This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 18 mars 2014 12:40

Spécial Auditeurs du 18 mars 2014, (Seconde partie) : Iran, un pays sûr, nouveau progrès scientifique (Audio)

IRIB- Bonjour et bienvenus à la seconde partie de l'émission Spécial Auditeurs. Revue de vos messages et des sujets culturels, comme toujours, au menu de cette émission. N'allez nulle part, restez avec nous.

- Comme à l'accoutumée, le programme commence par la revue de vos lettres, mails, messages ou commentaires. Avant de commencer, un grand merci à tous nos chers auditeurs ou internautes qui réagissent aux infos diffusées par la radio francophone iranienne, ou aux titres publiés par son site Internet, et c'est parti, pour le premier message !

- Le premier message de l'émission d'aujourd'hui nous est parvenu d'un auditeur-internaute avec G. de La Vauzelle, comme pseudo, et c'est pour commenter ce titre : «L'ambassadeur saoudien, reçu par Rohani», qu'il s'adresse à nous, en ces termes :

- Ce serait, extrêmement, efficace que l'Arabie saoudite s'aligne sur la politique régionale de l'Iran. Cela contribuerait à stabiliser la région.

- Merci cher G. de La Vauzelle et bienvenu, parmi les internautes et auditeurs de la radio francophone iranienne.

- «La France a lancé une mise en garde à la Russie», tel est le titre que notre internaute Markus a commenté en ces termes :

- En fait, ces traîtres criminels ne représentent pas la France ; en fait, la France est sous dictature sioniste. C'est le peuple français qui leur donne cette légitimité et personne d'autre.

- Merci Markus et bonne navigation sur le site !

- Et le dernier message d'aujourd'hui est un commentaire qu'un autre internaute, BOUSSARD, qui s'est exprimé en bas de ce titre : «Les USA, bientôt, devancés, par la Chine ou la Russie!» Voyons un peu son commentaire :

- La Chine, peut être, mais, certainement pas la Russie ; cette dernière, son économie ne représente pas un manque à gagner, pour l'UE et les USA. Par contre, la Chine menace, sérieusement, la puissance économique des Etats-Unis. (L'argent, c'est le nerf de la guerre et de la paix)

- Merci Boussard, et merci à vous tous, pour votre attention et contribution à l'émission.

- «Il n y a rien à craindre, pour les voyageurs étrangers souhaitant visiter l'Iran». C'est une passionnée de voyage, une touriste allemande, bien expérimentée, qui le dit. Andrea Röschke a réuni et publié, dans un livre, les souvenirs et expériences de ses trois voyages, en Iran. La touriste allemande distribue ce film, ainsi que des vidéos documentaires ; sur son expérience personnelle du voyage ; en Iran, parmi ses compatriotes, ceux ou celles, notamment, qui souhaitent visiter l'Iran, un pays qu'elle trouve le plus sûr de la région.

- «Outre les souvenirs inoubliables des visites, dans de très beaux lieux historiques et culturels de l'Iran, le souvenir éternel qui restera à jamais, dans ma mémoire, est l'hospitalité, sans pareil, des Iraniens qui se montrent toujours prêts à vous aider, si un problème quelconque vous embarrasse», a déclaré à l'agence IRNA, Andrea Röschke,  qui a visité, accompagnée de son époux, 60 villes iraniennes. «J'ai, aussi, été, dans certains pays arabes de la région, comme le Sultanat d'Oman, les Emirats arabes unis et l'Egypte. Les peuples de ces pays, aussi, sont adorables, mais l'amabilité et l'hospitalité des Iraniens est  autre chose», ajoute-t-elle.

- La touriste allemande affirme, également, qu'elle n'a jamais éprouvé un sentiment d'insécurité, au cours de ses voyages, en Iran. «En tant qu'une femme étrangère, j'avais l'impression d'être en parfaite sécurité, au cours des voyages, dans différentes villes iraniennes. J'ai la conviction que l'Iran est le pays le plus sûr, parmi les pays de la région, un pays, qui a résisté, comme une grande et puissante forteresse, face aux perturbations», continue  Andrea Röschke.

- «Contrairement à beaucoup d'autres pays de la région, les touristes étrangers peuvent, facilement, visiter des marchés locaux, boire du thé ou bavarder avec les marchands et sortir, calmement, des boutiques, sans même y avoir rien acheté !», se réjouit la touriste chevronnée. Elle a, aussi, émis l'espoir qu'avec le développement de l'industrie de tourisme, en Iran, de plus en plus de touristes étrangers voyagent, en Iran, pour découvrir l'hospitalité à l'iranienne.

- «Presque tous ceux qui ont vu mes documentaires sur l'Iran reconnaissent que la réalité sur ce pays n'a rien à voir avec ce qu'ils ont toujours entendu. Ils sont, donc, de plus en plus motivés, pour faire leurs bagages, à destination de l'Iran», poursuit la touriste allemande, qui aura eu la chance de visiter beaucoup plus de régions iraniennes, que la plupart d'entre nous, les Iraniens et Iraniennes...

- On continue l'émission par une info culturelle, malheureusement, triste. On se permet d'en parler, dans cette émission, bien qu'elle ne concerne pas, exactement, l'Iran et la culture iranienne, mais il s'agit du patrimoine de toute l'humanité qui est en danger, et, cette fois-ci, c'est en Syrie.

- La directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a condamné la présence militaire et les destructions, sur les sites du patrimoine mondial, en Syrie. "La situation, en Syrie, se détériore, à un rythme accéléré, entraînant d'incalculables souffrances et pertes en vie humaine. Le patrimoine culturel unique de la Syrie est, également, en proie à d'immenses dégâts, en raison du conflit", a déclaré Mme Bokova, en précisant : "A ce jour, trois sites du patrimoine mondial de l'UNESCO - Palmyre, le Crac des Chevaliers, et Alep, y compris, la Citadelle d' Alep - sont utilisés, à des fins militaires, ce qui aggrave les risques de destruction imminente et irréversible".

- "Les dommages causés au patrimoine culturel sont un coup terrible porté à l'identité et à l'histoire du peuple syrien - un coup irréparable porté au patrimoine universel de l'humanité. Je lance un appel au retrait immédiat de toute présence militaire, sur les sites culturels, dans le respect des obligations internationales de toutes les parties impliquées dans le conflit", a poursuivi la DG de l'UNESCO.

- Espérons que cet appel obtienne un écho favorable et que la crise, en Syrie, et les souffrances du peuple syrien, prennent fin.

- On termine l'émission par une petite information scientifique.

- Les médecins iraniens ont réussi, récemment, à traiter le  cancer du foie, à l'aide de cellules souches. Les médecins basés à l'hôpital Mahak, (محک) de Téhéran ont annoncé avoir réussi à guérir un enfant de son cancer du foie, à l'aide de cellules souches, et que l'enfant en question était sorti de l'hôpital.

- C'est la première fois qu'on utilise des cellules souches, pour traiter un enfant atteint d'un cancer du foie, en Iran. «Aryan» est, donc, le 22ème enfant au monde à avoir été guéri avec ce type de traitement. Après les Etats-Unis, l'Italie et le Japon, l'Iran est le 4ème pays du monde à avoir réussi le traitement de cette maladie.

-Chers auditeurs, notre émission se termine ici. N'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions et critiques sur tous les programmes diffusés par notre radio. Réagissez, aussi, aux informations, et envoyez-nous vos commentaires. Je vous rappelle que vous pouvez nous proposer des sujets culturels touchant l'Iran et votre propre pays. Au revoir.

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir