Imprimer cette page
lundi, 26 août 2013 12:35

Spécial Auditeurs du 24 août 2013 : Hausse de la production des jeux électroniques, en Iran

IRIB- Chers amis, bonjour et bienvenus à une nouvelle édition du Spécial Auditeurs, programme qui vous est entièrement consacré.

Nous lirons, aujourd'hui, vos messages et aborderons divers sujets, notamment, la production des jeux électroniques, en Iran. Nous vous parlerons, ensuite, d'un grand musicien qui nous a quittés.  Nous rappelons à nos amis auditeurs et internautes qu'eux aussi, ils peuvent nous proposer des sujets culturels, sur notre pays ou sur leur propre pays. Et maintenant, le Spécial Auditeurs de cette semaine.

- Comme à l'accoutumée, nous commençons notre programme par une revue de vos lettres et mails. Si vous êtres d'accord, cher collègue, lisons le premier message.

- Djilali Benmouffok  a réagi à l'article  «Pourquoi est-il impossible que Damas ait utilisé du gaz sarin, à Rif de Damas?»

- «Ceux qui soutiennent ou se soumettent à des régimes judéo-sionistes ont besoin d'armes chimiques, pour propager, par la mort, leur idéologie diabolique. Mais quand on a un soutien qui porte le nom du Hezbollah, on n'a pas besoin d'armes chimiques, car c'est par la foi et sa force que l'on défend les droits humains».

- Il faut rappeler que les rebelles syriens et leurs alliés ont accusé les autorités syriennes d'avoir utilisé des armes chimiques, dans la banlieue de Damas.

- Hadassah BORREMAN a réagi  à l'article «La coalition des opposants syriens désigne son Premier ministre» :

- «Premier ministre ? De quel pays ? Ah, je ne savais pas que la coalition des opposants syriens pourrait être un Etat ! Donc un «Etat de Syriens», en Turquie ? Et qui le reconnaîtrait. Qu'est-ce que ça a à voir avec la Syrie et son Président et son gouvernement, dont le Premier ministre est Wael Nader Al-Halqi?»

- Je dois préciser que depuis (Mars 2011), le début des conflits, en Syrie, les gouvernements occidentaux n'ont manqué de rien, pour agiter et troubler la situation.

- Cass  a réagi à l'article «L'extrémisme de droite menace toujours l'Europe, selon Angela Merkel»

- «L'oligarchie et le Sionisme (d'extrême droite) menacent, en effet, les patries et peuples de cette UE, cette UE étant une dictature et une fabrique de l'oligarchie et du sionisme».

- «Bahia a réagi à l'article «Les Etats-Unis octroient 148 millions de dollars à l'Autorité palestinienne».

- «L'autorité, c'est le peuple palestinien, c'est LA RESISTANCE. Les Palestiniens ont de la noblesse, ils ne se vendent pas. Leur dignité n'est pas objet».

- «Suzanne a réagi à l'article "Riyad a ordonné le massacre des Chrétiens de Syrie"!!

- «Les rats salafistes assassinent les civils syriens, mais ils ont déjà perdu la guerre de terreur planifiée par leurs maîtres coalisés sionistes: LE PRÉSIDENT BACHAR NE TOMBERA PAS!»

- Le premier sujet d'aujourd'hui concerne les jeux électroniques, en Iran, et la fondation qui en est responsable.

- La Fondation nationale iranienne des jeux électroniques est l'instance responsable des jeux vidéo ou jeux électroniques, en Iran.  Elle vise à  encourager les jeux à contenu coranique et religieux et national, et espère que, dans un proche avenir, un marché, dans ce domaine, sera créé, marché, qui répondra aux besoins des pays islamiques. L'objectif est d'informer les familles sur les dangers de certains jeux électroniques qui répondent à des objectifs politiques et cherchent à imposer une culture dominante.

- La fondation vise à rencontrer  les représentants des sociétés de jeux informatiques étrangers, pour attirer l'investissement et la commercialisation des jeux iraniens, sur la scène mondiale, à présenter les capacités et les potentialités de l'Iran, dans l'industrie des jeux, ainsi qu'à échanger des informations, dans ce domaine.

- La Fondation nationale iranienne des jeux électroniques a, aussi, dévoilé un système de classification des jeux vidéo établi autour du respect des valeurs culturelles de notre pays. L'Entertainment Software Rating Association (ESRA) range les jeux vidéo en six tranches d'âge (3, 7, 12, 15, 18 et 25 ans), et indique s'ils contiennent des allusions ou des représentations de violence, d'alcool, de drogue, de cigarette, afin de préserver l'équilibre psychologique des enfants et des joueurs.

- Sont également pris en compte, par le système de classification, la violation des valeurs religieuses  la vulgarité, ou l'utilisation de la peur.

- L'originalité de l'ESRA est d'adapter ce système occidental à la culture, la société et les valeurs spécifiques de l'Islam. L'ESRA a été fondée, fin 2080, en Iran, et a commencé à classifier les jeux vidéo, durant l'année 2009. Le pays espère que la présentation du système, lors de la World Game Expo, persuadera ses voisins du Moyen-Orient d'adopter ce système de classification.

- La troisième exposition des jeux électroniques de Téhéran s'est ouverte,  le 13 août 2013, au Mossalah «Imam Khomeyni». 219 productions culturelles sont présentées, dont 32 jeux longs, 77 jeux courts et 12 jeux en ligne, dont 40 jeux traitent des  thèmes islamiques. 70 jeux sont présentés par des organisations indépendantes et non gouvernementales, au pavillon spécial, qui leur est réservé. 28 ateliers ont été organisés, pour les familles, pour une information sur les dangers et les avantages des jeux électroniques. Lors de cette exposition, sont présentées les  productions nationales, pour faire de l'Iran un modèle, dans ce domaine.

- Au cours de cette exposition, est dévoilé, également,  un jeu sur l'éveil islamique. Cette exposition a présenté des jeux en deux et trois dimensions, adaptables sur mobiles et tabloïds. Différents thèmes sont abordés, dans les scénarios des jeux, comme les récits coraniques, l'éveil islamique, la résistance, le mode de vie islamique, la défense sacrée, la défense cybernétique et les progrès scientifiques et technologiques.

- Pour terminer cette première partie, voici deux infos culturelles :

- Guilan : marché hebdomadaire, cœur battant de la campagne : Visiter les marchés hebdomadaires de la province du Guilan est l'une des plus intéressantes expériences que les visiteurs n'oublieront jamais.  Le marché de jeudi de Siahkal est parmi les plus fréquentés où sont vendus les produits agricoles locaux. Vous pouvez y acheter des cadeaux de voyages, comme les produits faits de feutre, de soie, de laine et de broderie.  Le riz,  le thé, la pomme de terre et la noix sont parmi d'autres  articles vendus dans ces marchés. Différents sortes de conserves aux achards et de confitures, des fruits forestiers, des galettes,  et des produits de laiterie sont d'autres cadeaux que les visiteurs de Siahkal et de Daylaman peuvent acheter,  sur le marché ou ailleurs, dans la ville.

- Une nuit avec  Qayssar Amine-Pour, à la Maison des Artistes : Dans le cadre d'une série de programmes intitulés «Nuits d'Iranshahr»,  le programme «Une nuit avec le poète Qayssar Amine-Pour» aura lieu, le jeudi 22 août, à la Maison des Artistes. Selon l'agence CHN, la troisième partie de cette série de programmes soumet à un examen critique la pensée et la poésie du regretté Amine-Pour, et ce ; en partenariat avec l'Association des Poètes iraniens. ?

L'œuvre et les poèmes d'Amine-Pour seront analysés par les professeurs de Lettres, sous divers points de vue, esthétique, sémiotique, etc. Au cours de cette cérémonie, un film sur le poète et les chansons composées à partir de sa poésie seront diffusés.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir