This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mercredi, 22 janvier 2014 10:52

Venez avec nous, en Iran (79)

IRIB- L'Iran est, certes, le pays des merveilles, des arts et des beautés.

 

Nous allons voyager cette semaine à la très belle province de Kohkilouyeh Boyerahmad, avec une étendue de plus de 16.000 m², qui se situe dans le sud-ouest de l'Iran,...

entourée par les provinces de Fars, d'Ispahan, de Tchahar-Mahal-o-Bakhtiyari, de Khuzestân et de Bouchehr.

La province englobe, du nord vers le sud, une partie de la chaîne montagneuse de « Zagros », qui avec près de 74 monts et sommets majestueux, hauts de plus de 4000 mètres, est appelée  les « Alpes de l'Iran ». Kohkilouyeh Boyerahmad bénéficie d'une belle nature splendide avec d'innombrables cascades et de sources naturelles, qui attirent chaque année des milliers de touristes de tout l'Iran. Le mode de vie dans cette province reste toujours le nomadisme. Voir les familles nomades qui partent, avec le début de la saison chaude, pour les régions plus froides, accompagnées de leurs troupeaux joyeux et heureux, détache l'homme de ce monde industriel pour l'emporter en pleine nature ô combien familière à sa nature !

Au pied du mont, toujours couvert de neige de Dena, de la chaîne de Zagros, se trouve la ville de Yassouj, chef-lieu de la province de Kohkiloueh Boyerahmad. C'est une ville qui ne ressemble pas presque à aucune autre ville. Une grande étendue verte entourée des monts dont la beauté se multiplie, de plus en plus, grâce à cette belle forêt de chêne qui s'impose à tout un chacun.

La cascade de Yassouj se trouve à 3 km du nord-est de la ville dans un parc forestier ; cette cascade a 10 m de hauteur et crée un paysage époustouflant.

Le Tang-e Mehrian ou le col de Mehiran à 8 km de la ville se trouve sur la route Yassouj-Eqlid. Il se distingue par ses paysages magnifiques mais à accès difficile.

Le tang-Tamradi ou le col Tamradi, à 50 km de l'ouest de Yassouj se trouve sur une route montagneuse avec des paysages splendides qu'une haute cascade, des bassins d'eau,  des érables, des chênes et des peupliers ont formés.

Le village de Krik à 25 km de Yassouj avec son tissu ancien, son architecture en escalier et son climat montagneux est une agréable destination pour passer une journée de congé au sein de la nature.

Yassouj est aussi une ville historique pleine de sites historiques et naturels.

La zone protégée de Dena est un musée grandeur nature de faune et de flore iranienne, qui est jalonné de vallées, de sources et de rivières et où vivent l'ours, le guépard et des espèces d'oiseaux rares. Dans la zone protégée de Dena, il y a aussi quelques sites historiques de l'époque sassanide.

L'hiver est la belle époque des amoureux du ski. En Iran, il y a de nombreuses pistes de ski mais les Téhéranais préfèrent les pistes Dizin, Shemshak, Darbandsar et Tochal. Une des pistes standard du pays est près de Yassouj, chef-lieu de la province de Kohkiluyeh et Boyr Ahmad. Il s'agit de l'unique piste de ski ouverte dans le sud du pays sur une altitude de 2850 m de la mer. La piste de ski de Dena ou Kakan se trouve à 18 km de Yassouj, près du village de Kakan, dans un paysage magnifique. Cette piste à 1500 m de long et 600 m de large et jouit de nombreux moyens dont le téléski, la piste de ski battue, restaurant... Il y a aussi des moniteurs qui aident les débutants.

Dès les premiers jours de l'hiver jusqu'au printemps, le village de Kakan est couvert de neige. La neige cède la place en mai et juin à la tulipe renversée et la piste de ski se transforme en la plaine de tulipe.

Toutes les années, il y a un festival de bonhomme de neige et de ski.

La cascade de Yassouj se trouve à 3 km du nord-est de la ville dans un parc forestier ; cette cascade a 10 m de hauteur et crée un paysage époustouflant.

Parmi les autres curiosités de cette province voire du monde est certainement la cascade de Margoun, qui fait partie du patrimoine national naturel de l'Iran. Margoun se trouve à 125 km de Chiraz, près d'un village du même nom, à proximité de Sépidan, sur la frontière séparant le Fars de la province de Kohkilouyeh Boyerahmad.

Haute de 70 mètres et large d'une centaine de mètres, la chute d'eau de Margoun cré un fantastique paysage naturel d'une extrême beauté. Ce qui différencie la chute d'eau de Margoun des autres cascades, c'est qu'elle est, elle-même, le début d'une rivière. L'eau se jette du haut du mont, pour tomber en bas, sur une largeur de 100 mètres, créant ainsi un ensemble de petites cascades d'eau: un tableau magnifique à vous couper le souffle. De hauts monts, des rochers couverts d'algues vertes et des sources d'eau viennent embellir le paysage. La chute d'eau gèle en hiver, créant de belles stalactites de glace.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir