ils étaient les coupables de la corruption du monde... Alors, ils se défendent avec le peu de choses qu'ils ont... Le Mensonge, auquel personne ne croit! Alors ils se mentent à eux-mêmes... Mais point d'échappatoire pour eux... et ils le savent, leurs alliés et eux sont condamnés! Et ils n'ont plus le choix que de mettre, eux-mêmes, fin à cette mascarade, parce que, s'ils s'obstinent davantage, le monde mettra fin à leur règne ...

Journée de Mowlânâ, en Iran

- Le 8 du mois de Mehr est baptisé, dans le calendrier iranien, la journée de la commémoration de Mowlânâ. Quelle meilleure motivation que ceci, pour honorer la mémoire de ce grand poète mystique persan, dans cette émission ?

- Considéré comme l'un des plus grands génies mystiques de tous les temps, Djalâl-é-dîn Rûmi est né, à Balkh, dans le Khorasan, (au 6ème jour du mois de Rabi'al awwal de l'an 604 de l'hégire lunaire, soit en 1207 de l'ère chrétienne). Tout enfant, il révèle des dons exceptionnels, d'où son surnom de Mowlânâ, (maître), attribué, par son père, un éminent théologien. Suite à l'invasion mongole, sa famille prend le chemin de l'exil, et après un long voyage, s'installe, définitivement, en Turquie actuelle, où Mowlawi passera la majeure partie de son existence. Le mausolée de Mowlânâ, à Konya, reste, de nos jours, un lieu de pèlerinage, pour tous les passionnés de la poésie persane et du mysticisme.

- Deux événements marquants  dessinent le cours de son destin : tout d'abord, l'entrevue du jeune Djalâl-é-dîn avec le grand poète mystique Attâr, qui lui offre son «Asrâr-nâmeh», (le livre des secrets), quelques jours avant la prise de Neychâpour,  par les Mongols. Ensuite, la rencontre étrange, (en 1244), avec le vieil ascète errant, Chams-é Tabrizi, qui va bouleverser son âme et sa vie. Toute l'œuvre de Mowlawi garde l'empreinte de ces deux maîtres spirituels.

- Mis à part le «Divân», qui est un recueil d'odes lyriques célébrant la passion humaine et l'amour divin, Djalâl-é-dîn est l'auteur d'un immense Mathtawi, (plus de 25.000 distiques), où la poésie et la mystique rivalisent, pour mieux exprimer l'âme tourmentée du «fidèle de l'amour» et sa quête de vérité. Il faut citer, aussi, un ouvrage en prose «Fih-mâ-Fih», consacré à transmettre une connaissance initiatique aux adeptes de la voie gnostique.

- L'œuvre de Mowlânâ constitue un des sommets de la littérature mondiale et son influence ne se limite pas au monde islamique et aux secrets du Soufisme : dès la fin du 18ème siècle, Hegel, puis, Goethe et les romantiques européens, admirèrent ses poèmes, traduits, partiellement, par Rûckert. En France, Victor Hugo, puis, Armand Renaud et Maurice Barrès, s'intéresseront à cette personnalité hors-pair.

- Et pour fermer la page de Rûmi, dans cette émission, voici le premier vers d'une ode de Mowlânâ des plus connues de presque tous nos compatriotes, et qui porte sur l'amour ; or, c'est par l'amour qu'il s'est approché de Dieu. Purement spirituel, l'amour est le mode de relation, par excellence, entre Dieu et l'homme.

مرده بدم زنده شدم گریه بدم خنده شدم-

دولت عشق آمد و من دولت پاینده شدم

-        J'étais mort, je devins vivant, j'étais pleurs, je devins rire

Le règne de l'amour est venu, je devins règne éternel

(Avec Les Sept Fidèles d'amour, Texte de H. Fouladvind et Revue de Téhéran)

Jeux asiatiques 2014 d'INCHEON

- Les jeux asiatiques 2014 se sont déroulés, du 19 sept au 4 octobre, à Incheon, en Corée du Sud. Plus de 9.500 athlètes de 45 pays ont rivalisé, au cours de cet olympique asiatique, dans 36 disciplines sportives.

- Jusqu'au mercredi 1er octobre, à midi, l'Iran se classait en 5ème position, sur le tableau des médailles, avec 15 médailles d'or, 11 médailles d'argent et 14 médailles de bronze, 40 médailles, dans l'ensemble. La Chine, la Corée du Sud, le Japon et le Kazakhstan occupaient, jusque-là, les 1ère, 2ème, 3ème et 4ème positions. Bien évidemment, le tableau des médailles change, à chaque moment, et les dernières actualités sont à découvrir, en direct, sur les sites sportifs officiels...Et selon les dernières actualités qui nous sont parvenues, la délégation iranienne a fini en 5ème position sur le tableau des médailles des jeux asiatiques d'Incheon, avec 21 médailles d'or, 18 médailles d'argent et 13 médailles de bronze.

«Fish and Cat», au Festival de Sitges

-        «Fish and Cat» (le poisson et le chat) de l'Iranien, Shahram Mokri, sortira sur l'écran de la catégorie compétitive du Festival International du Film de Catalogne de Sitges, en Espagne. «Fish and Cat» ou (ماهی و گربه), selon son appellation persane, devra rivaliser, dans cette catégorie, avec de puissants adversaires, comme James Foley et Kim Ki-duk.

- Dans la catégorie non-compétitive du Festival de Sitges, figurent les noms de grandes productions 2013 ou 2014, dont «Léviathan» d'Andreï Zviaguintsev, «Deux jours, une nuit» des frères Dardenne, «Winter Sleep» de Nuri Bilge Ceylan, et d'autres films, qui, pour la plupart, représentent leur pays, pour les Oscars. Un autre film iranien, «Ghesse-ha» ou "Tales" de Rakhshan Bani Etemad, participera, aussi, au Festival du film de Sitges.

- «Fish and Cat» de Shahram Mokri a, déjà, participé à plusieurs festivals prestigieux, dont ceux de Karlovy Vary et de Rotterdam, Festival International du film de Busan, les Festivals d'Istanbul et de New York, et beaucoup d'autres.

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir