This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mercredi, 15 janvier 2014 11:58

Spécial Auditeurs du 13 janvier 2014, (Seconde partie) : L’élixir de jeunesse....

Spécial Auditeurs du 13 janvier 2014, (Seconde partie) : L’élixir de jeunesse....
IRIB - Bonjour et bienvenus à la seconde partie de l'émission Spécial Auditeurs.

Dans cette seconde partie de notre émission, nous évoquerons quelques mails de nos amis internautes et auditeurs, puis, nous vous proposerons des infos et des sujets divers sur la culture iranienne, sans oublier l'actualité culturelle et scientifique du jour...

- Comme à l'accoutumée, nous commençons notre programme par une revue de vos lettres et mails. Et c'est déjà parti, pour le premier message.

- On commence, donc, par le message de  Hadassah BORREMAN, notre fidèle auditrice et internaute, qui a réagi à ce titre: «L´Europe craint le retour de ses Jihadistes de Syrie», pour dire :

- L'Europe aurait de quoi avoir peur, vu que ses dirigeants ont une part de responsabilité, dans le terrorisme de ces jeunes et moins jeunes, partis pour combattre, à moins d'adopter une opération radicale. Il y aurait, à mon avis, trois raisons principales. Ces jeunes sont victimes de discrimination, non pas à cause de leur 'origine', mais de la couleur de leur peau bien qu'ils soient européens, nés, en Europe, ils peinent à trouver du travail et à être intégrés, dans la société belge, française, danoise, enfin, là où ils vivent. «L'oisiveté est la mère de tous les vices». Ces jeunes sont révoltés et saisissent la première occasion, pour passer à l'action ; une belle somme d'argent, en récompense, est ce qui déclenche, définitivement, leur décision.

- Intéressante piste de réflexion, Chère Hadassah. Nous vous saurions gré de votre fidélité à la Voix de radio Téhéran. Merci et à bientôt.

- «Un plan franco-saoudien, pour enrayer l'influence régionale de l'Iran !!!», c'est un autre titre paru sur notre site et qui a fait réagir notre autre internaute, qui se dénomme X. Nous le remercions, à notre tour, et voici son petit commentaire, à lui :

- Ça va rien changer, on sait ce que pense la majorité des Saoudiens... Ne doutons pas qu'ils y aient des princes qui détestent ce genre de venue... qui  assassinent, impunément, Chrétiens et Musulmans, déstabilisent des régions entières (...)

- Et le dernier message d'aujourd'hui vient de notre internaute, Ourika, qui nous a écrit, en réaction à ce titre : «Hollande ne veut pas d'Assad !!!», pour dire :

- J'ignorais que la Syrie se trouvait, sur le continent africain, à moins que les perspectives de Hollande soient d'étendre son champ d'action, jusqu'en Asie, Syrie, Irak, Iran, Russie, Chine...Tout est possible, lorsqu'on est capable de dire que le chômage baisse, en lisant une courbe croissante du chômage!

- Bonne humeur, bonne réflexion ! Cher Ourika. Merci à vous et à tous nos chers auditeurs et internautes, et on se donne, toujours, rendez-vous, sur les ondes ou sur les pages Web de la radio francophone iranienne, fière, d'ailleurs, d'un public fidèle et attentif.

Qui ne veut pas rester jeune à jamais? Peut-être personne. Mais y a-t-il vraiment un élixir de jeunesse ? Certes, la nourriture, l'activité physique et la qualité psychique de la vie comptent, tous, pour rester, à jamais, jeune. L'homme d'aujourd'hui ne se reconnaît pas de limite, lorsqu'il s'agit des sciences et des recherches scientifiques. Entre beaucoup d'autres sujets intéressants, la découverte de l'élixir de jeunesse offre un vaste domaine, sur lequel travaillent, depuis des années, les spécialistes de la biologie cellulaire, dans différents pays du monde, et apparemment, un groupe de spécialistes basés à l'Université Harvard sont parvenus à un progrès significatif, dans ce domaine.

- Parmi les spécialistes de Harvard faisant partie du projet de recherche sur l'élixir de jeunesse figure un jeune scientifique iranien, le Docteur Javid Moslehi, qui a clarifié, aux médias, cette découverte. Selon le Club des Jeunes Journalistes, cette fois-ci, les scientifiques ont augmenté le niveau d'une protéine particulière, à rajeunir, de 6 mois, le tissu corporel des souris âgées de 2 ans.

- Ils ont, en fait, amélioré des liens d'ADN des souris, et comme ça, ont réussi à renverser leur horloge corporelle ! Après une semaine, les spécialistes ont réalisé que les souris de 2 ans ont un tissu corporel de souris de 6 mois. Si l'on veut adapter ce changement, à l'homme- disent les experts- ce serait comme si un être humain âgé de 60 ans se transformait en un jeune homme de 20 ans, pour certains de ses tissus. Les scientifiques ont compris qu'avec l'âge, le génome mitochondrial, (ADNmt), et l'ADN contenu dans le noyau de la cellule, perdent de leurs liens, ce qui fait qu'avec le temps, la centrale énergétique de la cellule s'affaiblit, et c'est ainsi qu'apparaissent les signes de la vieillesse et de la maladie.

- Les experts ont découvert que ce problème de lien entre le génome mitochondrial et l'ADN contenu dans le noyau de la cellule est en rapport avec l'amortissement d'une protéine particulière, qui s'appelle NAD. Les experts établissent, là-dessus, une comparaison assez intéressante. Ils disent que le processus du vieillissement est un peu comme dans les couples mariés : l'homme et la femme vivent un lien parfait, lorsqu'ils sont jeunes ; mais avec le temps, et lorsqu'ils vivent sous le même toit, ces liens se réduisent.

- Le Professeur Moslehi et ses collègues disent, aussi, que cette découverte pourrait aider au traitement de certaines maladies, dont les cancers. Les résultats desdites recherches ont été publiés par le magazine "Cell". C'est une piste très intéressante : nous souhaitions plein succès au Professeur Moslehi et à ses collègues chercheurs, dans leurs projets de recherche.

- Savez- vous depuis quand notre pays, l'Iran, porte ce nom ? Il y a 79 ans, le 6 Dey 1313 du calendrier iranien, le gouvernement iranien de l'époque a demandé, dans un communiqué officiel, aux pays étrangers, de ne plus utiliser, à partir de ce temps-là, les mots Perse ou Persia, dans leurs correspondances officielles.

- Jusqu'aux premières années du 20ème siècle, le monde entier connaissait l'Iran sous l'appellation de Perse ou de Persia, disent les historiens. C'est sous le règne de Reza Chah Pahlavi, que le débat sur un retour aux valeurs de l'Iran ancien et préislamique s'est renforcé. Des intellectuels, comme Saïd Nafissi, Mohammad-Ali Foroughi et Seyyed Hassan Taqizadeh ont été réunis, sous le règne de Pahlavi 1er, pour faire quelque chose dans ce sens.

- Saïd Naffissi a proposé au Roi que le nom du pays soit changé, et appelé, officiellement, «Iran». C'est, au mois de Dey 1313 de l'hégire solaire, que cette proposition a pu voir le jour. Après tant d'années, cette initiative a toujours ses détracteurs. Certains disent que le terme «Iran» ne peut pas transmettre le sens et le poids culturel et civilisationnel que cachent les termes «Perse» ou «Persia», les termes familiers aux Iraniens des temps anciens.

- Ce qui aurait conduit Reza Chah à accepter ce changement, disent certains, ce sont, sans aucun doute, des motivations d'ordre politique et sa volonté de consolider les piliers de son pouvoir autocratique. Certains analystes n'excluent même pas que les intellectuels de l'époque ayant proposé ce changement au Roi aient envisagé des intérêts personnels particuliers, dans le renforcement de l'autorité du Roi.

- Parlons un peu de tourisme, pour terminer, car, c'est aussi important qu'intéressant. L'Iran sera parmi les 20 premières destinations touristiques du monde, en 2014. C'est le président de l'organisation iranienne pour le patrimoine culturel, les œuvres artisanales et le tourisme qui nous le dit. Cette nouvelle a été rapportée par d'importants médias américains et britanniques, dit le responsable. A son tour, le patron de  l'organisation iranienne pour le patrimoine culturel, les œuvres artisanales et le tourisme, Mohammad-Ali Nadjafi, a rapporté cette heureuse nouvelle, recevant les professionnels et les maîtres de l'artisanat. «Le climat régnant, actuellement, dans le pays, permet d'espérer de voir se dissiper les problèmes, et cette perspective prometteuse se constate, aussi, à l'échelle internationale», a ajouté le responsable, et d'ajouter que la croissance et l'épanouissement des œuvres artisanales contribuera au développement de l'industrie de tourisme..

- Chers auditeurs, notre émission se termine ici. Avant de se quitter, reste à dire et à redire : n'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions et critiques sur tous les programmes diffusés par notre radio. Réagissez, aussi, aux informations, et envoyez-nous vos commentaires. Bien à vous. Au revoir.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir