This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 22 avril 2014 10:54

Spécial Auditeurs du 22 avril 2014, (Seconde partie) : Journée de Saadi, la "11ème dimension" envahit le Billboard, …

IRIB- Bonjour et bienvenus à la seconde partie de l'émission Spécial Auditeurs. Revue de vos messages et des sujets culturels, comme toujours, au menu de cette émission. N'allez nulle part, restez avec nous !

- Comme à l'accoutumée, le programme commence par la revue de vos lettres, mails, messages ou commentaires. Merci, avant tout, à tous nos chers auditeurs ou internautes, qui réagissent aux infos diffusées par la radio francophone iranienne ou aux titres publiés par son site Internet, avec, juste pour le rappel, cette adresse : http://french.irib.ir. Et c'est parti pour le premier message d'aujourd'hui :

- Le premier message d'aujourd'hui est un comment écrit en bas de ce titre qui dit : «Manœuvres militaires conjointes Roumanie-Etats-Unis». Et c'est notre auditeur et internaute Hassan qui nous en dit :

- La Roumanie ferait mieux de s'occuper de ses Roms, au lieu de s'occuper des intérêts ukrainiens...

- Merci Hassan, et à la toute prochaine fois.

- «Le Jihad, par le mariage, en Syrie!, par Mourad Arbani», c'est le titre qui a fait réagir un autre internaute, Jena Parts, qui s'est exprimé en ces termes :

- Salut ! Oui, j'ai entendu parler de ceci sur les informations, j'ai des amis musulmans du Maroc. Ils  m'ont expliqué ce qui se passe, en Syrie ; ils croient que le Jihad est, seulement, en Palestine...

- Merci Jena. En tout cas, c'est de l'actualité écœurante...

- Et le dernier message d'aujourd'hui nous est parvenu de notre internaute, Madjid Laib, qui a commenté ce titre : «L'Union européenne n'a même pas donné un dollar d'aide à l'Ukraine (Poutine)», et Madjid de nous en dire :

- Pourquoi pas le chaos, en Asie, également ? Il est vrai que cette région est un peu en retard, par rapport à la situation européenne, à la situation moyenne-orientale, voire à la situation intérieure US, et, surtout, par rapport à la situation de Washington, de l'administration Obama, du Congrès, de la politique US, etc. C'est une question, à la fois, d'équité et d'équilibre.

- Merci Madjid de votre réflexion et merci à tous, pour votre contribution.

- Le 1er Ordibehesht, qui tombe, cette année, le 21 avril, est nommé, dans le calendrier persan, «Journée de la commémoration de Saadi, (سعدی)». A cette occasion, nous avons décidé de parler, brièvement, dans cette émission, de ce grand poète mystique et humaniste du 13ème siècle, (7ème siècle de l'hégire lunaire). A noter que ce thème est retiré des «Sept Fidèles d'Amour», livre de Hamèd Fouladvend.

- Célébré pour ses deux recueils d'histoires morales, le Boustan, (le verger), et le Golestan, (la roseraie), Saadi est regardé comme l'archétype des auteurs persans, et ses œuvres font partie du programme de base de l'enseignement des belles lettres persanes.

- Populaire, très tôt, dans l'empire Ottoman et aux Indes, Saadi est connu des Occidentaux, dès le 17ème siècle, après la traduction latine du Golestan, par Gentius, (1651), et la version française de Duryer, (1634), bien connue de La Fontaine et Florian. Son ouverture d'esprit, sa relative tolérance ou son soufisme le rendirent sympathique à Voltaire, Herder, Benjamin Franklin, Emerson, etc. Et jusqu'au 20ème siècle, les poètes et écrivains français, (Anna de Noailles, Desbordes-Valmore, Aragon), continuèrent de s'inspirer du grand poète persan.

- L'œuvre de Saadi a eu une influence considérable sur la littérature persane postérieure, tant, pour ses mérites pédagogiques et stylistiques, que pour l'étendue des curiosités et des connaissances de l'auteur, grand théologien et grand voyageur.

- Outre ses anecdotes morales versifiées, dans le Boustan et le Golestan, Saadi est un maître de l'ode lyrique, le «ghazal». Sous sa plume, cette forme poétique achève son émancipation par rapport à la «ghasideh», (panégyrique), et l'innovation s'introduit par la simplicité ou l'élégance de la langue mystique de ce virtuose des lettres persanes.

- Et voici, pour fermer cette page, la traduction française de quelques vers de (ای ساربان...), un célèbre «ghazal» de Saadi :

-        O caravanier, va doucement, car c'est ma vie que tu emportes,

Et mon cœur ravi s'en va, avec la belle que tu emportes.

-        Elle s'éloigne, me laissant seul, plaintif et malheureux,

Et son départ, comme une pointe, déchire mon être douloureux.

-        (...) Il y a diverses façons de dire comment l'âme du corps se retire,

Or, moi, j'ai vu de mes yeux comment ma vie s'est mise à partir.

-        Saadi l'infidèle, me dit-elle, tu n'aurais pas dû de mon amour te plaindre,

Face à la tyrannie qu'aurais-je fait, ma belle, lui dis-je, si ce n'est que m'en plaindre !

- On continue l'émission par un petit thème sur le tourisme. C'est le vice-président et patron de l'Organisation iranienne pour le patrimoine culturel, l'artisanat et le tourisme, Massoud Soltanifar, qui l'a annoncé.

- «Avec des progrès relatifs obtenus dans les négociations avec les 6, et d'après les informations que nous avons reçues des opérateurs de voyage, beaucoup d'agences ou opérateurs de voyage européens et américains se sont montrés intéressés, pour organiser des visites des attractions touristiques de l'Iran».

- «L'Iran est parmi les 10 premiers pays du monde, en termes d'attractions naturelles et historiques, et fait partie des 20 pays du monde, jugés les plus sûrs pour les touristes», précise le responsable, et d'ajouter qu'on s'attend à ce que 20.000.000 de touristes étrangers voyagent, en Iran, dans un perspective de 11 ans, «ce qui évoque l'impératif de prêter l'attention, comme il se doit, aux potentialités et infrastructures de tourisme, en Iran». Espérons que vous qui écoutez, pour l'instant, ces mots, vous serez, un jour, vous aussi, parmi les visiteurs à se rendre, dans le beau pays qu'est l'Iran.

- Place, maintenant, à la musique : les Nazeri envahissent le Billboard américain !

- «La 11ème dimension» (بعد یازدهم), l'album de musique de Hafez Nazeri, (حافظ ناظری), sorti, il y a près de 2 mois, en Iran, mais aussi, à l'extérieur du pays, a été classé le meilleur album de musique classique-traditionnelle de la célèbre revue américaine "Billboard Magazine".

- La 11ème dimension est l'œuvre numéro un de la symphonie Roumi. Hafez Nazeri avait consacré 10 ans à réaliser et produire cette œuvre. Une fois accomplis les travaux de production, cet album est, enfin, sorti, par la compagnie SONY, avec la présence honorifique de Shahram Nazeri, père de Hafez, dans certains morceaux.

- «La symphonie Roumi n'a pas été réalisée suivant les poèmes de Roumi ; il s'agit, plutôt, d'un projet, et on a essayé, dans ce projet, un mariage entre les musiques occidentale et orientale. Le projet vous présentera, à l'avenir, beaucoup d'autres œuvres, dont  la 11ème dimension est juste la première», avait affirmé Hafez Nazeri, lors de la cérémonie de dévoilement de son album, il y a peu de temps.

- Cette œuvre contient 4 chapitres qui racontent la philosophie de la genèse. Il a été essayé de présenter une œuvre innovante, dont on ne trouve pas de précédent, aussi bien, dans le chant, que dans l'orchestration, et c'est cela qui fait la particularité marquante de «La 11ème dimension».

- L'autre question intéressante en rapport avec l'album «11ème dimension» de Hafez Nazeri, est la présence des grandes figures mondiales de la musique contemporaine, comme  Zakir Hussain, grand joueur de Tabla, Glenn Wells, grand joueur des instruments de percussion, le grand violoncelliste, Matt Haimovitz, Paul Neubauer, grand joueur de viola, et, surtout, Johannes Moser, toujours, au violoncelle, dont un album avait été nommé, en 2008, parmi les 10 meilleures œuvres de la musique classique du monde. Avec un casting si fort, ce n'est pas étonnant que les médias spécialisés de musique trouvent cet album l'un des plus intéressants et plus excitants, parmi les œuvres de musique classique-trance, si l'on peut le qualifier ainsi, à sortir, cette année.

- Chers auditeurs, notre émission se termine ici. N'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions et critiques sur tous les programmes diffusés par notre radio. Réagissez, aussi, aux informations, et envoyez-nous vos commentaires. Je vous rappelle que vous pouvez nous proposer des sujets culturels touchant l'Iran et votre propre pays. Au revoir.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir