Erreur
  • JFolder::delete : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /data/www/sites/french.irib.ir/public_html/cache/com_jcomments_objects_${@print(md5(acunetix_wvs_security_test))}/
  • JFolder::delete : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /data/www/sites/french.irib.ir/public_html/cache/com_jcomments_objects_12345'"/'/");|]*{ ''??
  • JFolder::delete : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /data/www/sites/french.irib.ir/public_html/cache/com_jcomments_objects_/
  • JFolder::delete : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /data/www/sites/french.irib.ir/public_html/cache/com_jcomments_objects_web-inf/web.xml
Imprimer cette page
lundi, 28 avril 2014 07:45

Spécial Auditeurs du 28 avril 2014, (Première partie) : Richard Frye et l’Iran, tournée européenne de Shajarian, …

IRIB- Bonjour, Chers amis. Nous revoici avec une nouvelle édition du Spécial Auditeurs.

Vous connaissez, déjà, le cadre de cette émission, qui vous est, entièrement, consacrée: nous lirons, tout d'abord, vos messages, et vous parlerons, ensuite, de divers sujets touchant la civilisation et la culture iraniennes. Il nous arrive, aussi, de nous attarder sur l'actualité marquante du jour, que ce soit de la culture, du sport, des sciences ou autres, ayant un rapport quelconque avec l'Iran ou les Iraniens. Restez avec nous.

- Comme à l'accoutumée, nous commençons le programme par une revue de vos lettres, mails, messages ou comments, et c'est parti pour le premier message d'aujourd'hui !

- Le premier message que nous lisons, aujourd'hui, nous est parvenu de notre internaute, John Swinton, et c'est en réaction à ce titre : «Fabius promet de développer les investissements français... en Israël !par Mireille Delmarre», que John nous fait savoir :

- Les Musulmans Français n'oublieront JAMAIS ce que le PS à fait contre eux et pour les Sionistes + Israël! Nous allons changer notre façon de voter définitivement, je vous l'assure!

- Merci, John Swinton, pour votre contribution à l'émission et bienvenu au club.

- «De quoi devra avoir militairement peur Israël ?», ce titre publié sur le site de la radio a fait réagir notre fidèle internaute Haydar, qui s'est exprimé ainsi :

- Le Hezbollah et les Chiites de l'Imam Ali, (Béni soit-il), sont la seule Force que craignent les Sionistes.

- Merci Haydar, de votre réflexion, et bonne lecture, encore, sur le site.

- Et pour le dernier message de l'émission d'aujourd'hui, voici le message de Magrof Magnauma, qui a commenté ce titre : «Pourquoi le Pentagone n'a-t-il pas attaqué la Syrie? Haykal répond...». Et c'est en ces termes qu'il nous donne son avis :

- Les USA ont attaqué la Syrie. Mais leurs missiles ont été interceptés par la défense des amis de la Syrie. Par crainte de voir ses porte-avions coulés, très rapidement, par la défense syrienne, Obama, désespéré, s'est retourné à ses habituelles guerres anti-terroristes, au lieu d'une guerre frontale.

- Merci Magrof Magnauma et merci à tous nos chers auditeurs ou internautes, pour leur fidélité, leurs réflexions et réactions, au sujet du contenu, version onde courte ou numérique, de la radio francophone iranienne avec, juste pour le rappel, cette adresse : http://french.irib.ir.

- Le grand orientaliste américain et le plus grand iranologue de l'ère contemporaine, Richard Frye, est décédé, le 27 mars, à l'âge de 94 ans, à Boston. A cette occasion, nous avons décidé de consacrer une partie de l'émission d'aujourd'hui au Professeur Ricahrd Frye, à sa vie et à ses œuvres.

- Si le nom de l'iranologue américain, Richard Frye, paraît si familier aux Iraniens, c'est parce qu'il a consacré la moitié de sa vie à rechercher, écrire et enseigner, dans le domaine des études d'iranologie. Il fut, non seulement, un chercheur de la culture et de l'histoire d'Iran, mais aussi, véritablement, épris et fasciné par ce savoir.

- Richard Nelson Frye naquit le 10 janvier 1920, dans une famille d'origine suédoise, en Alabama, aux Etats-Unis. La lecture des récits historiques a éveillé chez Richard, alors, adolescent, la passion de l'Orient et de l'histoire. De ce fait, simultanément à ses études en philosophie, à l'Université de l'Illinois, il a poursuivi ses études, également, en histoire, langues arabe et turque, et les arts islamiques. Epris par le discours d'un éminent professeur d'histoire, sur les nouvelles découvertes de l'Institut américain pour l'orientalisme, à Persépolis, le jeune Richard décida de continuer ses études, à ce sujet.

- Diplômé d'un doctorat d'études d'orientalisme de l'Université de Harvard, avec une thèse sur «Boukhara, au Moyen-âge», Richard Frye était membre du corps enseignant de cette même université de renom mondial, de 1948 à 1990. En même temps, il enseignait, en tant que professeur invité, dans différents pays du monde, dont à l'Université de Chiraz, (Sud de l'Iran), entre 1970 et 1976. Il fut le fondateur du siège des études d'iranologie, dans les universités Harvard et Columbia, aux Etats-Unis.

- La passion de la recherche, chez Richard Frye, couvre, aussi, Byzance, le Caucase et l'empire Ottoman. Il connaissait, aussi, très bien l'art islamique, le soufisme et l'archéologie. Il étudia le moyen persan, le persan d'aujourd'hui, l'arabe et le turc, et même se lança dans l'étude du chinois.

- On hérite de lui, au moins, 16 œuvres, qu'il a écrites, corrigées ou traduites. On pourrait mentionner «Le Grand Iran», paru en 2005, «Persia», (1969), «Nouvelle méthodologie en iranologie», (en allemand, 1974), «L'Âge d'or de l'Iran : les Arabes, en Orient», (1988), et beaucoup d'autres.

- Cet iranologue studieux a, aussi, écrit des livres et articles, sur les différentes époques historiques de la Perse : les époques des Achéménides, des Parthes, des Sassanides, des Samanides et des Timourides. Il a, aussi, effectué des recherches sur les cultes et religions des Perses, par exemple, les cultes de Mithra, de Zorvan, de Mani, de Mazdak et le Zoroastrisme.

- Frye porte un regard particulier sur la culture iranienne. Il admire autant la Perse antique que la Perse post-islamique. Il tient à dire que la première raison du progrès de la civilisation islamique, c'est que les Perses se sont tournés vers l'Islam. L'histoire des 4ème et 5ème siècles de l'hégire lunaire vient à l'appui de cette affirmation, dit le Professeur Richard Frye. Il insiste beaucoup sur la culture iranienne, qui, pendant la période islamique, influe sur la pensée islamique. «L'influence de l'Islam sur l'histoire de la Perse est beaucoup plus profonde que celle de l'Occident et de l'industrialisation», précise-t-il.

- Une cérémonie de commémoration a eu lieu, il y a 10 ans, grâce aux efforts de la Fondation internationale de la culture iranienne et de l'Institut d'Etudes d'Iranologie de l'Université Columbia de New York, manière de glorifier les cinq décennies d'études et de services laborieux de Richard Frye. Il y a 9 ans, le Professeur Richard Frye s'est vu décerner le Prix littéraire et culturel «Dr. Afchar». Il avait ajouté à sa signature le titre d'Iranophile, qu'il avait reçu du regretté Dehkhoda. Entre 2001 et 2010, Frye était membre, à titre honorifique, de l'organisation «Golfe Persique, en ligne» et défendait toujours cette formule d'appellation, au travers de lettres adressées à des escamoteurs. De même, le 19ème Festival international de Kharazmi a apprécié, il y a 8 ans, les efforts de son invité d'honneur, Richard Frye, pour avoir fait connaître au monde entier, la culture et la civilisation iraniennes. L'épouse de Richard Frye, qui est iranienne, a, récemment, annoncé que l'on pourrait, peut-être, inhumer le corps de son mari, à Narendjestan-e Qavam, à Chiraz, s'il s'avérait impossible de le faire à Ispahan.

- On va terminer l'émission par de petites actualités de culture, d'art et de science.

- La cérémonie d'inauguration de la Foire Internationale du Livre de Téhéran aura, cette année, un invité spécial : le petit-fils de Léon Tolstoï et Président de la Fondation littéraire Tolstoï. Il a, déjà, participé, par le passé, aux expositions internationales du livre, à Londres et à Francfort, entre autres. La Foire internationale du livre de Téhéran est prévue, du 30 avril au 10 mai.

- L'auteur de «Guerre et Paix» et d'«Anna Karénine», le grand écrivain et romancier russe du 19ème siècle, Léon Tolstoï, est bien connu et apprécié par les Iraniens.

- Les chercheurs basés à l'université de Technologie de Charif, à Téhéran, ont réussi à construire une mémoire informatique, à l'échelle nano, en laboratoire. Ce type de mémoire sert à développer les systèmes de matériel, surtout, les systèmes d'intelligence artificielle. Cette technologie offre énormément d'avantages, dont une capacité de stockage, sans limite, et une grande vitesse de traitement. Ces mémoires sont utilisables, dans différentes industries, la robotique, les récepteurs portables, les systèmes de traitement des signaux audio-visuels et, surtout, la simulation du système de traitement des données, dans le cerveau humain.

- Les résultats des recherches effectuées par les informaticiens de l'Université Charif ont été publiés par le magazine Cybernetics, IEEE Transactions,

- Et on termine l'émission par une petite information sur Mohammad-Reza Shajarian, grand maître du chant traditionnel et savant persan.

- Mohamad-Reza Shajarian effectuera une tournée, dans différentes villes européennes.

- Accompagné d'instruments de musique hors-normes et innovants, Mohamad-Reza Shajarian chantera en concert, à partir de septembre, en Allemagne, en France, en Autriche, en Grande Bretagne et en Suède, avec l'ensemble musical Shahnaz

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir