This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 24 septembre 2013 17:25

Seconde Partie : Spécial Auditeurs du 21 septembre 2013 : La muraille de Gorgān, troisième mur historique du monde

IRIB- Dans la seconde partie de notre émission, nous évoquerons quelques réactions de nos amis internautes et auditeurs à l'actualité et nous parlerons, entre autres, de la grande muraille de Gorgân et de l'histoire du cuir, en Iran.

- Nous donnons, maintenant, la parole à nos amis auditeurs, qui ont réagi aux informations et articles publiés sur notre site internet.

- Notre fidèle auditeur Cass nous a envoyé un commentaire sur cette information : «Libye. Les occidentaux s'inquiètent de l'arrêt des exportations de pétrole», et de dire :

- «Ah bon, maintenant qu'ils ont détruit la belle et riche Lybie, pour les beaux yeux de leur Israël, ils chialent. Les Occidentaux  sont  totalement contre les intérêts de la Lybie et des Libyens».

- Cher Cass, merci pour votre réaction, et à la prochaine !

- Le message suivant est celui d'un ami, qui s'est désigné comme Chark, et qui a commenté ce titre : « "L'armée iranienne surveille les sources de menace régionales", a déclaré le commandant en chef des forces terrestres de l'armée iranienne», et d'ajouter :

- «Il faut que les Russes, les Syriens, et les Iraniens rassemblent une armée régulière de trois millions d'hommes, pour aller libérer la Mecque des mains de la famille des "al-yahouds", et libérer Al-Quds echarif des mains des Sionistes, voila ce qu'il faut faire en urgence !»

- Le message suivant est d'un ami qui s'appelle Mohamed Djamel et qui a réagi à ce titre : «L'ambassade d'Algérie, en Irak, reprend du service, après 8 ans de fermeture». Il nous dit :

- «Bonne mesure, pour régler le dossier des prisonniers algériens. M. Benchaa est connu pour ses compétences, il a fait du bon travail à Jeddah où la communauté algérienne regrette son départ».

- Cher Mohamed, merci pour votre réaction, et à bientôt, sur les ondes de la VRII.

- Nous avons reçu un autre message, cette fois-ci, d'un ami fidèle, Djilali Benmouffok, qui a commenté cette information : «Les terroristes ont fait usage d'armes chimiques, en Syrie, a déclaré le représentant de la Syrie, auprès des Nations Unies», et d'ajouter :

- «On doit faire comparaître tous ceux qui ont armé des groupes terroristes, pour incitation au crime et incitation à la haine, avec, à leur tête, les pays occidentaux, dont on aura bien trié les discours contenant des mots pouvant inciter au crime, et, ensuite, condamner cette association de monarchies barbares du dollar».

- Cher ami, merci pour votre commentaire, et à la prochaine !

- Nous allons, maintenant, vous faire découvrir la muraille de Gorgān, troisième mur historique du monde.

- La Muraille de Gorgân ou la «muraille rouge», appelée, aussi,  «Serpent rouge», dans les textes historiques, est située près de la mer Caspienne, dans la localité de Gomishan, et qui s'allonge, jusqu'au mont de Goli-Dag, au Nord-Est de Kalaleh. Aujourd'hui, la muraille est presque  totalement en ruine, et, seules, restent  les petites parties restées enfouies sous la terre. Après la Grande Muraille de Chine, longue de 6.000 kilomètres, la muraille de Gorgân est le seul mur défensif du monde, long de 200 kilomètres, et enregistré, le 29 Tir 1378 du calendrier iranien.

- On fait remonter sa construction au 5ème  ou au 6ème siècle après J.C. Les rois sassanides, en guerre contre l'Empire romain d'Orient, étaient, aussi, menacés, au Nord, par les Huns et d'autres tribus nordiques. Par conséquent, le mur pouvait fermer toute intention d'infiltration, via les monts du Caucase et les côtes de la Caspienne.

- Pirouz, roi sassanide, qui luttait entre 459 et 484 contre les Huns blancs, avait passé quelque temps, dans la région de Gorgân. Mais, plus tard, en raison de la guerre avec la Byzance orientale et du besoin de plus de troupes, cette région est désertée.

- Ce mur est plus long que celui construit par l'empereur Hadrien,  sur les frontières anglo-écossaises, et plus ancien que la majeure partie de la Grande muraille de Chine. C'est le plus grand mur en brique du monde, dont la construction a duré 90 ans. Selon les études archéologiques, le génie (civil) de construction iranien rivalisait avec celui des Romains, et même le dépassait. Cette vérité défie la vision eurocentrique de l'Histoire du monde.

- Et voici, pour fermer cette édition, l'Histoire du Cuir, en Iran.

- Les Iraniens produisent du cuir depuis plus de trois mille ans. Les objets restés montrent que les Iraniens utilisaient le cuir et les peaux d'animaux, près de 1500 ans avant J.C., pour faire des vêtements, des chaussures ou des outils de guerre. Mais depuis 550 ans avant J.C., le cuir fut utilisé, aussi, pour la fabrication des vêtements et des cuirasses (cotes de maille). La production de toutes sortes de peaux et de cuir et leur commerce lié à ces produits étaient très en vogue, sous les Abbassides. Les peaux d'animaux étaient utilisées, pour produire  des pelisses de fourrures, des  manches d'épée, des doublures de chaussures  et des vêtements chauds, et même, pour relier les livres.

- Les récits de voyages  des touristes étrangers, à l'époque safavide, montrent la vogue du marché du cuir et des activités y reltives, à Ispahan. La peau de chagrin iranienne est tellement connue que Chardin, voyageur français, estime que le mot français «Chagrin» vient du mot persan sâghari. Sous les Qadjar, aussi, différentes sortes de cuir étaient fabriquées. Le plus grand centre était la ville de Hamadān, et parmi les travaux artisanaux envoyés par Amir Kabîr à l'exposition de Londres, figuraient, aussi, ceux en cuir.

- La première fabrique de cuir, en Iran, fut fondée, en 1308 du calendrier iranien, à Tabriz, puis, les villes comme Hamadān, Téhéran, Ispahan, lui ont emboîté le pas. Depuis 1362, des parcs industriels de cuir ont été créés, dans les villes qui étaient connues pour la production du cuir ; et aujourd'hui, rien qu'à Tabriz, 2.500.000 pièces de cuir sont produites, annuellement.

-  Chers auditeurs, notre émission se termine ici. N'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions et critiques sur tous les programmes diffusés de notre radio. Réagissez, aussi, aux informations, et envoyez-nous vos commentaires.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir