This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 13 mai 2014 03:54

Spécial Auditeurs du 12 mai 2014, (Première partie) : Révolte du tabac …

IRIB- Bonjour, Chers amis. Nous revoici avec une nouvelle édition du Spécial Auditeurs.

Vous connaissez, déjà, le cadre de cette émission, qui vous est, entièrement, consacrée: nous lirons, tout d'abord, vos messages, et vous parlerons, ensuite, de divers sujets touchant la civilisation et la culture iraniennes. Il nous arrive, aussi, de nous attarder sur l'actualité marquante du jour, que ce soit de la culture, du sport, des sciences ou autres, ayant un rapport quelconque avec l'Iran ou les Iraniens.  Restez à l'écoute.

- Comme à l'accoutumée, nous commençons le programme par une revue de vos lettres, mails, messages ou comments, et c'est parti pour le premier message d'aujourd'hui !

- Le premier message d'aujourd'hui nous est parvenu de notre internaute, Omar Mbarek, qui, en réaction à ce titre diffusé sur le site : «Syrie : pourquoi l'ouverture d'un nouveau front, à Alep?»,  nous fait savoir :

- Grande victoire des forces armées syriennes et du Hezbollah contre les rats salafistes ! Vive Bachar Al-Assad !

- Merci Omar Mbarek, et à très bientôt. Passons vite au message suivant, un comment écrit pour ce titre : «L'Amérique veut la disparition de la Russie», et c'est un internaute, avec V777, pour identifiant, qui le commente ainsi :

- La stratégie US est, déjà, vaine... ils ne font que se mettre à dos une partie de l'Europe, qui, à l'avenir, choisira des gouvernements anti-USA, et renforcer le Brics et leur développement rapide. L'Europe est, majoritairement, derrière la Russie, et de plus en plus, d'ailleurs, au fur et à mesure des événements et, encore plus, demain, quand les services de renseignement du monde émergent diffuseront, massivement, des preuves contre les USA, pour génocide, subvention du terrorisme, armement de terroristes etc...(...) Les Européens devront choisir, tôt ou tard, l'UE ou l'OTAN... la réponse est claire...

- Merci V777, et bonne lecture, sur le site de la radio.

- Et pour le dernier message de l'émission d'aujourd'hui, voyons comment notre fidèle internaute, Diakite Kassim, commente ce titre : «Ukraine. Le grand bluff des sanctions économiques de l'Occident».

- «Vraiment, c´est un exposé détaillé. Chapeau pour vous. Je vais enregistrer ceci, dans ma boite, et avec ce texte, je peux comprendre ce qui s´est passé, est en train de se passer et ce qui se passera. Merci mon frère, Jean Paul Pougala.

- Et merci à vous  Diakite Kassim, pour votre contribution à l'émission.

- Le 24 Ordibehesht du calendrier iranien rappelle un évènement historique, qui remonte à l'an1270 de l'hégire solaire. Il s'agit de l'annulation du privilège du tabac, suivant la fatwa de l'Ayatollah Mirza Hassan Chirazi.

- La révolte du tabac et la fatwa historique de Mirza-ye Chirazi font partie des événements importants de l'histoire contemporaine iranienne. Au cours de son troisième voyage, en Europe, le Roi Qâdjâr Nassereddin Chah a réalisé que la trésorerie était vide ! Et c'était juste en raison des dépenses excessives du Roi...C'était, en 1890, que Nassereddin Chah  rencontra Gerald Talbot, un conseiller et un homme très proche du Premier ministre britannique de l'époque, et avec qui il signa un contrat, lui accordant la propriété de l'industrie du tabac iranienne. Le monarque perse a reçu, sur le coup, 25.000 Livres.

- Une compagnie britannique se chargea, ainsi, de payer, annuellement, 15.000 Livres à la trésorerie d'Etat de l'Iran. En revanche, elle obtenait le monopole, sur la culture et la vente du tabac, dans le pays. La compagnie britannique devait, donc, acheter du tabac des cultivateurs et pouvait le vendre cher. Evidemment, plusieurs membres de la famille royale ou dans l'entourage de Nassereddin Chah avaient reçu d'importants pots de vin, au cours de la signature de ce contrat.

- Cela a fait réagir les gens, dans différentes villes du pays, sous le leadership de personnalités religieuses. Des émeutes se sont, ainsi, déclenchées, à Chiraz, sous le leadership de Seyyed Ali-Akbar Fâl Assiri, à Tabriz, sous le leadership de Hâdj Mirza Javad Modjtahed, à Ispahan, sous le leadership de Hâdj Mohammad-Taqi Aqa-Nadjafi, (celui-là même qui décrètera, pour la première fois, le boycott du tabac), et, à Téhéran, sous le leadership de Mirza-ye Achtiyani. Ces émeutes ont été réprimées par l'Etat, tandis que certains des oulémas étaient exilés.

- Seyyed Djamaleddin Assadabadi a écrit, alors, une lettre à Mirza-ye Chirazi, ce que lui avait proposé de faire Ali-Akbar Fâl Assiri, lui-même, en exil, suite à la révolte. Dans un télégraphe, Mirza-ye Chrazi dit au Roi que ceux qui ont été exilés doivent regagner le pays et exprime, ainsi, son rejet pour le contrat signé avec les Anglais. Le roi témoigna une totale indifférence envers ce message fort. Ce comportement fait réagir Mirza-ye Chirazi, qui émet, ainsi, sa fatwa historique, disant : «Aujourd'hui, l'utilisation du tabac, sous toutes ses formes, équivaut à faire la guerre à l'Imam du temps, (Que Dieu hâte sa parousie)».

- Une fois, promulguée, cette fatwa historique, un mouvement d'envergure se déclenche dans le pays ; même au harem de Nassereddin Chah, on casse les narguilés. L'émeute se poursuit, jusqu'à ce que le 23 jumada al-oula de l'an 1309 de l'hégire lunaire, les gens découvrent un communiqué collé aux murs, dans les rues et aux marchés. «Sur l'ordre de Mirza-ye Chirazi, les gens devront se préparer au Jihad, si le privilège du tabac n'est pas annulé, dans les 48 heures !», disait le communiqué.

- Au début, le roi Nassereddin Chah comptait résister, mais face au grandiose mouvement populaire, il se vit obligé d'annuler, dans un premier temps, le privilège intérieur, et puis, tout le contrat.

- On continue l'émission par une information artistique :

- La photographe iranienne, Shabnam Tolou', (شبنم طلوع), exposera ses clichés au regard du public, dans la galerie Karoon, (کارون) de Vancouver, au Canada.

- «A partir du 25 juillet, j'exposerai, à la galerie Karoon, (کارون), de Vancouver, environ, 30 photos, à sujet social, que j'ai prises des enfants de différents villages et villes iraniens», a déclaré à l'agence ISNA, la photographe  Shabnam Tolou', qui, selon ses propres termes, manque de formations académiques en photographie. «Les changements sociaux et la situation dominant la société iranienne, dont la révolution de 1979, ont éveillé en moi l'enthousiasme de me consacrer à la photographie sociale», ajoute-t-elle.

- Shabnam Tolou' s'est vue décerner le premier prix du concours de photographie PSC, organisé en janvier 2014, au Canada. Elle  est, aussi, l'artiste peintre à avoir présenté ses toiles, dans plus de 10 expositions de peinture.

- Pour terminer l'émission d'aujourd'hui, nous avons choisi une intéressante actualité culturelle et scientifique :

Le plus ancien exemplaire manuscrit du Châhnâmeh, (Livre des Rois), de Ferdowsi, a été numérisé, en Italie, rapporte l'agence IRNA.

- Après plusieurs années d'efforts, l'exemplaire manuscrit du Châhnâmeh de Ferdowsi, (chef-d'œuvre du poème épique persan), datant de l'an 614 de l'hégire lunaire, et qui est gardé à la Bibliothèque nationale de Florence, a été numérisé et mis sur le site officiel de la bibliothèque de cette ville du Nord italien.

- Ce volume à 256 pages a été écrit en style calligraphique Naskh, mais plus de 700 notes marginales du livre sont écrites en style Koufi.

- Le Châhnâmeh, (Livre des Rois), dont la rédaction a duré plus de 30 ans et qui compte, environ, 50.000 vers de poèmes, est considéré comme étant le plus grand livre de langue persane. Ce livre est très connu et très populaire, dans le monde, et a été traduit dans toutes les langues vivantes, de nos jours.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir