This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 21 octobre 2013 11:20

Seconde Partie : Spécial Auditeurs du 21 octobre 2013 : Tadjrish, vieux quartier de Téhéran

Seconde Partie : Spécial Auditeurs du 21 octobre 2013 : Tadjrish, vieux quartier de Téhéran
IRIB- Dans la seconde partie de notre émission, nous évoquerons quelques mails de nos amis internautes et auditeurs, puis, nous vous proposerons un sujet sur l'histoire de la capitale iranienne, à travers la présentation d'un quartier très connu de Téhéran, Tadjrish.

- Nous donnons, maintenant, la parole à nos amis auditeurs qui ont réagi aux informations et articles publiés sur notre site internet.

- Hassan de France réagit à cette info : «Assad: les criminels devront être punis !», et de s'exprimer ainsi :

- «Je suis fier de voir la Syrie, le peuple Syrien et le gouvernement de Bachar, reprendre les rênes. Bachar je t'aime, moi l'Arabe d'Algérie, né en France, et fier de l'ancienne France qui m'a vu naître, fier de l'Algérie, fier de l'Iran et fier de la Russie, sans oublier la Chine, qui sans eux, tu aurais eu le diabolique sort de Saddam ou Khadafi, dont leur peuple aujourd'hui, les pleure».

- Cher Hassan, votre message a été entendu.

- Notre fidèle ami Alkashi commente cette information : «Al-Nosra accuse l'ASL de livrer les cartes des tunnels à l'armée syrienne», et d'ajouter :

- «Bien très bien, tous les moyens humains et technologiques doivent être utilisés, pour exterminer les terroristes et leurs soutiens; les dépenses secrètes en font partie, après tout, le dollar n'est que du papier, seuls, les imbéciles, s'entretuent, pour du papier, et c'est très bien ainsi».

- Du papier, c'est vrai, cher ami, mais, hélas,  trop souvent taché de sang.

- Le mail suivant est de notre ami Claude Abaguy, qui commente cette info : «Golan : Israël a proposé un marché à Assad!!», et de dire :

- «Transformer le "foyer juif" en "Etat d'Israël" a été une "erreur historique", pour le Proche et le Moyen-Orient, car, depuis l'arrivée de ces Sionistes, la région est à feu et à sang ; et les peuples  autochtones ont connu ce que c'était  les vols, les spoliations, les démolitions, et dépossessions, les massacres sauvages, et la chasse à l'homme».

- Nous remercions nos amis pour leurs commentaires, que nous analysons avec beaucoup d'attention. Nous donnons, maintenant, la parole à un autre auditeur. Il s'agit de Thomas SARAIN, qui réagit à cette information publiée sur notre site : «Genève/Iran-5+1 : première note de désespoir», et d'ajouter :

- «L'Iran a, d'ores et déjà, gagné. Car il a détruit les armes de l'armée américaine, lors de leur attaque récente militaire sur la Syrie. Il ne reste, maintenant, à l'Iran qu'à détruire les terroristes, en Syrie, et à établir la paix, dans ce pays. Les Occidentaux sauront, alors, où se trouve leur salut».

- Cher ami, merci de votre commentaire, et à très bientôt, sur les ondes de la Radio francophone iranienne.

- Chers amis, nous avons choisi, maintenant, de vous parler du quartier ancien de Tadjrish, à Téhéran, la capitale iranienne.

- Tadjrish est un quartier situé au Nord de Téhéran, la capitale de l'Iran. Ce quartier est l'une des plus vieilles parties de Téhéran et est devenu, tardivement, prisé par les riches, à cause de son faible niveau de pollution. En effet, cette partie de la ville est située, le long des montagnes, au Nord de Téhéran. Tadjrish est situé dans le district de Shemiran. Il y a 1000 ans, on appelait ce quartier Tadjrasht, et comme dit l'historien Rawandi,  expliquant le règne de Tohgrol, roi seljukide : «Le roi  partit, alors, de Tabriz, pour Rey. Souffrant un peu, il descendit, alors, dans le village de Tadjrasht, parce qu'il y faisait frais ». C'est là même  que Toghrol décède et que son corps est transféré et enterré, à Rey.

- Jusqu'en 1970, Tajrish et son voisin Shemiranat sont de petites villes, le long de l'extrémité Nord de Téhéran, souvent, utilisés pour les loisirs, par les habitants de la ville.

- Tajrish a un vieux bazar et un mausolée appelée Imam Zadeh Saleh, tout deux sont des lieux touristiques populaires. Le rond-point de Tajrish est le début de l'avenue Vali-ye Asr, la plus longue avenue de Téhéran.

- «Les touristes russes s'expriment  sur l'Iran», c'est le sujet que nous vous proposons, à présent.

- Un groupe de femmes touristes russes, lors d'une réunion, à Moscou, en présence de l'ambassadeur iranien, en Russie ; ont insisté sur le gros potentiel iranien, pour attirer les touristes étrangers. Ce groupe réunissant les femmes russes qui s'étaient, déjà,  rendues, en Iran, et avaient visité les grands sites touristiques et historiques de l'Iran, ont parlé de l'hospitalité iranienne et de la grande sécurité qui règne dans le pays.

- Assieh Yenzovatova, vice-présidente du Département d'Archéologie de l'Académie russe des Sciences, a insisté sur l'importance de l'histoire et de la civilisation irano-islamique, ajoutant que les attraits touristiques et culturels de l'Iran étaient comme un grand livre ouvert aux chercheurs  du monde entier. Elle a rappelé que la visite des villes, comme Ispahan et Chiraz, et des musées de Téhéran fournissaient une occasion en or, car l'Iran possède l'une des plus grandes civilisations qui a laissé des impacts indéniables sur le monde entier, et, notamment, sur la Russie. Anastiasia Fatemah Yejova a déclaré, pour sa part, que ce que les touristes étrangers voyaient, concrètement, en Iran, est complètement différent de ce que racontent les médias étrangers. Elle a affirmé que, malheureusement, en raison d'une injuste propagande, certains gens croient que l'Iran est un pays dangereux et sans sécurité, ce qui est tout à fait injuste et inexact.

- Lors de cette réunion, les touristes russes, en insistant sur leur regard  qui a changé, après avoir visité l'Iran, ont appelé au développement de la coopération touristique russo-iranienne.

- Et pour terminer ce programme, une info scientifique et une info culturelle :

- Le père de la botanique iranienne : l'Iran se trouve dans le croissant vert des plantes médicinales

Le premier colloque sur les plantes médicinales iraniennes a eu lieu à Khoy. A ce colloque, participaient plus de 2.090 chercheurs et étudiants de 8 universités iraniennes. Le secrétaire de ce colloque, Mr. Mahdavian, a affirmé que cette conférence avait pour objectif d'identifier les capacités  de notre pays, notamment, de la province de l'Azerbaïdjan de l'Ouest, dans la production des plantes médicinales.

- Au cours de ce colloque, 4 grands chercheurs, dont le professeur Siami, père de la botanique, en Iran, ont présenté des exposés. Il a ajouté que l'Iran se trouvait dans le croissant vert des plantes médicinales, indiquant que plus de 800 types de plantes médicinales avaient été identifiés. Il a déclaré que la part iranienne, dans le commerce de ce genre de plantes, était, malheureusement, infime. Il a, aussi, fait état de la découverte d'une plante rare qui réduit l'hypertension.

- Les musiciens allemands commémorent la journée nationale de Hafez de Chiraz.

- Selon le club des journalistes iraniens, citant la Maison des Artistes, le Festival dit «Divan Oriental Occidental» de Weimar, en partenariat avec l'ambassade allemande, à Téhéran, ont organisé un trio musical, à la Maison des Artistes. Rebecca Hartmann et Joseph Kroner ont joué du violon, et Julia Rim, du piano. Ce concert a eu lieu, jeudi, dans la salle Maître Shahnaz de la Maison des Artistes. Le Festival  «Divan Oriental Occidental» de Weimar est une entreprise d'utilité publique fondée, en juillet 2010, par Klaus Gallas, pour réactiver le dialogue entre les civilisations et les cultures.

- A la demande de Gallas, en 2012, la journée de Hafez a été ajoutée aux jours commémoratifs de l'UNESCO. La même année, Klaus Gallas a organisé deux concerts, à Chiraz et Téhéran.

-Chers auditeurs, notre émission se termine ici. N'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions et critiques sur tous les programmes diffusés par notre radio. Réagissez, aussi, aux informations, et envoyez-nous vos commentaires. Je vous rappelle que vous pouvez nous proposer des sujets culturels touchant l'Iran et votre propre pays.

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir