This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 28 janvier 2014 12:00

Spécial Auditeurs du 27 janvier 2014, (Seconde partie) : ... «Je ne suis pas en colère»...

IRIB- Bonjour et bienvenus à la seconde partie de l'émission "Spécial Auditeur s". Revue de vos messages et des sujets culturels, comme toujours, au menu de cette émission. N'allez nulle part, restez avec nous.

 

- Comme à l'accoutumée, le programme commence par la revue de vos lettres, mails, messages ou commentaires. Merci, avant tout, à tous nos chers auditeurs ou internautes, qui réagissent aux infos diffusées par la radio francophone iranienne, ou aux titres publiés par son site Internet, et voici le premier message d'aujourd'hui :

- Allah Souri Bachar nous a envoyé le premier message d'aujourd'hui, en réaction à ce titre : «En cas d'échec de Genève II.... la guerre?!!», pour nous dire :

- J'espère que l'auteur de cet article se trompe ; malheureusement, je ne pense pas, quand est-ce qu'ils vont laisser ce pays tranquille ? La souffrance est réservée aux braves!! C'est la seule chose que je sais. J'espère que la Syrie et ses alliés ont préparé quelque chose, pour contrer cette attaque, s'il y a lieu !!

- Cher ami, on dirait que les acteurs extrarégionaux ont, pour la plupart, réalisé, aujourd'hui, que la crise syrienne n'a pas de solution militaire. Merci et à bientôt.

- «La Russie livre des centaines de drones à la Syrie !!», constitue un autre titre paru sur le site, et auquel notre fidèle internaute Hadassah BORREMAN réagit en ces termes :

- Des drones, pour la Syrie? Il était temps !! Cela aurait empêché des drames et l'arrivée de nouveau terroristes aux frontières.

- Merci Hadassah et bonne lecture sur le site, bonne écoute sur les ondes !

- Un autre internaute, qui se dénomme Soufiane Dewaga, a commenté ce titre : « Des femmes "djihadistes, pour le mariage", massacrées par Al-Nosra!!», pour nous écrire :

- Ce sujet est une pure invention des ennemis de l'Islam, pour salir la religion d'ALLAH et les Musulmans: Au nom d'un prétendu djihad du sexe, des jeunes femmes seraient contraintes de rejoindre la rébellion syrienne. Manipulation ? Fantasme ?

- Soufiane est, apparemment, contre l'actualité sur ce triste événement. En tout cas, les problèmes vécus par les filles revenues de Syrie, rejetées par leur famille autant que par la société, dans leurs pays d'origine, en disent beaucoup sur cette histoire. Merci, quand même, de votre contribution.

- Adriano est un autre internaute qui commente le titre suivant : «Poutine menace le roi saoudien!!!», et qui nous dit en ces termes :

- C'est une attitude tout à fait normale, de la part de Poutine, il faut, aussi, que la Russie essaye de porter le débat à l'ONU, (ce qui est le cas, il me semble), mais, surtout, de faire le plus possible, pour que cette affaire soit médiatisée le plus possible, cela évitera ou limitera une escalade possible avec les USA, car la population américaine, comme européenne, ne cautionne pas le terrorisme, au contraire, et la monopolisation des ressources du Moyen-Orient  n'est pas dans ses intérêts, mais dans ceux de certains 'politiques' ou plutôt de certaines multinationales. Il faut qu'il y ait une prise de conscience des populations occidentales, à propos des actions de leurs gouvernements, et des conséquences que cela peut engendrer (...).

- Et le dernier message d'aujourd'hui vient de Gérard, qui a réagi à ce titre : «Moyen Orient : une armée secrète des Etats-Unis?»

- Les 100.000 employés de la CIA ne se tournent pas les pouces, à ce que j'en sais, mais vérifient, chaque jour, les possibilités de semer la discorde entre les groupes ethniques, politiques, économiques, de tous les pays, y compris, de la France, jusqu'au fin fond des régions, de nos institutions, mêmes locales, au cas où cela pourrait servir les intérêts des US (...) Ils ont accès à toutes nos identifications, ils savent tout de nous et où nous trouver; les gouvernements français leur ont tout permis, depuis des décennies. Ne vous étonnez pas, si vous prenez la charge d'un drone sur le nez, voilà votre futur proche, la CIA est l'organisation qui contrôle les gens et qui peut être comparée à la police de la pensée d'Orwell.

- Merci Gérard, en effet, Big brother is watching evreywhere !!! Et merci à tous ceux qui réagissent aux émissions et au contenu version Web de la radio francophone iranienne.

- Différents pays du monde ont été, paraît-il, le berceau de différents concepts que nous connaîtrions, aujourd'hui, comme étant des concepts nouveaux, disons, assez modernes. Dans un monde multiculture et à l'ère de la globalisation, ce serait intéressant de découvrir et de dire quel concept vient de quel pays.

- «Les principes de gestion et la correspondance administrative» semblent faire partie d'un débat assez moderne, mais il faudrait savoir que ce concept puise ses racines, en Iran de l'ère sassanide.

- C'est le scientifique indien, Jahanguir Tarapore, qui, en 1932, a récrit et publié «les méthodes de gestion et de correspondance administrative persanes», sur base d'un exemplaire original, apporté, en Inde, au 7ème siècle de l'ère chrétienne, par des émigrés persans. Il s'agissait, en fait, d'une circulaire administrative envoyée aux responsables d'Etat, sous le règne de Khosrow Anoushirvan. Cette circulaire existait, effectivement, avant, même, Khosrow Anoushirvan, mais c'était sous son règne que cet ensemble de directives est collecté, unifié et rédigé, sous forme d'une circulaire administrative que les responsables concernés devaient respecter. En tout cas, l'exemplaire de Tarapore appartenait à l'époque de Khosrow Anoushirvan, c'est-à-dire, le 6ème siècle de l'ère chrétienne.

- Cette circulaire ancienne exigeait des responsables d'Etat de l'époque qu'ils rédigent leurs correspondances administratives, dans un langage clair, sans y permettre des compliments, ni emphase. Le texte prévoyait des punitions pour ceux des responsables étatiques qui donnaient des rapports faux ou invraisemblables.

- Cette circulaire laisse penser que l'Iran ancien a été très sophistiqué, dans le domaine de gestion administrative, étant donné que la circulaire prévoyait des points négatifs aux responsables étatiques faisant preuve de manquement, dans leur fonction ; une fois que les points négatifs dépassaient un plafond déterminé, on montrait la porte de sortie au responsable non attentif et incompétent !

- Les historiens ont beaucoup apprécié les méthodes persanes de gestion administrative. Les Omeyyades, les Abbassides, les Ghaznavides et les Seljukides, et puis, les Mongols et les Timourides, ont su, pour leur part, largement, profiter de la compétence des Iraniens, dans la gestion de leur espace. Les historiens disent même que leur survie dépendait, largement, de leurs vizirs iraniens. L'art de gestion étatique à l'iranienne était si puissant qu'il résista aux efforts des Etats colonialistes européens, cherchant à le détruire ou à en empêcher le progrès, aux 19ème et 20ème siècles.

- Cette circulaire a été traduite et publiée, en anglais, en 1932, simultanément, en Afrique du Sud, en Australie, au Canada, aux Etats-Unis et dans certains pays européens. Le livre a connu, d'ailleurs, plusieurs nouvelles éditions, servant de modèle à la conception de la science de gestion étatique, dans le monde moderne.

- Une actualité culturelle, pour terminer l'émission : Le film «Je ne suis pas en colère», drame social du réalistaeur iranien, Reza Dormishian, a été accepté comme l'unique représentant du cinéma iranien, au Festival du film de Berlin.

- «Je ne suis pas en colère» raconte l'histoire de deux jeunes iraniens, Navid et Setareh, qui habitent, à Téhéran, et sont aux prises avec pas mal d'événements. Le film a été tourné, à Téhéran, et au casting du film, on remarque le nom de Baran Kowsari, Navid Mohammad-Zadeh, Reza Behboudi, etc. Il y a, aussi, une jurée iranienne, au jury du Festival du film de Berlin, qui devra commencer ses travaux, à partir du 6 février, en Allemagne. Nous souhaitons plein succès au cinéaste iranien, qui représentera le pays à ce festival.

-Chers auditeurs, notre émission se termine ici. N'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions et critiques sur tous les programmes diffusés par notre radio. Réagissez, aussi, aux informations, et envoyez-nous vos commentaires. Je vous rappelle que vous pouvez nous proposer des sujets culturels touchant l'Iran et votre propre pays. Au revoir.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir