This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 26 juin 2012 12:22

Venez avec nous en Iran (45)

Venez avec nous en Iran (45)
IRIB- L'Iran est, certes, le pays des merveilles, des arts et des beautés. De sa nature diversifiée à sa culture variée, en passant par ses sites et monuments historiques, datant de millénaires, sans oublier ses arts sophistiqués, l'Iran surprend tout un chacun, qui lit, entend parler ou visite ce territoire.

L'Azerbaïdjan de l'Ouest est une des trente provinces de l'Iran et constitue l'une des trois provinces de l'Azerbaïdjan iranien. La province d'Azerbaïdjan de l'Ouest couvre une superficie de 39.487 km², ou 43.660 km², en incluant le lac d'Orumieh. En 2006, la province avait une population de 3.000.000 d'habitants. La capitale de la province est Orumieh.

D'après plusieurs sources, citées dans l'Encyclopedia Iranica, la province actuelle de l'Azerbaïdjan de l'Ouest était une partie de la satrapie sassanide Azarbadegan, depuis, au moins, le IIIe siècle. Les ruines actuelles de Takht-e Soleiman, dans l'actuel Azerbaïdjan de l'Ouest, étaient la capitale de cette satrapie. Les frontières de l'Azerbaïdjan de cette époque s'étendaient aussi loin que Sanandaj. Les sites archéologiques, tels que Teppe Hasanlu, étaient des habitats permanents, au VIe millénaire av. J.-C. À Hasanlu, le fameux Vase d'Or a été trouvé, en 1958. Une plaque de métal datant de 800 ans avant J.-C. représente une scène de l'épopée de Gilgamesh.

Des ruines, comme celles-ci et celles du site du patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO, à Takht-e-Soleiman, illustrent l'importance stratégique et l'histoire tumultueuse de la région, à travers les siècles. La province est très riche en sites historiques et compte 169 sites répertoriés par l'Organisation de l'héritage culturel de l'Iran. La province a continué à connaître de nombreuses guerres et des troubles ethniques, à travers le temps. De nombreux Turcs azéris sont arrivés dans la région, même à l'Ouest du lac d'Orumieh, autour du XIIe siècle. Le premier monarque de la dynastie Qajar, Agha Mohammad Khan, a été couronné, à Orumieh, en 1795.

Le climat de la province est largement influencé par les vents pluvieux de l'océan Atlantique et de la mer Méditerranée. Des vents froids venant du Nord affectent la province, en hiver, et causent de fortes chutes de neige. D'après les données météorologiques actuelles, les températures varient, au sein de la province. Les températures moyennes s'établissent entre 9,4 °C, à Piranshahr, et 11,6 °C, à Mahabad, étant de 9,8 °C, à Orumieh, et 10,8 °C, à Khoy. D'après les mêmes données, la température moyenne la plus élevée atteint 34 °C, en juillet, et la température moyenne la plus basse est de -16 °C, en janvier. L'amplitude thermique maximale moyenne, en été, est de 4 °C et de 15 °C, en hiver.

La province est subdivisée en 14 départements. Le nombre actuel de ces derniers a été déterminé, au cours du temps, en divisant les grands départements en de plus petits. Les départements de cette province sont : Urmia, Salmas, Naghadeh, Piranshahr, Bukan, Khoy, Mahabad, Oshnaviyeh, Sardasht, Chaldoran, Miandoab, Maku, Takab et Shahindej. Il n'y a pas de statistiques officielles concernant la composition ethnique des villes iraniennes. L'Encyclopedia Iranica souligne, cependant, que l'étendue des locuteurs de l'azéri s'étend «bien au-delà des frontières de l'Azerbaïdjan de l'Ouest» et que le peuple kurde «peut être localisé, dans les régions frontalières de la province de l'Azerbaïdjan de l'Ouest». Dehkhoda mentionne, aussi, dans son dictionnaire, que «la langue de l'Azerbaïdjan est une branche du groupe des langues d'Iran connues sous le nom d'azéri».

Cinq des villes de la province ont une population, majoritairement, kurde, à savoir : Oshnaviyeh, Piranshahr, Bukan, Sardasht et Mahabad. D'autre part, les villes de Miandoab et Orumieh ont des majorités azéries, alors que les régions rurales de ces départements sont à majorité kurde. Naghadeh est à majorité kurde, selon certaines sources, et à majorité azérie, selon d'autres sources. La ville d'Orumieh a, aussi, une large population kurde. Les autres départements sont composés d'un mélange de populations azéries et kurdes. Les peuples azéris et kurdes constituent la majorité de la population de la province, mais il y a, aussi, quatre groupes ethniques et religieux, qui sont natifs de la province et qui ont le statut de minorité : les Assyriens, les Chaldéens, les Arméniens et les Juifs. Les Kurdes dominent, dans les hauts plateaux, à l'Ouest et au Sud de la province, alors que les terres basses sont dominées par les Azéris (au Nord) et les Chrétiens assyriens et chaldéens (au Sud). Les frontières actuelles de la province sont un artifice de la cartographie iranienne officielle et ne correspondent pas aux frontières historiques de l'Azerbaïdjan historique (qui s'arrêtait là où commencent les hauts plateaux).

Dans cette province, l'Islam (sunnite et chiite) est la religion majoritaire. Cependant, il y aussi une large minorité chrétienne, composée d'Assyriens, qui ont, historiquement, vécu, sur la rive Ouest du lac d'Orumieh, ainsi que d'Arméniens qu'on rencontre, dans toute la province. La ville de Maku, dans le Nord de l'Azerbaïdjan de l'Ouest, était la seule ville, en Iran, (avant la Seconde Guerre mondiale), où les Chrétiens étaient majoritaires.

En tout, trente-et-une églises sont enregistrées par l'Organisation de l'Héritage culturel de l'Iran, dans la province. Nombre d'entre elles sont des monuments historiques d'une très grande valeur culturelle. Les plus célèbres sont les suivantes :

Qara Kelisa (L'église noire), arménienne, Chaldoran, premiers temps de la chrétienté.

Kelisa Naneh Maryam (Église de la Mère Marie), assyrienne, Orumieh, époque sassanide.

Kelisa Hazrat Maryam (Église de Marie), assyrienne, Orumieh, fin de l'époque sassanide.

Kelisa Surep Serkis, Khoy, IVe siècle.

Kelisa Haftvan, Salmas, arménienne, XIIIe siècle.

Kelisa Golpashin, Orumieh, reconstruite, en 1905.

Kelisa Martoma (Église de Thomas), les Arméniens locaux croient que c'est la première église d'Iran qui aurait été fondée par saint Thomas, lui-même.

Kelisa Qarabagh, arménienne, période ilkhanide.

Kelisa Marserkis, assyrienne, Orumieh, époque sassanide.

Kelisa Petrosoplos (Église de Pierre et Paul), Orumieh, construite par Bukhtishu, d'après la croyance populaire.

Kelisa Golan, assyrienne, Ve siècle.

Kelisa Mardanial, à l'extérieur d'Orumieh, époque sassanide, détruite, pendant la Seconde Guerre mondiale, reconstruite.

Kelisa Vank Khosrow-abad, près de Salmas, assyrienne, construite par Khosrow II de Perse. La sainte croix de Jérusalem a été gardée ici, pendant un moment.

Kelisa Zurzur, Chaldoran, construite, en 1315.

Dans la ville d'Orumieh, certains résidents ont un haut niveau de vie, en comparaison avec d'autres villes de la province. Il y a de nombreux parcs, cafés, cinémas et des cafés internet, dans toute la ville. Il y a, aussi, des centaines de villages, dans toute la province, la plupart ayant l'eau courante, l'électricité, la télévision et le téléphone. La province de l'Azerbaïdjan de l'Ouest est une des provinces les plus importantes, pour l'agriculture de l'Iran.

L'Azerbaïdjan de l'Ouest est riche de nombreuses traditions azéries. Plusieurs danses locales et chansons folkloriques continuent de survivre, parmi les différents peuples de la province. En tant que province de l'Iran, depuis des siècles, l'Azerbaïdjan est mentionné, chaleureusement, à de nombreuses occasions, dans la littérature persane, par les plus grands auteurs et poètes iraniens.

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir