This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 24 juin 2014 06:38

Spécial Auditeurs du 24 juin 2014, (Seconde partie) : Le premier musée d’Iran, un tapis nommé «Coupe du monde !», …

IRIB- Bonjour et bienvenus à la seconde partie de l'émission Spécial Auditeurs.

Revue de vos messages et des sujets culturels, comme toujours, au menu de cette émission. Restez à l'écoute!

- Comme à l'accoutumée, le programme commence par la revue de vos lettres, mails, messages ou commentaires. Merci, avant tout, à tous nos chers auditeurs ou internautes, qui réagissent au contenu ondes courtes ou virtuel de la radio francophone iranienne, avec, juste pour le rappel, cette adresse : http://french.irib.ir. Et c'est parti pour le premier message d'aujourd'hui :

- «Irak : le vœu le plus cher de l'Empire?!» Ce titre a fait réagir notre internaute Hassan France, qui nous a écrit le premier message de l'émission d'aujourd'hui, en ces termes :

- La mobilisation sunnite/chiite contre l'obscurantisme est si forte que les grandes puissances devront, à nouveau, revoir leur copie!! (...) L'Unité, pour contrer les projets judéo-sataniques !!!!!!!!

- Merci Hassan et à la toute prochaine fois. Le message suivant nous est parvenu d'un internaute, qui se dénomme Didier F, et qui nous a soumis une petite analyse, pour commenter ce titre : «Les USA «nettoient» le marché de l'UE, pour y vendre leur gaz de schiste». Il nous dit :

- L'Union Européenne est très faible. Ce sont 27 pays aux intérêts si divergents qu'ils ne peuvent qu'appeler au secours le grand frère états-unien. La promesse d'Obama ne tient pas la route. Il n'a, ni les infrastructures pour produire le gaz de schiste, ni les raffineries, pour les purifier, ni les bateaux, pour les transporter. Ils demandent aux Européens de se saborder, pour devenir une colonie US et pour appauvrir la Russie. Les USA sont prêts à tout, pour éviter un concurrent (doctrine Brzezinski).

- Merci à Didier F, pour cette réflexion, et on passe à un comment écrit par Djilali Benmouffok, par lequel on fermera la page de la messagerie de cette émission. En bas du titre disant : «Syrie : pourquoi les Monafeqin entrent-ils en jeu?», il nous écrit :

- Quand la ligue d'Arabie est venue, à Paris, demander de l'aide, pour détruire la Libye et les libyens, quand la Ligue d'Arabie est venue demander de l'aide, pour détruire la Syrie, en lui ôtant tout soutien à l'intérieur de cette ligue, quand le Mali est venu demander de l'aide à Paris, pour bombarder des Musulmans,  le monde de l'ONU n'a rien dit de ces alliances. Alors, pourquoi ne verra-t-on pas des alliances avec la Syrie, qui irait de la Chine à l'Algérie, si Assad la demandait ?

- Merci Djilali Benmouffok et bonne navigation sur les pages de la radio.

- On vous l'a dit auparavant : en Iran, il existe, environ, 500 musées actifs, y compris, des musées gérés par l'Organisation du patrimoine culturel ou d'autres instances, mais aussi, des musées privés. Mais quel est le premier musée du pays ? Cette question fait l'objet d'un court thème, dont nous avons décidé de vous parler, dans cette édition.

- Après sa première visite, en Europe, en 1290 de l'hégire lunaire, le roi Qâdjâr Nassereddin Shâh, (19ème siècle de l'ère chrétienne), séduit par les musées et les grandes galeries des pays occidentaux, décide de créer un musée qui ressemble aux musées européens, dans le palais. C'est ainsi qu'il édifia, à côté de la Salle Âdj, ( تالارعاج), les bâtiments du palais Golestân, à savoir, le hall et la salle des miroirs, ainsi que la salle de musée.

- La construction de cette pièce commença, en 1291, et fut terminé, en 1294 de l'hégire lunaire. La salle de musée  n'est, pourtant, utilisée qu'en 1299, à cause d'une décoration trop chargée et un ameublement surveillé, strictement, par le roi.

- Nassereddin Shâh s'était emparé, alors, de Takht-e-Tâvous, sorte de trône incrusté d'or et de pierres précieuses, construit, à l'époque de Fath Ali Shâh. Jusqu'alors, le célèbre Takht-e-Tâvous était gardé, dans des pièces plus anciennes ou au palais Golestân. Nassereddin Shâh transfère le  Takhte Tâvous et l'installe dans la salle de musée. Dès lors, les cérémonies spéciales de salutation se déroulent dans cette salle, en présence de Nassereddin Chah, assis sur les pieds de Takht-e-Tâvous. Il s'est fait même photographier, le premier jour où il est monté sur ce trône ! Et puisque les salutations signifient, «Salâm» (سلام),  en persan, cette salle prend, dès lors, le nom de «Tâlâr-e Salâm» ou salle des salutations. C'était, en fait, le premier musée de l'Iran, dans le sens courant du mot, dans lequel étaient gardés les objets les plus délicats et les plus précieux, des objets d'art offerts au roi et des joailleries royales.

- Du cinéma, pour continuer l'émission: un film documentaire iranien a été apprécié au Festival international des films documentaires de Sheffield, UK.

- Le prix Tim Hetherington Award 2014 a été décerné à «Profession : documentariste», ( حرفه : مستندساز), coréalisé par 7 femmes documentaristes iraniennes.

- A travers les 7 épisodes de leur film documentaire, les réalisatrices iraniennes ont abordé un sujet osé, dans le sens positif du mot. On pourrait dire qu'elles racontent leurs versions personnelles de 7 sujets importants et très contemporains de ces dernières années, comme l'immigration, la guerre, la musique, la révolution, la joie et la solitude, ...se faisant les porte-paroles de leur génération.

- A noter que le «Special Jury Award», prix spécial du Jury du festival de Sheffield 2014 est allé à «Attacking the Devil», (Attaquer le diable), de Harold Evans, et à «The Last Nazi War Crime», (Le Dernier crime de guerre nazi), de Jacky Morris et David Morris.

- Un amalgame de la fierté nationale, de l'art et de l'enthousiasme sportif donnerait un résultat intéressant ! Tout récemment, à Téhéran, a été dévoilé le tapis «Jâm-e Jahâni», signifiant ''Coupe du monde'', en persan !

- «Ce tapis serait l'une des rares productions artistiques qui fait dire, avec un sentiment d'émerveillement et d'adoration : Mais quels artistes, ces Iraniens !!!», disait l'un des organisateurs de la cérémonie de dévoilement du tapis. Il a, aussi, appelé le secteur privé à investir davantage, dans le sport, et, surtout, au football.

- Tous nos meilleurs vœux de réussite pour les artisans, les artistes et les footballeurs iraniens.

- On termine l'émission par une petite information, non sans rapport avec le monde de la musique.

- Le grand maître de chant iranien, Mohammad-Reza Chajarian, se verra décerner l'insigne de chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres de la France.

- Cette nouvelle a été, récemment, annoncée par le directeur général de «Khaneye Honarmandân», (Maison des Artistes), à Téhéran. Un autre grand chanteur de musique traditionnelle iranienne, Shahram Nazeri, aussi, s'était vu, auparavant, décerner cette distinction culturelle.

- Chers auditeurs, notre émission se termine ici. N'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions et critiques sur tous les programmes diffusés par notre radio. Réagissez, aussi, aux informations, et envoyez-nous vos commentaires. Je vous rappelle que vous pouvez nous proposer des sujets culturels touchant l'Iran et votre propre pays. Au revoir.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir