This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 10 septembre 2013 12:17

Auditeurs du 8 septembre 2013 (deuxième partie) : Histoire de la chaise, en Iran!

IRIB- Chers amis, dans la seconde partie du Spécial Auditeurs, nous vous lirons vos messages et nous vous parlerons, aussi, des sujets culturels que vous semblez particulièrement apprécier.

Mais, pour l'instant, nous vous invitons à prêter attention à quelques réactions de nos amis internautes ou auditeurs à l'actualité iranienne ou internationale.

- Claude ABAGUY commente ce titre : «Les négociations de compromis entre le régime sioniste et l'Autorité autonome de la Palestine, dans l'impasse», en ajoutant :

- «On ne comprend pas la non réactivité des  négociateurs palestiniens ; les questions  sécuritaires sont aussi importantes, voire, plus, pour les Palestiniens, qui se font attaquer sur leur territoire par des colons et des militaires. Pour la "sécurité pour tous", le mieux serait que les Israéliens réimplantent leurs murs et colonies, dans le foyer qui leur était assigné, dans le respect des droits internationaux, qu'ils semblent ignorés, et, qui, pourtant, existent».

- Cher ami, merci pour votre commentaire. A très bientôt !

- Cass commente cette information : «Syrie : Hollande n'envisage pas encore un vote du Parlement», et s'exprime ainsi :

- «Le parlement, en France, étant majoritairement sioniste, c'est de faire voter le peuple qui serait honnête et juste, si la France n'était pas sous une dictature, en fait».

- cher auditeur, on vous remercie pour ce message et à la prochaine !

- Franck commente cette information de notre site internet : «Washington veut mettre en garde Téhéran, en frappant Assad!!» et dit :

- «Bonjour, Il serait temps que le peuple de France, d'Europe et des Etats Unis se réveillent. Ses messieurs limites la guerre à 60 ou 90 jours ! Comme si elle n'allait pas continuer comme en Irak. Aujourd'hui, la seule personne qui peut stabiliser la Syrie est Mr Assad ! Donc, il faut le détruire ? Mr Assad n'est pas un ange ! Mais c'est mieux que les extrémismes "alquaidosionistes"

- Cher Franck, nous vous savons gré de votre commentaire et vous disons au revoir et à bientôt !

-L'histoire de la chaise, en Iran, est le premier sujet de cette seconde partie : Les documents archéologiques des anciennes  civilisations  du Moyen-Orient et de l'Asie occidentale montrent bien que la chaise comme outil où l'on s'assoit, a existé, depuis des milliers d'années. L'un des premiers exemples est un tabouret. Selon les objets trouvés, le plus ancien tabouret est  retrouvé, lors des fouilles effectuées, en 1934-6, par Eric Schmidt, à Tepe Tcheshme-Ali, près de Sahr-e-Rey. Ce tabouret datant de la seconde moitié du 6ème millénaire avant Jésus-Christ,  est fabriqué d'un mélange d'argile, de sable et de paille. Il est gardé au Musée national iranien.

- Mais la plus ancienne chaise, en Iran ; date de l'époque élamite, fabriqué sur un haut-relief. L'image montre l'un des rois élamites offrant un objet à sa fille. Le  roi est assis sur la chaise dont les bordures sont circulaires et dont les pieds ressemblent aux sabots d'animaux. Un autre exemple est un morceau de plaque goudronnée, qui est l'une des plus belles œuvres élamites et qui est connue sous le nom de la Femme tisserande.

- Voici, pour terminer, quelques infos culturelles :

- Nouvelle tournée de Keyhan Kalhor, en Europe : Le musicien iranien, Keyhan Kalhor, va débuter sa nouvelle tournée, dans les villes européennes. Selon le correspondant de l'ISNA, il sera accompagné par Majid Khaladj (Tombak) et Ali-Bahrami-Fard(Santour). Le premier concert aura lieu, les 28 et 29 septembre, à Lyon, et le deuxième, 1er octobre, en Suisse. Le 4 octobre, le trio sera en Belgique. Kalhor a, déjà, exécuté beaucoup de concerts, en compagnie de Khaladj, et Bahrami-fard l'avait accompagné  dans son album de «Je ne resterai pas seul». Selon Isna, Kalhor projette de collaborer avec Ardal Arzanjan, grand musicien turc, pour un concert conjoint.

- Cérémonie  de remise de prix du deuxième festival international de photographie de Rojan : La cérémonie de la remise des prix du festival international de photographie de Rojan  aura lieu, le vendredi 15 Shahrivar, à 18h, dans la salle «Ostad Shhnaz» de la Maison des Artistes. Selon le club des journalistes iraniens, citant la chaîne d'information des artistes, dans la section principale du festival, 7 prix  de 700 euros seront distribués à 7 lauréats, et dans la section spéciale, 2 photographes recevront  l'insigne du festival, diplôme d'honneur et 500 euros, chacun. A tous les artistes, dont les œuvres sont acceptées, sera donné un certificat de participation et le Livre de l'exposition, et chacun recevra 25 euros, comme droit d'impression. 13.430 photos de 1.569 photographes ont été envoyées au secrétariat du festival,  dont 115 avec pour sujet l'eau et 26 photos ayant pour sujet la canalisation. Le jury était composé de Michel Setban, Rakhshan Bani-Etemad, Seyfollah Samadian, Nikzat, Majid Saïdi. Rappelons qu'une exposition de ces mêmes photos se tiendra, jusqu'au 19 Shahrivar, à la Maison des Artistes.

- Révélations de l'ancien agent de la CIA : La première représentation du documentaire intitulé Dossiers de K.S. aura lieu, le 18 shahrivar,à 20h, à Eyvan Shams, en présence des spécialistes du cinéma et des directeurs politiques et culturels. Selon l'agence Mehrnews, ce film sera  présenté par l'organisation artistico-médiatique Awj. Les Dossiers de K.S. s'appuyant sur des preuves, images et révélations de Kurt Sannenfild, ancien agent de la CIA, évoquent l'explosion des tours jumelles du World Trade Center. Cet agent a fui son pays et s'est réfugié, en Argentine, pour la réalisation de ce film. La cérémonie débutera à 20, à Eyvan Shams, salle Golha, près de l'Autoroute Kurdistan.

- Poisson et Chat, seul représentant iranien, au festival de Venise : Le film Poisson et chat,  œuvre cinématographique filmée en une seule journée et qui compte pour une nouvelle expérience, sera le seul représentant de l'Iran, au festival international du film de Venise. Selon l'IRNA, Shahram Mokri a ajouté, lors d'un point de presse, qu'une distance de quelques années a séparé son premier et son deuxième film, et finalement, il a réalisé le Poisson et  chat. Il a indiqué que le montage de ce film, pour le festival, a quelque peu duré, "et le fait que ce film ressemble à mon premier, me satisfait pleinement, car, il était difficile de trouver un producteur, pour ce genre de film, réalisé, grâce à l'aide de Kanoun-e-Iran-Zamine. Le réalisateur a ajouté ce film a été fait, en un seul jour, le 12 Esfand. Ce film, réalisé en une longue séquence, sera présenté, pour la première fois, à Venise.

-Chers auditeurs, cette édition touche à sa fin. N'oubliez pas de nous envoyer vos lettres et mails et de nous faire part de vos suggestions.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir