This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 18 mars 2014 12:38

Spécial Auditeurs du 17mars 2014, (Première partie) : Où est le Massouleh du Sud de l'Iran ?...

IRIB- Chers amis, bonjour et bienvenus à une nouvelle édition du Spécial Auditeurs, programme qui vous est consacré entièrement.

Vous connaissez, déjà, le cadre de l'émission: nous lirons, tout d'abord, vos messages, et vous parlerons, ensuite, de divers sujets touchant la civilisation et la culture iraniennes. Il nous arrive, aussi, de nous attarder sur l'actualité marquante du jour, que ce soit de la culture, du sport, des sciences ou autres, ayant un rapport quelconque avec l'Iran ou les Iraniens. Restez avec nous.

- Comme à l'accoutumée, nous commençons le programme par une revue de vos lettres, mails, messages ou comments, les petits commentaires que vous écrivez en réaction aux infos ou articles publiés sur le site de la Radio. Voyons quel est le premier message d'aujourd'hui !

- Le premier message d'aujourd'hui vient de notre internaute Paix et amour, qui commente ce titre : «L'Ukraine va attaquer la Crimée, aujourd'hui ou avant le référendum», pour dire :

- Donc, selon la loi internationale, l'Ukraine pourra être condamnée, pour un crime contre ses peuples.

- Merci Paix et amour, pour votre petite analyse et à bientôt.

- «La Ligue arabe refuse de reconnaître Israël, en tant qu'État juif». Ce titre a fait réagir notre auditeur-internaute, Abdellah Ouahhabi, qui nous en dit :

- C'est une honte ! "Ils refusent de reconnaître Israël comme État juif", alors que plusieurs membres de ce syndicat de rois et d'émirs milliardaires reconnaissent entretenir, déjà, des relations avec cet État colonial raciste.

Mais les peuples arabes, les peuples musulmans, les Démocrates du monde entier refuseront, toujours, de reconnaître l'EXISTENCE de l'entité sioniste. Comme l'ont dit tous les héros de l'histoire : à un moment donné, l'agresseur peut paraître fort, mais le temps est, toujours, en faveur du droit des peuples, de la démocratie et du respect des peuples.

-Merci Abdellah Ouahhabi et bonne lecture sur le site de la radio.

Le message suivant nous est parvenu de Cass, et c'est en réaction à ce titre : «Six enfants palestiniens, arrêtés par les Sionistes», et c'est en ces termes qu'il le commente :

- Ils en ont besoin pour leurs (...) trafiquants d'organes et, ainsi, exterminer les Palestiniens, tout en en tirant encore plus de bénéfices ...

- Merci cher internaute de votre assiduité à suivre l'actualité de la région, à travers la radio francophone iranienne, et à la toute prochaine fois.

- Place, maintenant, au dernier message de l'émission d'aujourd'hui, écrit par un auditeur internaute, qui se dénomme Chamssou, et qui commente ce titre : «La Crimée dira oui ou non au rattachement à la Russie», pour nous faire savoir :

- (...) L'Europe et l'Amérique ont annexé le monde, sans aucun respect de leur propre règle, (droit de l'Homme, Démocratie...) Allah est grand, Al-hamdoulillah.

- Merci à notre internaute, Chamssou, et à tous les autres internautes ou auditeurs qui suivent les émissions et l'actualité et contribuent à l'émission. Cela nous encourage énormément.

- Dans cette même émission, on vous a beaucoup parlé de l'architecture persane et entre les merveilles de cette architecture, on aura, aussi, parlé de Massouleh, un village situé, sur les flancs des monts Alborz, à 57 km de Rasht, la capitale de la province du Guilan, au Nord de l'Iran. Massouleh a été classé à l'UNESCO, grâce à sa célèbre architecture en terrasse, le toit de chaque maison servant de cour ou de terrasse aux maisons supérieures.

- Mais, apparemment, ce type d'architecture, il en existe d'autres exemples, dans d'autres régions iraniennes, comme le village de Goryak, (گریک , sur les flancs Sud des monts Zagros, dans la province de Kohkiluyeh et Buyer Ahmad, dans le Sud-Ouest iranien.

- Les habitants de Goryak parlent la langue lorie, (lurie لری). Les hivers y sont durs, avec de fortes précipitations de pluie et de neige, tandis qu'en été, il fait un temps frais, à Goryak, qui offre des paysages splendides avec ses pommiers, pêchers et ses hauts peupliers blancs.

- Il y a, à Goryak, une chaîne de «Qanât», (قنات),  canal d'eau souterraine ancien, qui compte parmi les édifices  historiques  de la province de Kohkiluyeh et Buyer Ahmad. Des exploitations de culture du riz et le paysage vierge et naturellement beau d'une vallée avec, en son sein, un fleuve, qui prend sa source au mont Dena, décuplent la beauté magique de ces paysages.

- Selon le directeur général de l'héritage culturel, de l'artisanat et du tourisme de la province de Kohkiluyeh et Buyer Ahmad, Goryak n'est pas, seulement, un village apte à absorber les touristes. Cette région est, aussi, un pôle de l'agriculture et de l'économie. Avec ses vastes vergers et vu les quelques centrales hydroélectriques qui y sont érigées, le village de Goryak dispose, déjà, d'une situation particulière et connaîtra, à l'avenir, son épanouissement économique.

- Le village Goryak, qu'on pourrait, ainsi, appeler le Massouleh du Sud de l'Iran, recèle, également, deux saints mausolées, dont le mausolée d'Imamzadeh Eshâq, (اسحاق), un arrière-petit-fils du 4ème Imam des Chiites. Dans ce village, les maisons sont faites de terre et de briques séchées au soleil, faisant naître un tissu pittoresque de l'architecture en terrasse, qu'on constate, aussi, au Nord et dans la région d'Uraman, au Kurdistan.

- On continue l'émission par une information culturelle.

- Le Prix arabe de Créativité culturelle a été décerné à une poétesse et traductrice iranienne. Dans la catégorie de la traduction arabe-persan, ce prix, qu'on appelle, aussi, le «Nobel arabe», a été décerné à Maryam Heydari, (مریم حیدری), pour son livre, une traduction des poèmes de Mahmoud Darwich. En ce qui concerne le titre du livre de Maryam Heydari, en persan, c'est (رد پروانه),  qu'on pourrait traduire «la trace du papillon», en français, et c'est la maison d'édition Cheshmeh Publications (نشر چشمه), qui l'a publié.

- «Ce prix que ses organisateurs ont appelé ''Nobel Arabe'' a été attribué, fin 2013, avec la coopération de l'organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences, affiliée à la Ligue arabe et celle du Ministère irakien de la Culture. Les prix de cette plus récente édition du Nobel arabe sont allés à des gagnants venus d'Iran, mais aussi, d'Egypte, d'Irak, d'Arabie saoudite, du Koweït, de la Palestine, de la Jordanie et de certains autres pays arabes.

- La traduction des poèmes d'Ahmad-Reza Ahmadi, en langue arabe, fait, aussi, partie des œuvres de Maryam Heydari, et a été publiée, en Algérie, en plus d'un recueil de poèmes et un livre intitulé «Anthologie de la poésie persane» en arabe, qui vont être publiés.

- Les cérémonies officielles du discernement des prix «créativité culturelle» ou «Nobel arabe» ont eu lieu, le 22 février, à Bagdad, la capitale irakienne, nommée capitale culturelle du monde arabe, en 2013.

- Et pour terminer, on ne peut pas parler de vacances, et ne pas parler de voyage ! Les vacances de Nowrouz, non plus, ne font pas exception à cette règle.

- En Iran, il y a un festival de Nasser Khosrow, (ناصر خسرو), qui organise une compétition bien intéressante entre les journaux de voyage envoyés par des voyageurs. Le nom de ce festival intéressant fait référence au célèbre

(سفرنامه  ناصرخسرو), récit de voyage de Nasser Khosrow Qobâdiyâni, philosophe, théologien et poète ismaélien de langue perse du 11 siècle.

- Ce festival se fixe pour but de propager la culture et les rituels du voyage, d'encourager l'échange des expériences, de présenter de nouvelles destinations et d'inciter les gens à enregistrer, d'une manière ou autre, leurs expériences, qu'il s'agisse des visites, dans les lieux historiques ou de la connaissance des styles de vie et des us et coutumes des gens de différentes régions.

- «Les récits de voyage de Nowrouz», (سفرنامه های نوروری), est le titre d'une catégorie spéciale conçue, dans le cadre du festival de la rédaction des récits de voyage «Nasser Khosrow», et qui concerne, exactement, le Nowrouz 1393, qui arrivera dans quelques jours. Il n'y a pas de limites : les intéressés pourront participer au festival, en envoyant des photos, des films, des journaux écrits ou audio, en y présentant, même, leurs blogs de journaux de voyage, c'est à dire, version virtuelle.

- Les récits de voyage devront être envoyés, avant la fin du 31 Farvardin 1393, le 20 avril 2014, à l'adresse électronique du festival, à savoir : www.safarnegar.com.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir