This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 16 juin 2014 04:50

Spécial Auditeurs du 16 juin 2014, (Première partie) : De Zoroastre à Sadra ...…

IRIB - Bonjour et bienvenus à une nouvelle édition du Spécial Auditeurs, programme qui vous est, entièrement, consacré.

Vous connaissez, déjà, le cadre de l'émission : nous lirons, tout d'abord, vos messages, et vous parlerons, ensuite, de divers sujets touchant la civilisation et la culture iraniennes. On s'intéresse, aussi, à l'actualité marquante du jour, que ce soit de la culture, du sport, des sciences ou autres, ayant un rapport quelconque avec l'Iran ou les Iraniens. Restez avec nous.

- Comme à l'accoutumée, le programme commence par une revue de vos lettres, mails, messages ou petits commentaires. Voyons quel est le premier message d'aujourd'hui !

- Le premier message d'aujourd'hui nous est parvenu d'un fidèle internaute, Djilali Benmouffok, qui commente le titre disant : «Gazprom supprime le dollar !!», et voici ce qu'il nous en dit :

- D'après la proposition de sanctions contre une banque française, pour avoir commercé avec des pays sous embargo économique, on comprend que ce n'était pas le commerce qui est en cause, mais l'utilisation du dollar. Ce qui prouve que personne ne peut revendiquer la propriété de sa fortune en dollar, mais juste sa représentation matérielle. Tous les pays conscients de cette particularité doivent se libérer de ce dollar liberticide.

- Merci Djilali Benmouffok de votre pertinente analyse et à la toute prochaine fois.

- «Syrie : Le Hezbollah propose d'organiser Zahiya I, au lieu de Genève III ?» Ce titre a fait réagir un autre fidèle internaute, V, qui écrit :

- Je pense que l'Occident et son Genève 1, 2, 3 a, totalement, discrédité la justice occidentale! Il convient de rappeler que la guerre de Syrie n'est pas, réellement, une guerre civile, puisque les insurgés sont, majoritairement, étrangers! Il y a 2 éléments à prendre en compte, dans ce litige : la guerre contre la Syrie et la guerre contre l'Islam! (...) Mais quelle image de l'Islam les rebelles ont-ils envoyée? (...)

- Merci V de votre attention aux articles publiés par le site de la radio ; et on passe, ainsi, au message écrit par Nasser, pour commenter ce titre : «Libye : L'Algérie a commencé les opérations commando». Et maintenant, le petit commentaire de Nasser :

- Le Premier ministre algérien, (Sellal), a démenti toute information faisant état de l'implication de l'armée algérienne, dans des combats hors de ses frontières, comme indiqué et confirmé par les autorités algériennes, depuis le début ; l'armée algérienne surveille les frontières Est et a renforcé les forces frontalières avec la Libye.

- Merci Nasser et bonne lecture sur le site. Et pour fermer la page de la messagerie de cette émission, voici le message de notre internaute Ali. En bas du titre disant : «Un projet des élus US met le gouvernement palestinien sur la liste noire», Ali nous a écrit :

- La chambre des représentants US dirigée par la Goldman Sachs de Floride et par les Rothschild, eux –mêmes, dirigeant le Likoud de Netanyahu, rien d'étonnant là-dessus, proposition qui n'aura aucune chance de se concrétiser, d'où les appels de Netanyahu à la guerre mondiale, au Proche-Orient, (son blitzkrieg) (signifiant en allemand ''guerre éclair'')! Non, le cfr (Council of foreign relations) de blitzkrieg dirigeant les affaires étrangères US et Obama veulent d'une trêve de dix ans avec l'Iran, la Syrie, l'Iraq et se désengager de l'Afghanistan, d'ici 2016, si ce n'est avant (...)

- Merci Ali pour ce commentaire. Nous vous savons gré, chers auditeurs ou internautes, de votre fidélité au contenu onde courte ou internet de la radio francophone de l'IRIB.

- «De Zoroastre à Sadra : points de vue, poésie et symboles de de l'Iran de l'ère de mazdéisme» est le titre d'un forum littéraire et philosophique, récemment, organisé à la Bibliothèque Rispoli de Rome, en Italie.

- La responsable des relations publiques de la Bibliothèque Rispoli de Rome, Mme Gaudia Sciacca a présenté, lors de ce forum, un nouveau livre, avec pour titre «A volte velo e a volte specchio», qui signifie en français : «Parfois voile, parfois miroir». Le livre a été publié, grâce aux efforts de Carla de Bellis et d'Iman Mansoub Bassiri, qui ont compilé et traduit des vers de poèmes. Plus précisément, le livre contient la traduction italienne d'une série sélectionnée de poèmes persans du 9ème au 14ème siècle. Les organisateurs de la cérémonie de dévoilement du livre ont été la Bibliothèque d'archéologie et la direction générale des bibliothèques italiennes, tandis que le droit d'auteur revient au Ministère italien du Patrimoine culturel et du Tourisme, et au centre d'appui aux bibliothèques d'Italie.

- Selon Mme Carla De Bellis, co-traductrice, certains des poèmes choisis, dans le livre, n'ont été traduits en aucune langue, auparavant. «Nous avons, donc, réussi à faire découvrir aux italophones une petite partie de la littérature versifiée persane, et le livre a connu un accueil favorable», selon ses propres termes.

- L'autre traducteur, Iman Bassiri, présent, lui aussi, au forum, a fait allusion aux dires de certains orientalistes, qui doutent de l'originalité de la philosophie islamique ou croient qu'elle a disparu. Bassiri a, également, parlé des voyages d'Henri Corbin, en Iran, aux cours desquelles le grand philosophe et iranologue français a fait la connaissance de Jalaleddin Ashtiani, philosophe iranien, ce qui, selon lui, a permis aux orientalistes européens les premières rencontres avec les pensées de Molla Sadra, philosophe et mystique iranien du 16ème et 17ème siècle.

- «Il y a quelque temps, nous avons organisé, avec la coopération du service culturel de l'ambassade iranienne, en Italie, une conférence sur Le Livre des Rois de Ferdowsi. L'iranologue de renom, le Professeur  Piemontese, a prononcé un discours, tandis qu'un autre artiste, Ali Shams, faisait du Naqqali, (narration populaire iranienne), lors de cette conférence», dit Gaudia Sciacca, responsable des relations publiques de la Bibliothèque Rispoli de Rome.

- «La place du Châhnâmeh, (Livre des Rois), de Ferdowsi, en littérature persane, est aussi importante que celle de la Divine Comédie de Dante, en littérature italienne. En versifiant Le Livre des Rois, Ferdowsi aida, énormément, non seulement, à la connaissance de la langue persane, en Iran, mais aussi, dans d'autres pays, où est parlée cette langue, comme le Tadjikistan et l'Afghanistan», ajoute-t-elle.

- L'autre intervenante, au forum de la Bibliothèque Rispoli, était Parissa Nazari, traductrice iranienne résidant en Italie. «Nous, les Iraniens d'Italie, nous avons beaucoup de choses à dire sur l'Iran. La culture et la littérature iraniennes sont riches en anecdotes et conseils intéressants, pour les hommes de toutes les époques, sans oublier les valeurs mystiques de la littérature persane», a affirmé Parissa Nazari.

- On continue l'émission par une actualité musicale, non sans rapport avec le monde du football.

- Le chanteur de pop iranien, Farzad Farzin, a remporté l'un des 6 prix d'un festival de musique mondial.

- Farzad Farzin, qui représentait la musique pop iranienne, au festival Art Football 2014 de Moscou, a gagné le prix «The Best Song Live», pour sa chanson «Ba to» (Avec toi). D'autres prix sont allés à des artistes venus de l'Italie, de la Roumanie, des Pays-Bas, de la Slovénie et de la Corée du Sud, dans différentes catégories, comme performance, DJ, country blues ou autre. L'Italie et la Roumanie, qui avaient participé au festival, avec leurs chanteurs internationaux, ont remporté le plus grand nombre de prix.

- Le festival Art Football 2014 a eu lieu, du 23 mai au 1er juin, en plein air, au Recreation Park de Moscou. L'orchestre de Farzad Farzin, à Moscou, était composé de Mehran Khalili, Yashar et Iliyar Khosravi, Ariyan Keshishi et Kasra Khadivar.

- On termine l'émission par un thème sur le tourisme.

- L'Iran figure parmi les 10 premiers pays du monde, en termes d'attractions historiques, naturelles et touristiques. Le vice-Président iranien et Président de l'Organisation pour le patrimoine culturel, l'artisanat et le tourisme, Massoud Soltanifar, l'a annoncé, lors de la cérémonie d'inauguration de la phase 7 du musée de l'héritage rural du Guilan, au Nord du pays.

- «Pourtant, la petite part iranienne du marché mondial du tourisme n'est pas proportionnelle aux potentialités qui existent, en Iran, avec le déplacement de 1.187.000.000 de touristes dans le pays, en 2013», a affirmé M. Soltanifar, qui a fait, cependant, allusion, à la hausse considérable des touristes étrangers à être venus, en Iran, au cours de ces quelques derniers mois, pour dire que les politiques du gouvernement, sur la scène internationale, et les interactions avec d'autres pays du monde, pourraient être considérées, comme un facteur, en faveur de la croissance du tourisme étranger, à destination de l'Iran. «240% de hausse enregistrée, dans ce domaine du tourisme, pendant les 45 premiers jours de l'année iranienne en cours 1393, par rapport à la même période, l'année dernière, vient à l'appui de cette affirmation», a précisé le président de l'Organisation iranienne pour le patrimoine culturel, l'artisanat et le tourisme.

- Toujours, selon ce responsable du secteur de tourisme, l'autre acquis du gouvernement consiste à accomplir la contenance, pour les sorties européennes ?????, à destination des villes d'importance touristique, comme Ispahan, Chiraz et Yazd. «Nous avons besoin d'affirmer la place de tourisme iranien, dans le marché mondial», dit aussi Massoud Soltanifar, qui, en parlant des grandes potentialités existant dans le pays, a évoqué la place des musées, pour dire qu'environ, 500 musées actifs, existent, en Iran, y compris, des musées gérés par l'Organisation du patrimoine culturel ou d'autres instances, mais aussi, des musées privés.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir