This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 02 septembre 2013 13:20

Spécial Auditeurs du 1er septembre 2013 : Les Iraniens, les premiers à avoir offert des bouquets de fleurs

Spécial Auditeurs du 1er septembre 2013 : Les Iraniens, les premiers à avoir offert des bouquets de fleurs
IRIB- Chers auditeurs, bonjour et bienvenus à une autre édition de ce Spécial Auditeurs qui vous est consacré.

Nous lirons vos lettres, mails, messages et vos réactions à l'actualité. Et nous vous présenterons, aussi, des sujets culturels touchant l'Iran. Nous vous invitions à nous proposer des sujets qui vous intéressent. Accompagnez-nous dans ce programme !

- Chers amis, dans cette partie de notre programme, nous  lirons vos messages et réactions. Chère collègue, si vous êtes d'accord, commençons par le premier mail :

- Avec grand plaisir ! Le Premier message est celui de notre ami Gargamel qui réagit à ce titre : «Avertissement de guerre, de la part de Moscou», et d'ajouter :

- «Les Occidentaux, dominés par les Sionistes, sont des charognards ! Attaquez à 10 contre 1, un Etat syrien, qui est déjà en prise avec la lie de l'humanité, depuis 2 ans, sur son propre territoire ! Honte à la France vassalisée, honte à ces hordes qui attaquent la Syrie. J'ai honte pour mon pays».

- Cher ami, merci pour votre participation, et à la prochaine sur les ondes de la radio francophone iranienne !

-  Sami24 commente cette information : «Syrie : Vers la troisième guerre mondiale?», et nous dit :

- «Il est du devoir des croyants de persévérer, dans la recherche de l'unité islamiya, et que de ces rencontres naissent des régiments entiers de muslim, sous la bannière des Chiites-Sunnites+=LES PARTISANS DE LA SUNNA, et que se réveille la défense sacrée de l'Ummat islamiya, UNITED ISLAMIYA».

- Cher Sami, nous vous remercions, infiniment, pour ce commentaire, et vous disons au revoir et à bientôt!

- Notre  auditeur François  réagit à cette information : «Syrie : l'attaque américaine aura lieu, et ne durera que trois jours», et ajoute :

- «Trois jours, et je souhaite bien beaucoup de reste, s'ils commettent une telle ignominie. De toute façon, j'espère que les Syriens auront l'intelligence d'ouvrir le front contre l'entité sioniste et que l'Iran et la Russie ne laisseront pas tomber la Syrie».

- cher auditeur, merci pour votre gentillesse et à la prochaine !

- Hassan de France commente ce titre publié sur notre site : «Hollande : Damas est le responsable des attaques chimiques», et de dire :

- «Quelle rapidité sur les résultats de l'enquête ...M. Hollande, le salarié de la finance juive, devrait, une fois son mandat terminé, se reconvertir dans les enquêtes criminelles, financières et pédophiles».

- Cher Hassan, nous vous remercions infiniment, pour votre fidélité. Ami, à la prochaine!

- Notre auditeur Ali  réagit à  cette information : «Frappes : comment Israël imagine-t-il une riposte iranienne?», et il nous dit :

- «Les Israéliens ont de réels problèmes psychologiques, il ne leur vient pas à l'idée que l'Iran pourrait intervenir, préventivement, devant l'imminence d'une attaque et elle serait dans son droit, car l'Iran a des oreilles, pour entendre, et des yeux, pour voir, aujourd'hui».

- Cher Ali, nous vous savons gré de votre participation. Ami, à très bientôt !

- Chers auditeurs, le moment est venu, maintenant, de vous entretenir d'un sujet intitulé «Les Iraniens, première nation à avoir offert des  bouquets de fleurs».

-Aujourd'hui, les bouquets de fleurs sont les cadeaux les moins chers, les plus accessibles et en même temps, les plus beaux. Offrir des bouquets de fleurs, devenu une tradition et une cérémonie, chez tous les peuples du monde, a un long précédent, chez les peuples du monde iranien. Les inscriptions imagées à Persépolis montrant le roi achéménide, Darius, une fleur et des boutons à la main, sont le document  le plus ancien qui date de plus de 2000 ans.

- Selon les historiens, ces images sur pierre montrent les cérémonies de la fête de Nowrouz (Nouvel An), et selon certains, une fête de naissance ou de couronnement. En tout cas, cette cérémonie remonte à des traditions plus anciennes qui ont atteint leur apogée, sous Darius, et elle est, aussi, le signe de l'intérêt croissant des Iraniens à la fleur et à son offrande, comme cadeau.

- Eugène Flandin a écrit, en 1841, que les motifs de Persépolis montrent bien qu'offrir des fleurs est une tradition précieuse, chez les Iraniens, qui cherchent toujours à avoir en main un bouquet de fleurs, pour l'offrir à un ami. Le grec Parménion, après avoir visité et été surpris par la beauté de Persépolis, fut attiré par deux choses, chez les Iraniens : d'abord, le fait que tous les employés de boulangerie, à Persépolis, étaient des femmes, et, ensuite, qu'il y avait des magasins, dans la ville, où les jeunes femmes vendaient des fleurs, et Parménion n'avait jamais connu, en Europe ou en Asie, de pareilles coutumes, et ce n'est qu'à Persépolis qu'il avait vu des fleuristes.

Aux alentours du Temple du feu de Balkh (Nobahar), l'un des 4 grands temples zoroastriens de l'Iran antique, il y avait toujours des vendeurs de fleurs, et les visiteurs en achetaient toujours, pour les donner en offrandes. La tradition d'offrir des fleurs est exportée de l'Iran vers l'Europe, et elle remonte à des temps immémoriaux. Après l'avènement de l'Islam, la fleur a gardé sa valeur, auprès des Iraniens. Selon certains historiens, cette valeur  est due à un propos du noble Prophète de l'Islam, (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants), qui a dit : «La nuit du Miradj (ascension), la fleur créée de ma sueur».

-Nous vous proposons «Le passé» d'Asghar Farhadi récompensé par le prix de l'Eglise œcuménique, en Norvège

«Le Passé»,  film du réalisateur iranien, Asghar Farhadi, a obtenu le prix de l'Eglise œcuménique, lors d'un festival, en Norvège. Selon l'agence estudiantine iranienne, l'ISNA, au cours de ce festival, qui a eu lieu, du 15 au 22 août, à Hawgson, en Norvège, le film de Farhadi a reçu le prix d'Andréas, comme le film le plus spirituel du festival.  Distribué par la compagnie ArtHouse, le film a été applaudi, par le jury, pour présenter les difficultés d'être croyants.  Alph Jetil Walgromo, Président du jury, s'est, ainsi, exprimé sur  le film : «Il existe des couches de vérité et de mystère, dans ce film, qui a un style ibsénien. C'est un drame où la performance des acteurs et la narration sont d'un très haut niveau». Le communiqué du jury indique : «Dans ce film, qui est aussi bien un drame quotidien qu'un thriller, sur les rapports interhumains, des questions importantes sur la responsabilité et le compromis se sont posées».

Rappelons que l'année dernière, «l'amour», film de Michel Haneke, et palme d'or du festival de Cannes, avait obtenu ce prix.

- Publication des tableaux peints par Nasserdine Shah : le 6ème numéro de la revue  Histoire contemporaine d'Iran a paru avec la présentation des tableaux du roi qâdjâr Naserdine Shah. Selon l'agence Farsnews, l'une des passions de ce monarque était de peindre. Dès le temps où il était prince héritier, il a commencé à peindre et il reste, aujourd'hui, de nombreux tableaux de lui dont ceux publiés par cette revue.  Ces tableaux comprennent des dessins, des aquarelles et des  portraits. Son maître fut Mirza Abolhassan Khan Ghaffari, dit Saniolmolk, oncle de Kamal-al-Molk. De nombreux tableaux datant de l'époque qâdjâr, sont, aujourd'hui, gardés dans les archives de la Bibliothèque nationale du ministère des Affaires étrangères et de la bibliothèque royale du palais Golestân. Vous pouvez admirer une série de ces tableaux, dans ce numéro de la revue Histoire contemporaine d'Iran.

- Ce numéro comprend, aussi, d'autres articles et thèmes, comme, par exemple, un article sur la vie de Mohammad-Taghi Falsafi, des documents datant de l'époque du second Pahlavi, et des documents sur l'Histoire iranienne.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir